Netflix : le PDG promet qu’il n’y aura jamais de publicités sur la plateforme

 

Netflix avec de la publicité ? “Faux !” assure Reed Hastings, CEO de la plateforme de vidéo à la demande. Les rumeurs ont beau se multiplier, il promet que son modèle économique ne changera pas. Netflix est et restera une plateforme accessible par abonnement.

netflix

Non, Netflix n’inclura pas de publicités, ni maintenant, ni jamais. Voilà le message passé par Reed Hastings, CEO de la plateforme, dans sa lettre aux actionnaires (Q2 2019) en date du 17 juillet, alors que les rumeurs d’une offre avec publicités reviennent régulièrement.

Si vous voyez des médias qui spéculent sur le fait que l’on se dirigerait vers de l’ajout de publicité, vous pouvez être assurés que c’est faux. – Reed Hastings, CEO de Netflix – 

Netflix a bien recours à de la publicité, mais elle prend la forme de placements de produits. L’américain a par exemple signé un contrat avec Coca-Cola et Burger King pour Stranger Things. Au début de la partie 3 de la Casa de Papel, Netflix indique également qu’elle a eu recours à des placements de produits. Mais les revenus générés par ces contrats ne représentent qu’une infime partie des revenus de la plateforme. Reed Hastings explique :

Notre focus principal, lorsque l’on crée ces partenariats avec des marques comme dans Stranger Things, c’est que cela crée surtout une “énergie’”Stranger Things, et encore plus de gens ont envie de rejoindre Netflix pour suivre la série.

Netflix : un modèle par abonnement, un point c’est tout

Comme HBO, notre modèle est sans publicité. Cela reste une partie très importante de ce que notre marque propose (…) Nous pensons que nous aurons plus de valeur sur le long terme si nous restons en dehors de la concurrence publicitaire, et en nous focalisant sur la bataille pour satisfaire les spectateurs. – Reed Hastings, CEO de Netflix –

Le modèle économique de Netflix reste donc le même. Le géant de la SVOD n’aurait aucun intérêt à lancer une formule avec publicités alors que les concurrents se multiplient. Disney, Apple, WarnerMedi, NBCUniversal ou HBO proposent (ou vont proposer) des services uniquement par abonnement.

Netflix cherche à améliorer son modèle économique. Si les hausses de tarifs passent toujours mal, l’entreprise a lancé en Inde une formule à 5 euros/mois pour une utilisation exclusive sur smartphone.

Reste que ce modèle repose uniquement sur le nombre d’abonnés qui finira bien un jour par atteindre son plafond de verre. Aux États-Unis, Netflix a enregistré une baisse du nombre d’abonnés pour la première fois de son histoire. Reed Hastings n’en reste pas moins serein. Selon lui, Netflix gagnera “5 milliards de dollars de chiffre d’affaires” en plus rien qu’avec les abonnements en 2019. Au troisième trimestre, Reed Hastings espère gagner 7 millions d’abonnés. Il conclut :

Nous voulons garder cette courbe ascendante d’abonnés et ne pas nous laisser distraire par des sources alternatives de revenus, qui n’ont pas de sens lorsque l’on grossit déjà de 5 milliards par an.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
netflix week end
Netflix : les séries et films à regarder ce week-end

Netflix propose chaque semaine de nouvelles séries et de nouveaux films. Pour vous aider à choisir ce que vous allez regarder ce week-end, on vous propose une petite sélection des meilleures nouveautés du catalogue. C’est parti !  Le catalogue Netflix s’enrichit toutes…

mignonnes netflix polemique
Netflix attaqué par les Etats-Unis pour pédopornographie à cause du film Mignonnes

Mignonnes, l’excellent film réalisé par Maïmouna Doucouré, continue de défrayer la chronique outre-Atlantique. Victime du marketing putassier de Netflix, de nombreux politiques américains veulent désormais clouer la plateforme et le film au pilori, pour motif de pédopornographie. L’excellent film Mignonnes…

Netflix
Netflix pourrait encore augmenter le prix des abonnements

Netflix risque encore d’augmenter le prix de ses abonnements, estime un analyste financier. D’après l’expert, le géant de la VOD ne tardera pas à annoncer une énième augmentation tarifaire à ses abonnés américains et européens.  Dans un rapport financier destiné…