Orange : face aux menaces de l’ARCEP sur la fibre, l’opérateur contre-attaque !

 

Lundi l’Arcep attaquait Orange de plein fouet sur le terrain de la fibre. L’opérateur historique est accusé par l’organisme de régulation d’abuser d’un monopole pour le déploiement de la fibre en France. L’Arcep envisage de prendre des mesures drastiques. Orange, très en colère, contre-attaque.

orange arcep fibre attaque

Le début d’année est mouvementé du côté d’Orange. L’opérateur historique a dû constater dans la presse que l’Arcep l’avait dans le collimateur. Sébastien Soriano, président de l’organisme de régulation, a lancé un pavé dans la marre lors d’une interview accordée à nos confrères des Echos. Il a tout simplement pointé du doigt un monopole d’Orange sur la fibre et souhaite renforcer la régulation sur ce secteur.

Le régulateur estime qu’il faudrait « attaquer les derniers bastions » du monopole d’Orange. Sébastien Soriano considère en effet que ses concurrents SFR, Free et Bouygues Telecom ne se battent pas à armes égales actuellement sur le marché de la fibre. Ces derniers accusent Orange de profiter de son passif d’opérateur historique et de ses infrastructures déjà en place (les lignes de cuivre) pour détenir aujourd’hui les trois quarts du marché de la fibre.

L’Arcep et les concurrents d’Orange semblent donc d’accord pour parler d’un risque de monopole d’Orange à l’avenir. Ainsi, MAxime Lombardini, directeur général de Free expliquait à nos confrères des Echos :

Le régulateur fait son travail. Il tente de rééquilibrer le marché en prenant des mesures de bon sens. Des ajustements techniques indispensables.

Orange contre-attaque !

C’est assez logique, de son côté Orange n’a absolument pas le même point de vue que l’Arcep. L’opérateur ne décolère pas et estime que le discours tenu par le régulateur est totalement incompréhensible. Car d’un côté, il demande à ce que les investissements s’accélèrent sur la fibre, mais de l’autre il propose des orientations qui vont faire ralentir Orange, juste pour laisser la place aux concurrents.

Par ailleurs, Orange souligne que les dispositions envisagées par l’Arcep sont contraires aux recommandations de l’Union Européenne. Ainsi, Pierre Louette, directeur général d’Orange explique :

On ne peut pas envisager sérieusement d’être régulé sur la fibre au moment où Bruxelles invite à moins la réguler pour pousser le déploiement du FTTH (fibre jusqu’à l’abonné, NDLR) et le co-financement. Je ne vois pas très bien comment on peut se mettre autant en contradiction avec des orientations européennes claires, d’autant plus si on prône une harmonisation hors la loi.

Un avis partagé par Sébastien Crozier, président de la CFE-CGC de l’opérateur. Il estime pour sa part qu’Orange n’est plus un opérateur détenu par l’Etat et qu’à se titre il part à égalité avec ses concurrents. Il déclare ainsi :

Orange, n’est plus un monopole d’Etat. Il est détenu majoritairement par des fonds de pension, en grande partie américains. Le choix d’imposer à Orange des obligations nouvelles sur ses investissements dans la fibre conduira à une augmentation de la pression des actionnaires majoritaires (l’Etat n’a que 22% et les salariés 5%) pour qu’Orange arrête d’investir sur la fibre en France et privilégie d’autres pays où la rentabilité est meilleure, comme l’Espagne…

Oui, vous l’avez compris, si l’Arcep met trop de bâtons dans les roues à Orange, l’opérateur ralentira les investissements dans la fibre et reportera les sommes injectées sur des marchés où il peut travailler sereinement.

Free : 2 millions de foyers en plus éligibles à la fibre FTTH grâce à un nouvel accord

Free a profité d’un colloque aujourd’hui afin d’annoncer un accord avec Axione lui permettant de profiter de 2 millions de prises fibres supplémentaires

Les concurrents de mauvaise foi ?

