Nvidia ne rachètera pas ARM, c’est officiel

 

Nvidia ne rachètera finalement pas ARM. Le fabricant de cartes graphiques a renoncé à la transaction avec la maison mère Softbank. Cet abandon n’est pas une surprise, étant donné que cette opération de grande envergure était vue d’un mauvais œil par les différentes autorités anticoncurrentielles.

nvidia geforce rtx 3050 rumeur

Ce devait être l’un des gros deals de cette année : le rachat d’ARM par Nvidia. Cependant, la marque californienne a finalement renoncé à la transaction. Ce n’est pas vraiment une surprise, étant donné que l’opération était mal vue par les autorités.

C’est The Financial Time qui apporte l’info. Finalement, ARM ne deviendra pas une propriété de Nvidia. La FTC (autorité américaine de la concurrence) avait demandé à la justice de bloquer la transaction. En Europe, la commission européenne avait lancé une enquête. L’inquiétude tournait bien entendu autour de l’émergence d’un leader mondial du marché des semi-conducteurs, ne laissant que peu de place aux autres.

Nvidia perd 1,25 milliard de dollars dans l’affaire

Cet abandon fait perdre 1,25 milliard de dollars à Nvidia. Il s’agit de la somme versée à la maison-mère d’ARM, Softbank, au moment de l’accord. Au total, l’opération devait coûter pas moins de 40 milliards de dollars, plus des bonus en action versés par Nvidia. À la suite de cet échec, le CEO de ARM, Simon Segars, a démissionné, remplacé par Rene Haas (un ancien de Nvidia, le monde est petit). Softbank va également de nouveau réintroduire ARM en bourse avant la fin de l’année fiscale 2022/2023, soit avant le 1er avril 2023. C’est un véritable désastre pour la holding japonaise qui voit là un énorme manque à gagner.

Le rachat d'ARM par Nvidia devait être l’une des plus grosses opérations financières du monde de la tech et devait complètement chambouler le visage du marché. Annoncée en septembre 2020, l’opération avait dès le début suscité les inquiétudes de la concurrence, mais aussi des régulateurs un peu partout dans le monde. Ces derniers n’ont pas manqué de tout faire pour bloquer cette opération de grande ampleur.

Pourtant, Nvidia n’a cessé de se montrer rassurant envers ses investisseurs, mais cela n’aura pas suffi, étant donné que la pression était trop forte pour le constructeur de cartes graphiques. Une autre transaction tech est scrutée avec intérêt par les régulateurs : celle d'Activision Blizzard, racheté par Microsoft. Un deal encore plus énorme, puisqu'il atteint presque 70 milliards de dollars.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !