Oppo pourrait aussi concevoir ses propres processeurs, au revoir Qualcomm

 

Oppo serait en train de travailler pour créer son propre processeur dédié aux smartphones. Ce serait un nouvel acteur important du marché à se lancer dans cette aventure. Le développement n’en serait qu’à ses débuts et ces processeurs devraient arriver l’année prochaine au plus tôt.

test oppo reno6
L'Oppo Reno 6

Qualcomm règne depuis longtemps sur le marché des processeurs mobiles, fournissant bon nombre de constructeurs. Mais de plus en plus d’entre eux ont des envies d’indépendance. Ce serait le cas d’Oppo, qui travaillerait sur son propre SoC.

C’est le journal japonais Nikkei qui affirme la chose. Oppo aimerait ainsi sortir son premier smartphone avec un processeur maison à l’horizon 2023 ou 2024. La date n’est qu’une estimation, selon la source, puisque tout cela dépendra de la vitesse à laquelle progresse la conception.

Oppo travaille sur un processeur ultra performant

Nikkei précise qu’Oppo cherche à créer un processeur puissant. Pour cela, la marque s’est rapprochée du fondeur taïwanais TSMC pour utiliser sa technologie de gravure à 3 nm. Cela promet, mais on attend de voir la suite. Nous sommes évidemment curieux de voir ce que va nous servir Oppo à l’avenir. On se demande également dans quelle mesure OnePlus, la filière de la marque chinoise qui se rapproche de plus en plus de sa maison mère, va être impactée. On rappelle que OnePlus a toujours mis un point d’honneur à utiliser le dernier processeur de Qualcomm pour ses flagships (la seule exception étant le Nord 2, doté d’un SoC MediaTek Dimensity).

A lire aussi – Test Oppo Reno6 5G : un petit air d’iPhone 12 qui n’est pas déplaisant

Oppo ne sera pas le premier constructeur à se passer des services de Qualcomm, loin de là. Huawei le faisait déjà, avant même l’embargo initié par Donald Trump. Samsung conçoit aussi ses propres SoC, les Exynos, tout comme Apple. Le dernier indépendantiste en date n’est autre que… Google. La firme de Mountain View a en effet présenté ses Pixel 6 et Pixel 6 Pro le 19 octobre, et tous deux sont équipés d’un SoC maison, nommé le Google Tensor.

Créer un SoC apporte de nombreux avantages. Le premier est d’être complétement indépendant des progrès de Qualcomm. Cela permet aussi de concevoir son processeur selon ses besoins, d’augmenter la puissance ou d’axer sur l’IA ou l’autonomie, par exemple.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !