Orange : face aux menaces de l’ARCEP sur la fibre, l’opérateur contre-attaque !

Lundi l’Arcep attaquait Orange de plein fouet sur le terrain de la fibre. L’opérateur historique est accusé par l’organisme de régulation d’abuser d’un monopole pour le déploiement de la fibre en France. L’Arcep envisage de prendre des mesures drastiques. Orange, très en colère, contre-attaque.

orange arcep fibre attaque

Le début d’année est mouvementé du côté d’Orange. L’opérateur historique a dû constater dans la presse que l’Arcep l’avait dans le collimateur. Sébastien Soriano, président de l’organisme de régulation, a lancé un pavé dans la marre lors d’une interview accordée à nos confrères des Echos. Il a tout simplement pointé du doigt un monopole d’Orange sur la fibre et souhaite renforcer la régulation sur ce secteur.

Le régulateur estime qu’il faudrait « attaquer les derniers bastions » du monopole d’Orange. Sébastien Soriano considère en effet que ses concurrents SFR, Free et Bouygues Telecom ne se battent pas à armes égales actuellement sur le marché de la fibre. Ces derniers accusent Orange de profiter de son passif d’opérateur historique et de ses infrastructures déjà en place (les lignes de cuivre) pour détenir aujourd’hui les trois quarts du marché de la fibre.

L’Arcep et les concurrents d’Orange semblent donc d’accord pour parler d’un risque de monopole d’Orange à l’avenir. Ainsi, MAxime Lombardini, directeur général de Free expliquait à nos confrères des Echos :

Le régulateur fait son travail. Il tente de rééquilibrer le marché en prenant des mesures de bon sens. Des ajustements techniques indispensables.

Orange contre-attaque !

C’est assez logique, de son côté Orange n’a absolument pas le même point de vue que l’Arcep. L’opérateur ne décolère pas et estime que le discours tenu par le régulateur est totalement incompréhensible. Car d’un côté, il demande à ce que les investissements s’accélèrent sur la fibre, mais de l’autre il propose des orientations qui vont faire ralentir Orange, juste pour laisser la place aux concurrents.

Par ailleurs, Orange souligne que les dispositions envisagées par l’Arcep sont contraires aux recommandations de l’Union Européenne. Ainsi, Pierre Louette, directeur général d’Orange explique :

On ne peut pas envisager sérieusement d’être régulé sur la fibre au moment où Bruxelles invite à moins la réguler pour pousser le déploiement du FTTH (fibre jusqu’à l’abonné, NDLR) et le co-financement. Je ne vois pas très bien comment on peut se mettre autant en contradiction avec des orientations européennes claires, d’autant plus si on prône une harmonisation hors la loi.

Un avis partagé par Sébastien Crozier, président de la CFE-CGC de l’opérateur. Il estime pour sa part qu’Orange n’est plus un opérateur détenu par l’Etat et qu’à se titre il part à égalité avec ses concurrents. Il déclare ainsi :

Orange, n’est plus un monopole d’Etat. Il est détenu majoritairement par des fonds de pension, en grande partie américains. Le choix d’imposer à Orange des obligations nouvelles sur ses investissements dans la fibre conduira à une augmentation de la pression des actionnaires majoritaires (l’Etat n’a que 22% et les salariés 5%) pour qu’Orange arrête d’investir sur la fibre en France et privilégie d’autres pays où la rentabilité est meilleure, comme l’Espagne…

Oui, vous l’avez compris, si l’Arcep met trop de bâtons dans les roues à Orange, l’opérateur ralentira les investissements dans la fibre et reportera les sommes injectées sur des marchés où il peut travailler sereinement.

Free : 2 millions de foyers en plus éligibles à la fibre FTTH grâce à un nouvel accord

Les concurrents de mauvaise foi ?

Les déclarations de l’Arcep sont d’autant plus étonnantes que tous les opérateurs ont pu développé leur réseau de fibre à partir du même moment. Mais tous n’ont pas adopté la même stratégie. Si Orange a maintenu des prix toujours plus élevés que ses concurrents c’est pour continuer à investir dans les infrastructures et proposer des services annexes.

Free de son côté a choisi de se lancer sur le marché des opérateurs mobiles en cassant les prix. Il doit donc développer son réseau mobile en partant de zéro et ne peut pas, avec les tarifs qu’il applique, investir à la fois dans le mobile et la fibre. L’opérateur a fait choix, celui du mobile. La fibre avance donc très lentement.

