Netflix : partager votre compte entre amis risque de devenir très compliqué

Le partage de comptes Netflix entre amis risque de devenir de plus en plus compliqué. Pour repérer les abonnés qui pratiquent le  « partage de compte », les service de VOD pourraient en effet se servir de « Credentials Sharing Insight », une intelligence artificielle développée par Synamédia, une entreprise britannique présente au CES 2019. 

netflix

De nombreux utilisateurs, surtout les Millenials (des personnes nées entre 1980 et l’an 2000), partagent leur compte Netflix ou Amazon Prime Video avec leur entourage. Un seule personne paie un abonnement mais ils sont très nombreux à en profiter. D’après un sondage de Reuters, près de 21 % des jeunes américains utilisent le compte ou le profil Netflix d’un ami. Chez nous, 12% des français  partagent leur compte Netflix.

Cette tendance crée un important manque à gagner pour les services de streaming. En effet, si Netflix tolère le partage entre plusieurs utilisateurs (les abonnements sont d’ailleurs prévus pour ça), la plateforme regrette surtout les abus. Bref, partager votre compte avec votre soeur n’est pas un problème. Par contre, le partage de compte entre une dizaine de potes différents n’est pas toléré par la plateforme.

Comment Netflix et consorts vont traquer les abonnés qui partagent leur compte avec leurs amis

Afin de détecter les abus, Synamédia a mis au point « Credentials Sharing Insight », un puissant algorithme capable d’identifier les abonnés qui utilisent un compte qui n’est pas le leur. Pour ça, l’intelligence artificielle va s’appuyer sur des données comme l’endroit d’accès au compte, son heure d’utilisation, le contenu regardé, par quel appareil,….

Lire aussi : partager votre compte Netflix avec un ami, c’est du piratage !

Grâce à ces informations, l’outil peut deviner si le compte est utilisé par une quantité élevée de personnes. « Si un abonné regarde simultanément du contenu sur la côte est et la côte ouest des États-Unis, c’est peu probable que ce soit la même personne » explique Jean-Marc Racine, directeur de la technologie de Synamedia. « Le partage occasionnel de comptes est trop coûteux pour être ignoré. Notre nouvelle technologie donne enfin aux entreprises la possibilité de réagir » ajoute le responsable.

Une fois que l’algorithme a repéré les « profiteurs », il va transmettre au service de streaming ses conclusions. En cas d’abus grave, Netflix et consorts pourraient décider de bloquer tout simplement le compte en question. Dans la plupart des cas, la plateforme se contenterait néanmoins de transmettre un avertissement par mail. Netflix pourrait ainsi inviter les abonnés qui abusent à opter pour un abonnement supérieur, qui permet de regarder le contenu du catalogue Netflix sur plusieurs appareils en simultané. Selon le média, le système est déjà en cours de test par plusieurs services de VOD.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers  !