Rachat d’ARM : Nvidia prêt à lâcher l’affaire à cause des lois anticoncurrentielles ?

 

Nvidia s’apprêterait à abandonner l’idée du rachat historique d’ARM, après avoir proposé près de 35,5 milliards d’euros pour acquérir la société britannique en 2020. Nvidia perdrait au passage plus d’un milliard d’euros.

ARM Nvidia
Crédits : Nvidia

D’après les informations de Bloomberg News, Nvidia se préparerait à renoncer au rachat d’ARM à SoftBank, qui avait acquis la société en 2016 pour 32 milliards de dollars. Nvidia avait proposé une somme colossale de 40 milliards de dollars (35.5 milliards d’euros) pour acquérir l’entreprise spécialisée dans la conception de puces, mais bien que cet accord ait été signé, il avait finalement été bloqué par la Commission fédérale du commerce (FTC) américaine.

En effet, la FTC considérait qu’un tel rachat « étoufferait les technologies concurrentes de nouvelle génération », en plus d’être non concurrentiel aux yeux de la Commission européenne et l'Autorité britannique de la concurrence et du marché.

Abandonner la transaction coûterait plus de 1 milliard d’euros à Nvidia

En renonçant à ce rachat historique, Nvidia devra céder les 1,25 milliard de dollars (1,11 milliard d’euros) d’indemnité de rupture qui ont déjà été versés à SoftBank à titre d’acompte sur l’opération. Nvidia récupérera tout de même les deux milliards de dollars qui avaient été versés en paiement initial, mais il s’agirait tout de même d’une perte importante pour l’entreprise si l’abandon venait à se confirmer.

Nvidia était pourtant très optimiste quant au rachat d’ARM, le qualifiant même de « grande opportunité pour l’industrie ». Le rapport de Bloomberg ajoute néanmoins que la nature incertaine de l'acquisition a pour conséquence de créer des factions au sein de Nvidia et de SoftBank. En effet, une partie du personnel penserait que l'opération est un gaspillage de ressources, tandis que l'autre aurait confiance en son succès. Le cours de l’action de Nvidia a perdu près de 30 % de sa valeur depuis son record au mois de novembre dernier, mais est toujours en hausse de près de 80 % depuis la signature de l’accord entre Nvidia et SoftBank.

Ce type de rachat avec un montant énorme devient de plus en plus courant dans l’industrie. Récemment, le monde du gaming a été secoué par le rachat d’Activison Blizzard par Microsoft pour plus de 60 milliards d’euros. Celui-ci devrait d’ailleurs être finalisé au cours de l’année fiscale 2023 s’il obtient toutes les autorisations des autorités compétentes.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !