Prise en main des Google Pixel 3 et Pixel 3 XL : le nouveau champion de la photo ?

Maj. le 15 octobre 2018 à 9 h 49 min

Les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL sont officiels ! Et pour la première fois dans l’histoire de la gamme Pixel, les smartphones de Google sont disponibles en France. Nous avons eu la chance de les prendre en main juste après la conférence de Google. Découvrez nos premières impressions, avant un test plus complet.

pixel 3 et Pixel 3 XL

Les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL débarquent ENFIN en France ! C’est une première chez Google après deux générations lancées exclusivement aux Etats-Unis et quelques heureux élus. Avec les Pixel 3 et Pixel 3 XL désormais officiels, le géant californien compte concurrencer les ténors du marché, notamment Apple et Samsung. Les Pixel 2 et Pixel 2 XL avaient fait forte impression. Ils se sont imposés comme la référence absolue de la photo sur smartphone. Un an après leur sortie, ils sont toujours meilleurs que certains modèles concurrents tout juste annoncés.
L’autre force des Pixel est l’intégration d’une version pure d’Android avec la surcouche Pixel Launcher. Une référence en termes d’expérience utilisateur. Surtout, ces modèles font l’objet du meilleur suivi des mises à jour Android.

Fiche technique

  • SoC : Qualcomm Snapdragon 845
  • RAM : 4 Go
  • Stockage : jusqu’à 128 Go
  • Taille d’écran : 5,5″ pour le Pixel 3 (sans encoche) / 6,3″ pour le Pixel 3 XL (avec encoche)
  • Définition : 2160 x 1080 pixels pour le Pixel 3 / 2960 x 1440 pixels pour le Pixel 3 XL
  • Appareil photo arrière : 12,2 mégapixels
  • Appareil photo avant : 8 mégapixels f/1.8 + 8 mégapixels objectif ultra grand-angle f/2.2
  • Batterie : 2 915 mAh pour le Pixel 3 / 3430 mAh pour le Pixel 3 XL
  • Dimensions : 145,6 x 68,2 x 7,9 mm pour le Pixel 3 / 158 x 76,6 x 7,9 mm pour le Pixel 3 XL
  • Recharge sans fil : Oui
  • Port jack : Non

Design


Aucune surprise lors de la présentation des Google Pixel 3 et Pixel 3 XL. Ils ressemblent exactement à ce que nous avons pu voir dans les différentes fuites. Pas de grand bouleversement par rapport aux Pixel 2 et Pixel 2 XL. Google opte pour un dos en deux tons, en verre (premier tiers supérieur) et aluminium. Le lecteur d’empreintes est toujours situé au dos et tombe parfaitement sous l’index, sur les deux modèles. Google intègre toujours un seul et unique capteur photo situé dans le coin supérieur gauche. Le logo Google est situé en bas.

Les plus gros bouleversements esthétiques touchent le Pixel 3XL, au niveau de sa face avant. Il est le premier smartphone de Google à intégrer une encoche. Et quelle encoche ! Imposante et plongeante, elle risque de déplaire à de nombreux utilisateurs.

Le Pixel 3 est plus commun avec son format 18:9 sans encoche. Deux haut-parleurs stéréo sont placés au dessus et en dessous de l’écran. Il est étonnamment petit en main.

Les boutons on/off et de volume sont réunis sur la tranche droite (de couleur différente et flashy sur certains coloris), le port USB-C est placé sur la bordure inférieure. Ne cherchez pas de port jack 3.5mm, les deux nouveaux Pixel en sont dépourvus.

Dans l’ensemble la prise en main des deux produits est agréable. Le Pixel 3 peut être utilisé à une main, le Pixel 3XL nécessite une utilisation à deux mains. La navigation par geste est intuitive et efficace. Google ne laisse pas le choix et il faudra donc s’adapter rapidement. Il ne nous a fallu que quelques minutes pour nous y faire.

Le design des Pixel 3 et Pixel 3XL est peu commun, il faut le reconnaître. Certains aiment leur originalité, d’autres les trouvent affreux. Personnellement, et cela n’engage que moi, je fais plutôt partie du premier camp. Les Pixel 3 et Pixel 3XL ont une identité forte, et ont le mérite de ne ressembler à aucun autre smartphone. Mais vous le savez : des goûts et des couleurs, on ne discute pas…

Ecran

L’écran est sans doute l’élément qui différencie le plus le Pixel 3 du Pixel 3 XL. Esthétiquement d’abord puisque le Pixel 3 XL est équipé d’un écran OLED de 6,3 pouces avec encoche, ce qui n’est pas le cas du Pixel 3. Google reste pour ce dernier sur un écran OLED de 5,5 pouces au format 18:9, avec deux grosses bordures symétriques accueillant les haut parleurs stéréo de la face avant.

