Pour Huawei, le Mate X vaut son prix de 2299€

Maj. le 26 février 2019 à 16 h 32 min

Le Huawei Mate X coûtera 2299 € à sa sortie. Si le produit parait plutôt réussi pour une première approche, son tarif reste un épouvantail pour la plupart des utilisateurs. Mais pour Richard Yu, le patron de la division mobile chez Huawei, le smartphone pliable vaut vraiment son prix.

Huawei Mate X prix

Le nouveau Huawei Mate X a été présenté en grande pompe le week-end dernier en marge du MWC de Barcelone. À l’instar du Galaxy Fold de Samsung, le smartphone pliable se positionne sur un segment ultra haut de gamme. Ce type de produit fait tout juste ses débuts et on peut considérer que l’effet de nouveauté est l’un des facteurs qui pèsent le plus dans son prix qui est de 2299 €. Mais pour Richard Yu, le Huawei Mate X vaut le prix auquel il est proposé.

Le Huawei Mate X est vendu au juste prix

Richard Yu, cité par le site chinois NetEase affirme que « malgré le prix initial élevé du Huawei Mate X, la valeur de l’expérience proposée au consommateur est à une hauteur équivalente. Cela vaut son prix ». Pour le patron de la division mobile de Huawei, l’équipe R&D a consacré beaucoup d’énergie pour la conception du smartphone pliable. Et selon lui, les efforts ont valu la peine, car il considère que le produit est « la plus grande innovation dans les smartphones au cours de la dernière décennie ».

Lire égalementGalaxy Fold vs Huawei Mate X comparatif : qui gagne la guerre des smartphones pliables ?

Reste à savoir si la demande sera à la hauteur de celle escomptée. On peut supposer que le prix du smartphone va fortement baisser au fil des mois, un scénario que Richard Yu n’exclut d’ailleurs pas, une fois le produit entré en production de masse. Mais en attendant, le constructeur va sans doute exploiter le potentiel de son smartphone en tant que produit de niche.

À ce titre, le prix n’est pas vraiment un problème et le but ne sera pas de produire des quantités importantes. Une chose est certaine, Huawei a réussi à marquer les esprits avec son smartphone pliable et à réaffirmer sa position de sérieux challenger de Samsung dont le Galaxy Fold a été présenté quelques jours plus tôt.

Répondant aux préoccupations concernant l’autonomie de la batterie du smartphone et les éventuels problèmes d’adaptation logicielle de l’écran flexible, M. Yu a déclaré que les principaux obstacles techniques avaient déjà été surmontés. Mais le Mate X ne sortira pas tout de suite. Il est attendu pour la deuxième moitié de 2019.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…

Huawei : des opérateurs refusent de vendre ses smartphones 5G

Huawei continue d’encaisser les répercussions du décret de Donald Trump. Lâché par ses fournisseurs et banni d’Android, le constructeur chinois doit maintenant faire face à l’abandon de certains opérateurs britanniques, japonais et taïwanais. Une poignée de télécoms refusent en effet…

Huawei demande à l’Europe de l’aider contre les États-Unis

Huawei se cherche des alliés dans la guerre qu’il est en train de mener face aux États-Unis. Le groupe chinois tente de convaincre l’Union Européenne de l’aider, arguant notamment que les Américains n’hésiteront pas à s’en prendre à d’autres entreprises…