Huawei Mate X : disponible mi 2019 au prix de 2299 €, adieu Galaxy Fold ?

Maj. le 26 février 2019 à 16 h 32 min

Huawei a présenté son Mate X pliable lors du MWC 2019 de Barcelone. Il sera disponible à la mi 2019 au prix de 2299 euros. Un tarif certes plus élevé que le Galaxy Fold de Samsung, mais il s’agit aussi d’un produit qui semble bien plus abouti, notamment en termes de design. Huawei a-t-il gagné la bataille du pliable ?

huawei mate x prix

Le Huawei Mate X a été officialisé par la marque chinoise ce 24 février 2019  lors du MWC de Barcelone. Sur scène, Richard Yu, le PDG du groupe a notamment annoncé la disponibilité et le prix de cet appareil révolutionnaire : il sortira à la mi 2019 au prix assez dingue de 2299 euros pour la variante équipée de 8 Go de RAM et de 512 Go d’espace de stockage.

Le Huawei Mate X plus cher que le Galaxy Fold, mais plus abouti

Non, vous ne rêvez pas, c’est encore plus cher que le Galaxy Fold pliable de Samsung vendu à 2000 euros. Mais il faut dire que la technologie présentée par Huawei semble plus aboutie que chez son concurrent sud-coréen : pas d’encoche, une taille d’écran plus impressionnante (6,38 pouces à l’arrière, 6,6 pouces à l’avant quand replié et 8 pouces quand déplié contre respectivement 4,6 et 7,3 pouces sur le Galaxy Fold), un produit plus borderless… Bref, il semble que sur ce coup là, Huawei ait réussi à frapper plus fort que Samsung avec un mobile encore plus abouti.

A noter également la batterie de 4500 mAh et la présence de la version 55 Watts de la SuperCharge de Huawei, qui promet ainsi de passer de 0% à 85% en 30 minutes, une performance tout bonnement incroyable. Le Mate X est comme le Galaxy Fold compatible 5G. Mais son Kirin 980 associé au modem Balong 5000 maison pourraient bien en faire un smartphone plus rapide que les mobiles équipés du Snapdragon 855 avec modem X50 de Qualcomm. Le fabricant chinois évoque un débit théorique maximal deux fois plus rapide et le téléchargement d’1 Go de fichier en seulement 3 secondes. Déjà en retard, le Galaxy Fold de Samsung ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…

Huawei : des opérateurs refusent de vendre ses smartphones 5G

Huawei continue d’encaisser les répercussions du décret de Donald Trump. Lâché par ses fournisseurs et banni d’Android, le constructeur chinois doit maintenant faire face à l’abandon de certains opérateurs britanniques, japonais et taïwanais. Une poignée de télécoms refusent en effet…

Huawei demande à l’Europe de l’aider contre les États-Unis

Huawei se cherche des alliés dans la guerre qu’il est en train de mener face aux États-Unis. Le groupe chinois tente de convaincre l’Union Européenne de l’aider, arguant notamment que les Américains n’hésiteront pas à s’en prendre à d’autres entreprises…