SFR a de son côté choisi de développer un réseau de câblé et non en fibre FTTH. L’opérateur au carré rouge profite des infrastructures de Numéricable suite au rachat. Là encore, il s’agit d’une stratégie du groupe qui a décidé de communiquer sur la fibre alors qu’il propose du câble.

Les autorités ont fini par intervenir pour interdire la mention de « fibre » lorsque l’on parle de cette « fausse fibre ». Bouygues Telecom a de son côté fait le choix de se reposer sur les infrastructures de SFR pour utiliser le réseau câblé.

On constate donc bien que chaque opérateur a fait des choix stratégiques différents. Mais à aucun moment ils n’ont été empêchés d’en adopter une autre. Il est donc difficile de comprendre la position de l’Arcep dans toute cette affaire.

Loin de nous l’idée de défendre Orange, car ce qui est essentiel selon nous, c’est que le réseau fibré se développe. Et en ralentissant Orange, c’est finalement l’utilisateur qui sera puni.

Free : 2 millions de foyers en plus éligibles à la fibre FTTH grâce à un nouvel accord

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange Bank passe enfin le cap des 300 000 clients

Orange Bank vient de passer le cap des 300 000 clients, annonce Stéphane Richard, PDG de l’opérateur. D’après lui, la banque mobile est un véritable succès, notamment grâce à son approche hybride du secteur.  « Orange Bank est un succès . Nous…

Orange mise sur Samsung pour son réseau 5G, Huawei hors course

Orange a décidé de miser sur Samsung pour ses équipements 5G. Des tests sont en cours et l’opérateur français envisage sérieusement de collaborer avec le groupe sud-coréen, qui est un acteur très faible de ce marché pour l’instant. Huawei, qui…

Orange nous fait rêver de 5G dans deux vidéos

La 5G ? Orange s’y prépare, avec de premières offres dès 2020. L’opérateur montre dans deux vidéos en quoi grand public comme professionnels vont bénéficier de la 5G, dans plusieurs situations. Une façon de rêver d’un monde futuriste qui deviendra…

Orange refuse de payer Altice-SFR pour diffuser BFM et RMC

Comme Free, Orange refuse de devoir payer Altice-SFR pour diffuser les chaînes BFM TV, RMC Story et RMC Découverte sur ses box. Après avoir pris la défense de Free à de multiples reprises, l’opérateur historique a tenu à faire passer un message fort au groupe de Patrick…

Orange facture par erreur un abonnement Netflix à des abonnés

Orange a facturé par erreur des abonnements Netflix à certains de ses abonnés. L’opérateur a parfois ajouté jusqu’à 3 abonnements dans le bouquet TV de ses clients sans leur accord. Après avoir contacté le service client d’Orange, certains sont parvenus à obtenir une remboursement. De son côté, le télécom plaide…

Orange va lancer son propre smartphone 5G d’ici 2020

Orange est bien décidé à commercialiser son propre smartphone compatible 5G. Sur son stand au MWC 2019, l’opérateur historique a levé le voile sur un téléphone de marque blanche fabriqué par ZTE. D’abord destiné aux tests 5G menés en France, le smartphone sera commercialisé dans le…

5G : la France a déjà un an de retard alerte Orange

« La France a un an de retard dans la 5G », estime le PDG d’Orange Stéphane Richard. Il met en cause les délais d’attribution des fréquences et de l’appel d’offre tardif qui devrait être lancé à l’automne 2019 par le gouvernement. Le…

Orange assure avoir piqué des abonnés à Free et SFR

Orange explique avoir piqué des abonnés à deux de ses concurrents, Free et SFR. Stéphane Richard, le PDG de l’opérateur historique, affirme en effet qu’Orange est parvenu à récupérer la place de numéro 1 de la région Île-de-France sur le fixe. Ce constat est…

Orange Bank ne compte que 248 000 clients, la banque mobile ne décolle pas

Orange Bank peine toujours à attirer de nouveaux utilisateurs. Plus d’un an après son lancement, la banque mobile ne compte toujours que 248 000 clients. Malgré l’annonce de plusieurs nouveautés, dont une offre premium déjà en phase de test, l’opérateur historique peine toujours à convaincre. Ce…

Orange augmente la data de certains forfaits sans hausse de prix

Orange a augmenté le montant de data disponible sur plusieurs de ses forfaits pour certains abonnés. Et ce, sans hausse de prix ou nécessité de se réengager avec l’opérateur. Un effort intéressé mais appréciable alors que SFR et Bouygues Telecom…