Les déclarations de l’Arcep sont d’autant plus étonnantes que tous les opérateurs ont pu développé leur réseau de fibre à partir du même moment. Mais tous n’ont pas adopté la même stratégie. Si Orange a maintenu des prix toujours plus élevés que ses concurrents c’est pour continuer à investir dans les infrastructures et proposer des services annexes.

Free de son côté a choisi de se lancer sur le marché des opérateurs mobiles en cassant les prix. Il doit donc développer son réseau mobile en partant de zéro et ne peut pas, avec les tarifs qu’il applique, investir à la fois dans le mobile et la fibre. L’opérateur a fait choix, celui du mobile. La fibre avance donc très lentement.

SFR a de son côté choisi de développer un réseau de câblé et non en fibre FTTH. L’opérateur au carré rouge profite des infrastructures de Numéricable suite au rachat. Là encore, il s’agit d’une stratégie du groupe qui a décidé de communiquer sur la fibre alors qu’il propose du câble.

Les autorités ont fini par intervenir pour interdire la mention de « fibre » lorsque l’on parle de cette « fausse fibre ». Bouygues Telecom a de son côté fait le choix de se reposer sur les infrastructures de SFR pour utiliser le réseau câblé.

On constate donc bien que chaque opérateur a fait des choix stratégiques différents. Mais à aucun moment ils n’ont été empêchés d’en adopter une autre. Il est donc difficile de comprendre la position de l’Arcep dans toute cette affaire.

Loin de nous l’idée de défendre Orange, car ce qui est essentiel selon nous, c’est que le réseau fibré se développe. Et en ralentissant Orange, c’est finalement l’utilisateur qui sera puni.

Free : 2 millions de foyers en plus éligibles à la fibre FTTH grâce à un nouvel accord

Free a profité d’un colloque aujourd’hui afin d’annoncer un accord avec Axione lui permettant de profiter de 2 millions de prises fibres supplémentaires



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
orange 5g
Orange lancera la 5G dans 15 villes françaises ce 3 décembre 2020

Orange activera finalement son réseau 5G ce 3 décembre 2020. Dans un premier temps, le réseau mobile sera limité à 15 villes françaises, soit seulement 10% de la population. Après le « lancement » raté du 18 novembre, l’opérateur historique s’est engagé…

orange hausse trafic internet
Orange : le trafic Internet augmente de 20% avec le reconfinement

Orange assure que le trafic Internet est en hausse de 20% depuis le reconfinement. Selon l’opérateur, le recours au télétravail, les plateformes de streaming comme Netflix et les jeux en ligne sont les principaux responsables de cette augmentation. En ce…

orange huawei belgique
5G : après la France, Orange lâche Huawei en Belgique et au Luxembourg

Après avoir contraint d’abandonner les infrastructures Huawei en France, Orange vient d’annoncer qu’il préférait faire confiance à Nokia et ses équipements 5G concernant la Belgique et le Luxembourg. Nous vous parlions il y a quelques semaines. L’Agence nationale de la…

orange ocs netflix
Orange lance une offre Livebox tout compris avec Netflix et OCS

Orange dévoile de nouvelles offres dont une offre Livebox avec Netflix et OCS à 39,99 € par mois pendant un an. Le pack OCS + Netflix est également proposé aux autres clients Orange. Certains peuvent au passage eux aussi bénéficier…

photo 1526045612212 70caf35c14df
Orange : les forfaits 5G sont disponibles, de 15 à 80 euros

La 5G est bientôt là et les opérateurs sont sur le pied de guerre pour nous proposer des forfaits adaptés. Orange dégaine aujourd’hui avec au total huit offres. Si les prix peuvent être intéressants à première vue, il faut faire…

sosh
Sosh abandonne son forfait à 19,99 €/mois

Sosh vient d’abandonner le forfait à 19,99 €/mois. Depuis quelques heures, le forfait offrant 40 Go de data mobile n’est plus visible sur le site web de l’opérateur low cost d’Orange. Les nouveaux clients sont priés de se tourner vers une des…