La qualité d’image est meilleure également sur le Pixel 3 XL puisqu’il affiche une définition QHD (2960 x 1440 pixels). L’écran du Pixel 3, lui, a une définition Full HD+ (2160 x 1080 pixels). En réalité, la différence entre les deux modèles n’est pas frappante à l’oeil nu : sur de telles tailles d’écran, et avec une telle définition, l’oeil est dans les deux cas incapable de distinguer le moindre pixel. La réalité virtuelle est le seul usage permettant de réellement voir une différence de qualité d’image. Mais la VR est encore loin d’être démocratisée. Google va-t-il y contribuer ? Cela reste encore à démontrer.

En comparaison de ce que nous avons pu voir chez la concurrence, l’’intégration des deux écrans est loin d’être optimale avec des bandes supérieure et inférieure très larges pour le Pixel 3. Le Pixel 3 XL, lui, a une encoche imposante plongeant sur l’écran – une quasi hérésie, puisque cette encoche est plus grosse que sur la plupart des smartphones sortis quelques mois plus tôt. Pour l’optimisation, on repassera. Malgré tout, il y a une explication à ces choix esthétiques : Google tenait absolument à leur donner deux haut-parleurs stéréo frontaux.

Néanmoins, ce sont deux écrans de grande qualité avec des couleurs vives et contrastées. Ils sont surtout très lumineux. Des tests plus poussés, et une utilisation en extérieur seront nécessaires. Nous devrons également analyser à quel point l’encoche du Pixel 3 Xl peut être déroutante lors du visionnage de vidéos ou de sessions de jeu.

Performances et interface

Les Pixel 3 et Pixel 3 XL sont strictement identiques du côté des performances. Processeur Snapdragon 845 et 4GB de RAM font ronronner le moteur. Deux versions sont disponibles pour chaque modèle : 64 et 128Go. Les nouveaux smartphones de Google sont donc équipés du processeur le plus puissant de Qualcomm, et l’un des meilleurs du marché (hors A12 Bionic et Kirin 980). Nous n’avons pas pu évaluer les performances des deux smartphones lors de notre prise en main mais il ne fait aucun doute qu’ils sont puissants. Tous les smartphones intégrant le processeur Snapdragon 845 ont fait leurs preuves.

A première vue, les Pixel 3 et Pixel 3 XL sont réactifs, les animations sont fluides. Le multitâche semble également parfaitement géré. Le combo Android 9.0 Pie + Pixel Launcher promet une expérience unique, sans doute la plus ergonomique dans l’univers Android. Un test plus approfondi, notamment en jeu, nous en apprendra plus sur les capacités de ces Pixel 3 et Pixel 3 XL.

Audio

Les Pixel 3 et Pixel 3 XL figurent parmi les rares smartphones à intégrer des haut-parleurs frontaux. Si cela empêche Google d’optimiser l’intégration de l’écran, c’est une bonne nouvelle pour les amateurs d’audio et de multimédia. Les smartphones délivrent un son stéréo bienvenu. Nous n’avons pas pu tester la qualité du son dans nos conditions de prise en main, mais s’ils sont à la hauteur de leurs prédécesseurs, les Pixel 3 et Pixel 3 XL devraient figurer parmi les meilleurs smartphones du côté de l’audio.

Certains grinceront des dents en apprenant que les nouveaux smartphones de Google sont aussi dépourvus de port jack 3.5mm. Il faudra donc utiliser des écouteurs ou un casque en USB-C, ou du matériel sans fil. Nous ne savons pas si Google compte fournir un adaptateur USB-C/jack.

Autonomie

Pour assurer une bonne autonomie, Google a équipé les Pixel 3 et Pixel 3 XL respectivement de batteries 2915 mAh et 3430 mAh. Les deux modèles sont compatibles recharge rapide et recharge sans fil. Il est impossible lors d’une première prise en main d’effectuer un test d’autonomie. Il faudra donc attendre le test complet pour savoir de quoi sont capables les nouveaux smartphones de l’américain. Toutefois, nous pouvons dores et déjà préciser que Google a particulièrement travaillé sur ce point, notamment du côté logiciel.

Grâce à l’optimisation d’Android 9.0 Pie, Google promet une autonomie confortable même pour les utilisateurs les plus exigeants. Nous en auront le coeur net lors de notre test. Google en a profité pour présenter son chargeur sans fil maison. Baptisé Pixel Stand, il permet de recharger les smartphones sans fil à la verticale afin de pouvoir continuer à l’utiliser, par la voix ou directement sur l’écran. Bien vu.

Appareil photo

Les Google Pixel 3 et Pixel 3XL sont dotés du même matériel photo. A l’arrière, Google a choisi un capteur de 12,2 mégapixels. Toujours pas de double optique pour l’appareil photo principal. La firme a en revanche fait ce choix pour l’appareil photo avant : 8MP (f/1.8) + 8MP (objectif ultra grand-angle f/2.2).

Google a démontré tout son savoir-faire en matière d’optimisation logicielle et d’intelligence artificielle avec les Pixel 2 et Pixel 2 XL. En 2017/2018, les deux smartphones « made by Google » ont posé le pied sur la première marche du podium des meilleurs photophones. En un an, aucun concurrent n’a réussi à le détrôner. Les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL étaient donc très attendus sur ce terrain.

Google a mis les petits plats dans les grands : le groupe de presse Condenast (GQ) a réalisé 7 couvertures de magazine à partir de clichés pris avec le Google Pixel 3. Parmi les améliorations évoquées par l’américain, on trouve en premier lieu l’autofocus beaucoup plus réactif pour des photos… étonnantes. Il est même possible de capturer des sujets en mouvement sans effet grossier de trainée. Baptisée « Top Shot », cette fonctionnalité permet de choisir le meilleur cliché possible à partir d’une mini-pellicule.

La fonction « Super Res Zoom » permet de réaliser des zooms précis, détaillés. « Night Sight » redonne de la lumière aux photos prises en faible luminosité. Plus besoin de flash promet Google. A vérifier lors d’un test plus approfondi. « Group Selfie Cam » permet de profiter du capteur frontal grand angle pour des photos de groupe. « Playground » permet de donner vie à des avatars en réalité augmentée. Enfin le mode portrait (déjà le plus abouti sur les Pixel 2) a encore été amélioré.

Nous n’avons pas pu tester toutes les fonctionnalités sus-citées, mais les premières impressions laissées par les Google Pixel 3 sont excellentes. Les clichés sont détaillés avec un excellent piqué. Nous sommes pour le moment bluffé. Google semble bien parti pour conserver sa place de numéro 1 de la photo sur smartphone. Un test plus complet devra confirmer ces premières très bonnes impressions.

Prix et date de sortie

La sortie officielle des Google Pixel 3 et Pixel 3 XL est prévue le 2 novembre 2018, mais les précommandes sont dores et déjà ouvertes. Voici les tarifs des Google Pixel 3 (noir, blanc, blanc/rose) et Pixel 3 XL (blanc, noir) en France :

  • Google Pixel 3 64 Go : 859 €
  • Google Pixel 3 128 Go : 959 €
  • Google Pixel 3 XL 64 Go : 959 €
  • Google Pixel 3 XL 128 Go : 1059 €

Youtube Music est offert pendant 6 mois. Comme Apple et Samsung, Google franchit la barre des 1000 euros pour son modèle le plus haut de gamme. On reste tout de même bien loin des 1459 euros demandés par Apple pour son iPhone XS Max 128 Go. Avec de tels tarifs, Google se positionne comme un concurrent direct des meilleurs smartphones du marché. Mais en France, le géant américain va devoir affronter la machine marketing d’Apple et de Samsung. Pas simple, même pour Google.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google est-il en train de se débarrasser d’Android ?

Android, le nom du système d’exploitation mobile le plus utilisé au monde, n’a pas été cité une seule fois durant toute la conférence de présentation des Pixel 3. Ce n’est pas anodin et si Google ne l’a pas mentionné, certains…

Le Google Pixel 3 se raye dès que vous le sortez de la boîte !

Le Google Pixel 3 est victime d’un très gros défaut selon les premiers retours des testeurs qui l’ont déjà entre les mains : le dos du smartphone se raye après seulement quelques minutes de manipulation. Les prémices d’un Scratchgate avant…