5G : 70 élus demandent un moratoire jusqu’à l’été 2021, l’UDI dénonce « l’écologie de la croyance »

 

70 élus de gauche et écologistes ont signé une tribune publiée dimanche 13 septembre pour demander « un moratoire sur la 5G jusqu’à l’été 2021 » en application du « principe de précaution ». Le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde dénonce leur « obscurantisme » et appelle à « combattre l’écologie de la croyance ».

5G

70 élus de gauche et écologistes dont Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon ont signé une tribune contre la 5G le 13 septembre dans Le Journal Du Dimanche. Invoquant le « principe de précaution », il exigent un « moratoire » du déploiement du réseau. Ils rappellent en effet que la décision de poursuivre l’attribution des fréquences en septembre « intervient sans étude d’impact climatique et environnemental ni aucune consultation publique préalable ».

5G : l’UDI veut combattre l’idéologie de la croyance

Ils reprochent également à la technologie « une grosse inflation de la consommation électrique » ainsi que « la collecte de données personnelles » sans aucun chiffre permettant d’étayer ces accusations. Et d’exhorter les autorités publique à la « tenue d’un débat démocratique décentralisé sur la 5G et sur les usages numériques ». Le nouvel axe des opposants à la technologie est d’exiger que « la priorité soit donnée à la réduction de la fracture numérique, à travers le développement de la fibre en zone rurale et en finalisant le déploiement de la 4G« .

Une position reprise lundi sur France TV Info par la maire de Besançon Anne Vignot, qui fait partie des signataires. « A chaque fois, on change de technologie avant d’avoir terminé le premier déploiement. Expliquez-moi en quoi c’est une politique sérieuse quand on est en train de proposer un déploiement et qu’on change avant même d’avoir terminé« , explique l’élue. Un haussement de ton dénoncé par les partis de droite, notamment l’UDI.

Jean-Christophe Lagarde explique en effet sur le même media, en réaction à cette tribune : « je veux combattre l’écologie de la croyance pour construire l’écologie de la science ». Selon lui l’opposition de certains partis à la 5G relève de « l’obscurantisme » : « dans quel pays au monde on aurait démontré un quelconque danger différent du passage de la 4G à la 5G ? Nulle part », s’exclame-t-il. Avant de souligner que la 5G « peut être très utile pour la défense de l’environnement ».

5G : les opposants craignent une « consommation pour la consommation »

L’élu parle notamment « des objets connectés qui rendent notre activité, l’activité des objets que nous utilisons, plus intelligente, moins consommatrice ». Une réaction à laquelle a choisi de répondre Anne Vignot : « Il n’y a pas d’obscurantisme à donner la possibilité d’accéder au numérique. Par contre c’est de la gabegie de changer en permanence d’équipement avant d’avoir fini le déploiement. Il serait quand même temps qu’on envisage à chaque fois l’impact d’une nouvelle technologie« , lance-t-elle.

Avant de reconnaître : « Si les résistances ne sont pas validées par les études, alors allons-y, mais si elles le sont, arrêtons de proposer une technologie qui finira par être dénoncée. Soyons cohérents ». L’élue se défend ainsi d’arbitraire, avant de détailler les raisons de son combat contre la 5G : « On a besoin de faire attention aux terres rares. On a besoin de savoir quel type de technologie est nécessaire aux entreprises. Souvent, ce qui se passe, c’est que derrière on incite les personnes à changer leur équipement à chaque fois », déplore Anne Vignot.

De quoi dénoncer une certaine « consommation pour la consommation« , qui ne bénéficierait, même pas, à l’entendre, aux entreprises : « L’entreprise, ce dont elle a besoin, c’est d’avoir un outil numérique fiable », juge-t-elle. Comprenez une 4G au maximum de son potentiel. A ce jour, aucune étude dans le monde n’a pu mettre en évidence un quelconque danger autour de la 5G. Grâce à des technologies et équipements plus récents et une diffusion du signal plus directionnelle, le réseau peut même se révéler moins énergivore que les réseaux 4G, 3G et 2G.

Lire également : Enchères 5G – lancement prévu le 29 septembre 2020

A condition de poser sérieusement la question de leur extinction progressive. Pour l’heure et malgré plusieurs tentatives, les opposants au réseau 5G ne sont pas parvenus à faire dérailler le déploiement en France de la technologie. Même si comme le déplorent certains opérateurs comme Orange, la France a déjà pris un peu de retard.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
5g
La 5G consomme moins d’électricité que la 4G affirme Nokia

La 5G n’est pas une catastrophe écologique, affirme Nokia. D’après une étude réalisée par l’équipementier en Espagne, le réseau mobile du futur consomme d’ailleurs moins d’électricité que la 4G. In fine, l’arrivée de la 5G va donc permettre d’économiser de…

orange 5g
Orange lancera la 5G dans 15 villes françaises ce 3 décembre 2020

Orange activera finalement son réseau 5G ce 3 décembre 2020. Dans un premier temps, le réseau mobile sera limité à 15 villes françaises, soit seulement 10% de la population. Après le « lancement » raté du 18 novembre, l’opérateur historique s’est engagé…

carte esim image une
eSIM : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

L’eSIM est programmée pour supplanter les cartes SIM. Mais de quoi s’agit-il véritablement, et pourquoi c’est un enjeu important ? Dans ce dossier, nous vous expliquons précisément ce qu’est l’eSIM et pourquoi constructeurs, opérateurs, et clients ont intérêt à adopter…

sfr arcep baisse prix fibre
SFR : l’Arcep exige que l’opérateur baisse les prix de la fibre

SFR va devoir baisser les tarifs d’accès des réseaux fibre mutualisés, et notamment ceux proposés à Bouygues Telecom. L’opérateur avait justement contesté les prix instaurés par SFR auprès de l’Arcep en début d’année 2020. L’Arcep a tranché. SFR va revoir…