Netflix : HBO Max et Prime Video risquent de voler les abonnés du leader du streaming

 

Netflix perd peu à peu du terrain face aux services de VOD concurrents, HBO Max et Prime Video. D'après les chiffres publiés par la plateforme Reelgood, de nombreux internautes délaissent le catalogue Netflix pour regarder les nouveautés de la concurrence. In fine, ces services rivaux menacent de voler les abonnés du leader du streaming.

netflix menacé hbomax prime video

Ce 7 octobre 2020, Reelgood, l'application qui réunit les catalogues Disney+, Netflix, Prime Video, HBO Max et Hulu au sein d'une interface unique, a publié ses données d'utilisation aux Etats-Unis pour le troisième trimestre de l'année 2020. Ultra populaire, l'application compte plus de 2 millions d'utilisateurs quotidiens aux Etats-Unis.

Lors de cette période, le temps passé devant une série ou un film du catalogue Netflix s'est effondré de 7%. Désormais, le leader de la VOD doit se contenter de 25% du temps total passé devant Reelgood, contre 32% lors du trimestre précédent, marqué par les mesures de confinement. Lors de du 3ème trimestre, Netflix a lancé moins de séries à succès qu'à l'accoutumée. Le géant du streaming a visiblement réservé des cartouches pour la fin d'année, généralement plus riche en nouveautés.

Sur le même sujet : Netflix pourrait encore augmenter le prix des abonnements

HBO Max rafle la mise et Prime Video progresse

D'après Reelgood, l'effondrement de Netflix est essentiellement dû à la progression de deux services concurrents : HBO Max et Amazon Prime Video. Disponible depuis le 27 mai dernier aux Etats-Unis, le service de VOD de HBO propose une foule de contenus populaires, comme l'intégrale de Game of Thrones, Joker avec Joaquin Phoenix, Watchmen, Veep, Silicon Valley, Friends, The Big Bang Theory, Rick et Morty ou encore Le Prince de Bel-Air. Grâce à cette profusion de contenus, HBO Max a progressé de 4% pour s'établir à 19% au cours du troisième trimestre.

Reelgood note aussi la légère progression d'Amazon Prime Video. Porté par le succès de sa série événement The Boys, le service de streaming intégré à l'abonnement Prime a grimpé de 1% lors du trimestre.  La saison 2 de la série parodique sur les super-héros s'est achevée le vendredi 9 octobre. Dans ces conditions, on s'attend à ce que Prime Video ne puisse pas maintenir sa courbe de progression dans les semaines à venir. Quoi qu'il en soit, l'hégémonie de Netflix est de plus en plus menacée, du moins aux Etats-unis.

Source : Reelgood



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !