Qualcomm assure que la pénurie de puces continuera jusqu’à fin 2021

 

Qualcomm estime que la pénurie de puces se poursuivra jusqu'à la fin de l'année 2021. D'après le fondeur américain, cette importante pénurie de composants a un impact sur tous les produits électroniques, dont les smartphones. Pour Qualcomm, la situation affecte énormément le marché de la téléphonie mobile. 

qualcomm snapdragon 888 officiel 3

Lors d'une longue interview accordée à nos confrères de Cnet, Cristiano Amon, nouveau PDG de Qualcomm, a évoqué la pénurie de composants qui frappe toute l'industrie. “Si vous me demandiez, ‘qu'est-ce qui m'empêche de dormir la nuit ?' en ce moment, je vous répondrais que cette crise de la chaîne d'approvisionnement que nous traversons dans l'industrie des semi-conducteurs” déclare Cristiano Amon, visiblement inquiet.

Le dirigeant de Qualcomm attribue cette pénurie de composants à la forte demande pour des produits de l'électronique grand public. Les mesures de confinement successives se sont en effet accompagnées d'une hausse de la demande pour les TV, PC et consoles de jeux vidéo. En 2020, les ventes de télévisions ont d'ailleurs grimpé de 10% en France, contre 13% dans le monde.

Sur le même sujet : PS5, Xbox Series X – Joe Biden lance une enquête sur les pénuries de composants

Les fabricants de semi-conducteurs n'étaient pas prêts pour l'explosion de la demande de puces

“Tout cela cause beaucoup de stress car la chaîne d'approvisionnement n'était pas prête à faire face à la croissance de la demande” estime Cristiano Amon. Les chaînes d'approvisionnement de semi-conducteurs ont en effet accumulé beaucoup de retard avec la crise du coronavirus. Plusieurs lignes de production sont restées en stand-by pendant des semaines. Cristiano Amon décrit la hausse de la demande survenue au cours des derniers mois comme une “reprise en forme de V” : une baisse énorme des achats lors de l'annonce des confinements, suivie d'un retour fulgurant de la demande. Malheureusement, les fabricants de semi-conducteurs n'ont pas été en mesure de répondre à la demande à cause des normes sanitaires contre le Covid-19.

Le président de Qualcomm pointe aussi du doigt l'effondrement des ventes de téléphones Huawei. Privé de licence Android, le constructeur chinois a été relégué à la 7ème place du marché mondial. Dans ce contexte, Cristiano Amon estime que de nombreux constructeurs ont accéléré le développement de leurs propres smartphones afin de profiter de la situation. Cette production accrue de téléphones, destinée à remplir le vide laissé par Huawei, a contribué à surcharger les usines de production de puces. Interdit de collaborer avec ses fournisseurs habituels, Huawei a aussi participé à l'aggravation de la pénurie en stockant massivement des puces 5G entre mai 2019 et septembre 2020. Cette stratégie de survie a mis sous pression la chaîne d'approvisionnement.

La pénurie de puces affecte le marché du smartphone, met en garde Qualcomm

In fine, “nous avons une crise incroyable de la chaîne d'approvisionnement”, regrette l'homme d'affaires brésilien. Sans surprise, cette pénurie de puces affecte énormément le marché du smartphone. La pénurie “a un impact sur tout, et bien sûr, elle a un impact sur les téléphones”.

Ce n'est pas une surprise. Il y a quelques jours, Xiaomi et Realme annonçaient avoir rencontré une pénurie de puces Qualcomm. Face à cette rupture de stock chronique, Xiaomi craint de devoir bouleverser son calendrier de sortie de téléphones. Il se murmure que certains smartphones seront reportés tandis que certains modèles seront vendus en quantité limitée. Enfin, Cristiano Amon estime que la pénurie de composants se poursuivra jusqu'à la fin de l'année en cours. “Cela va s'améliorer à mesure que nous arriverons à la fin de 2021” note le dirigeant de Qualcomm. Il faudra donc attendre l'année 2022 pour que la situation se stabilise.

“L'importance de cette pénurie est d'attirer l'attention et de nous assurer que nous avons une chaîne d'approvisionnement robuste et que des investissements sont faits dans un certain nombre de technologies” poursuit Cristiano Amon, évoquant les promesses de Joe Biden. Le président américain s'est engagé à investir des milliards de dollars pour ériger des usines de production de puces aux Etats-Unis. Pour le patron de Qualcomm, le plan de Joe Biden ne permettra pas de mettre fin à la pénurie qui paralyse le secteur. Il faut en effet plus d'un an pour mettre au point une nouvelle ligne de production. D'ici là, les grands acteurs de l'industrie seront parvenus à augmenter leur capacité de production.

Source : Cnet



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !