Netflix est proche d’un rachat d’EuropaCorp, les studios cinéma de Luc Besson

Maj. le 30 mai 2018 à 20 h 53 min

Netflix serait sur le point de racheter EuropaCorp, les studios cinéma de Luc Besson, qui se cherchent depuis plusieurs mois un repreneur. La signature de l’accord pourrait intervenir avant l’été selon une source citée par les Echos. Elle concerne l’acquisition du « gros morceau » d’EuropaCorp potentiellement, donc, par Netflix, à savoir l’activité cinéma. Luc Besson avait déjà dû vendre la filiale séries TV à Thomas Anargyros avec le soutien de Mediawan (un fonds financé par Xavier Niel). De quoi rêver de retrouver Taxi 5, Anna, et Kursk sur la plateforme, ces trois films étant en production. 

europa netflix

Netflix pourrait racheter EuropaCorp, le studio de cinéma fondé par Luc Besson, et selon une source proche du dossier citée par le journal les Echos, le groupe serait même près d’un accord avec Luc Besson et les autres actionnaires. Nos confrères laissent penser qu’une telle prise de contrôle est de plus en plus crédible – l’hypothèse d’un rachat par Netflix aurait même failli se concrétiser le mois derniers avant que l’une des deux parties ne revienne à la table des négociations. « Les discussions avancent bien, selon une source qui en est proche et qui estime que le but est de signer avant l’été », peut-on lire dans le journal.

Netflix : le rachat d’EuropaCorp serait imminent

Ce rachat serait une bonne nouvelle aussi bien pour Netflix que ses abonnés. La firme pourrait en profiter pour présenter des films en compétition à Cannes, alors qu’elle vient justement d’être exclue du festival, pour le pas respecter les critères de diffusion habituels pour un film en compétition. Un beau pied de nez. Les Echos font également remarquer que trois films en préparation – Taxi 5, Anna et Kursk – pourraient ainsi se retrouver sur la plateforme, peut-être même dès leur sortie, si Netflix décidait d’en faire des exclusivités.

En outre le rachat de ce studio pourrait permettre à la plateforme de streaming de relancer la production de contenus locaux de qualité en France, après Marseille, une série qui n’a pas rencontré de succès critique – pour le dire poliment. Netflix a investi 8 milliards de dollars cette année pour produire des créations originales. En outre, la capitalisation de EuropaCorp (85 millions d’euros) est très modeste en comparaison de celle de Netflix (120 milliards de dollars). « Le montage n’est pas très compliqué et il y a des moyens efficaces de rémunérer Luc Besson très correctement », conclut la source des Echos.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Netflix a-t-il fait chuter la consommation TV en France ?

Non, Netflix n’est pas responsable de la baisse de la consommation de TV en France, révèle une nouvelle étude. Selon les experts en statistiques, la plateforme de VOD n’est pas la cause de la chute de popularité de la télévision au…

Netflix annonce une série fantastique sur la Révolution française

Netflix va produire une nouvelle série fantastique basée sur une histoire alternative de la Révolution française. D’après le service de VOD, le tournage de la série débutera dès 2019. On fait le point sur le synopsis de cette mystérieuse série d’origine française. …