Orange milite pour une fusion des opérateurs en Europe

Orange et 20 autres opérateurs européens, dont Deutsche Telekom, BT, Telefonica ou encore Vodafone, plaident pour une consolidation des télécoms en Europe. Dans une lettre commune adressée à l’Union européenne, les opérateurs militent pour la création de champions des télécoms capables de rivaliser avec la concurrence accrue des firmes chinoises et américaines. 

orange consolidation télécoms europe

Une lettre commune signée par les dirigeants de 21 opérateurs européens, et relayée par nos confrères du Financial Times, exhorte l’Union européenne à encourager la consolidation en Europe. « Individuellement, aucun d’entre eux ne peut atteindre les objectifs fixés par la nouvelle présidente de l’Union européenne, Ursula von der Leyen, en termes d’innovation et d’investissement » assène le communiqué. En fonction depuis ce 1er décembre, l’allemande Ursula von der Leyen a en effet demandé aux opérateurs de rattraper le retard technologique pris sur la concurrence étrangère.

Á l’aube du lancement de la 5G, les 21 télécoms estiment ne pas être en mesure d’égaler les groupes américains et chinois sans un coup de pouce de la sphère politique. Pour Orange et consorts, l’Union doit s’attaquer « activement à la fragmentation du marché européen des télécoms ». En d’autres termes, des opérateurs doivent fusionner pour pouvoir relever les défis à venir en Europe. Les télécoms demandent notamment à l’Union d’assouplir la plupart des règles qui régentent le partage de réseaux mobiles ou la fusion entre les firmes.

Lire également : Deutsche Telekom envisage de fusionner avec Orange

C’est une « condition essentielle pour que l’industrie numérique européenne puisse être compétitive sur un marché mondial en évolution rapide ». Enfin, ils réclament « un environnement réglementaire stable et durable au niveau national, mais aussi des règles équitables et équilibrées pour concurrencer les acteurs mondiaux ». En clair, les télécoms souhaitent que la législation en matière de concurrence en Europe soit moins stricte. C’est en partie à cause de ces réglementations que les fusions entre de grands opérateurs sont actuellement bloquées depuis plusieurs années. Les lois actuelles en Europe empêchent les opérateurs de rivaliser avec leurs concurrents américains et chinois, souligne la lettre à demi-mots.

Le marché des télécoms européen est fragmenté et partagé entre une centaine d’opérateurs différents. En moyenne, on trouve en effet 3 opérateurs de télécommunications par pays d’Europe. Alors qu’en Asie et en Amérique, une poignée de grands groupes dominent tout le secteur. Pour rivaliser avec ces grands groupes, les opérateurs d’Europe se disent visiblement prêts à envisager une fusion et à mettre leurs atouts en commun.

Source : Financial Times



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Orange signe un partenariat d’ampleur avec Google autour du cloud

Orange et Google viennent de signer un partenariat d’importance pour le futur. La société française à fait appel au géant américain pour l’aider à développer ses services autour du Cloud. Une bonne affaire pour les deux entreprises. Google et Orange…