Orange lancera la 5G dans 15 villes françaises ce 3 décembre 2020

 

Orange activera finalement son réseau 5G ce 3 décembre 2020. Dans un premier temps, le réseau mobile sera limité à 15 villes françaises, soit seulement 10% de la population. Après le “lancement” raté du 18 novembre, l'opérateur historique s'est engagé à déployer une vraie 5G capable d'offrir des débits 3 à 4 fois plus rapides que la 4G. D'ici la fin de l'année, Orange promet aussi une couverture 4G complète de l'Hexagone. 

orange 5g

Le 18 novembre dernier, la 5G a officiellement été lancée en France. Malheureusement, aucun Français n'avait accès au réseau mobile du futur. Attendu au tournant, Orange avait annoncé une mauvaise date de lancement suite à une erreur de communication. Comme Bouygues Télécom, SFR et Free Mobile, l'opérateur historique n'a pas été en mesure de lancer la 5G dès le 18 novembre. Finalement, c'est SFR qui a été le premier à activer son réseau 5G en France (mais uniquement à Nice) quelques jours plus tard.

Lors d'une interview accordée à nos confrères des Echos, Stéphane Richard, PDG d'Orange, a finalement donnée une date d'activation pour la 5G. “Nous lancerons la 5G le 3 décembre, dans 15 villes. Chacune sera couverte au moins à 80 %” annonce Stéphane Richard. Parmi les villes couvertes au lancement, on trouve Nice, Angers, Marseille, Le Mans ou encore Clermont Ferrand. Malheureusement, le responsable n'a pas communiqué la liste complète des villes couvertes dès le 3 décembre. D'ici fin d'année, la couverture 5G d’Orange s’étendra à 150 communes supplémentaires. En parallèle, Orange espère atteindre une couverture 4G de 100% de la population française.

Orange n'imposera pas la 5G aux villes réfractaires

Evidemment, l'activation de la 5G s'annonce plus compliquée dans les villes qui ont signé un moratoire contre la 5G. Dans certaines villes de France, comme Lille ou Grenoble, les édiles ont déjà annoncé leur intention de s'opposer au réseau mobile en agitant des préoccupations sanitaires. Avant d'accepter la 5G sur leur territoire, les maires souhaitent attendre la publication d'un rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), prévue au printemps 2021.

Nous ne voulons pas passer en force et privilégions le dialogue et la conviction” précise Stéphane Richard. Quelques semaines plus tôt, le PDG d'Orange rappelait pourtant que de nombreuses études ont déjà conclu à la non dangerosité des ondes générées par la 5G. “Le risque sanitaire, l’exposition aux ondes : le gouvernement a apporté un certain nombre de réponses, il y a 20.000 études dans le monde qui ont été faites depuis 20 ans sur les dangers de l’exposition aux ondes électromagnétiques, et il n‘y en a pas une seule qui a mis en évidence le moindre avéré à ce sujet” affirmait l'homme d'affaires, évoquant les multiples rapports commandés par la France ou d'autres nations.

Le déploiement se fera de manière progressive et dans un dialogue constructif avec l'ensemble des collectivités locales, en parallèle de nos efforts pour élargir la couverture du territoire français en 4G” souligne le PDG. Dans ces villes, l'activation du réseau pourrait donc accumuler du retard. Dans les cités plus ouvertes à la 5G, Orange fera aussi preuve de prudence. “Pour Paris, qui n'a pas de moratoire, mais a engagé une concertation citoyenne, il n'y aura pas de déploiement de nouvelles antennes 5G Orange, tant que cette démarche n'est pas achevée” annonce Stéphane Richard.

Sur le même sujet : Free promet des offres 5G généreuses au « juste prix »

Des débits 3 à 4 fois supérieurs à la 4G

Enfin, le dirigeant d'Orange s'est engagé à déployer la 5G sur la bande des 3,5 GHz, “la seule qui permet de faire de la “vraie 5G”. Le responsable tacle certains concurrents, dont Free Mobile, dont l'ambition est de basculer les antennes 4G en 5G. Pour Orange, ces antennes 4G converties en 5G par la technologie Dynamic Spectrum Sharing offriront un débit qui n'est pas “supérieur à celui de la 4G et qui peut même dégrader la qualité de service sur la 4G”. Néanmoins, cette technologie permet d'améliorer le maillage du territoire, mais uniquement en complément de la bande des 3,5 GHz, concède le cadre.

Quant à lui, Orange offrira des débits “jusqu'à 3 à 4 fois plus rapides que la 4G” en misant sur le large spectre de la bande des 3,5 GHz. L'opérateur historique préfère proposer une vraie 5G dans une poignée de villes plutôt que de déployer un ersatz de 4G dans davantage de cités. “Si certains veulent en arriver là pour dire ‘j'ai allumé la 5G dans toutes les villes', chez Orange, ce n'est pas notre choix. Nous souhaitons agir en responsabilité et nous ne participerons à cette ‘guéguerre' de communication” tacle le PDG.

Evidemment, pour profiter de la 5G dès son lancement, vous devrez avoir opté pour un des forfaits 5G d'Orange. L'opérateur historique propose 8 forfaits 5G allant de 39,99€/mois et 94,99€/mois. Pour Stéphane Richard, il n'est pas “irréaliste de devoir payer un peu plus cher” pour la qualité de service accrue de la 5G.

Source : Les Echos



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !