Netflix annule une nouvelle vague de séries à cause de sa perte massive d’abonnés

 

Suite à la perte de 200 000 abonnés ce dernier trimestre, Netflix a annoncé l’annulation de plusieurs séries animées. Cette décision fait suite à plusieurs autres annulations ayant eu lieu récemment. Reed Hastings, PDG de l’entreprise, souhaite désormais proposer uniquement du contenu que les utilisateurs veulent voir.

Netflix TV
Crédits : Unsplash

Netflix accuse le coup d’une semaine difficile. Mercredi, la plateforme annonçait la mauvaise nouvelle : elle a perdu 200 000 abonnés au cours du dernier trimestre. Une première dans son histoire. Rapidement, les idées fusent pour rectifier le tir et maintenir le navire à flot. Objectif numéro 1 : trouver une nouvelle source de revenus. Après des mois de rumeurs, il semblerait que la décision soit prise. Bientôt, Netflix proposera un nouvel abonnement moins cher, mais avec des publicités en contrepartie.

Objectif numéro 2 : réaliser des économies. Pour Netflix, cela passe bien entendu par la production de contenu original, segment de sa stratégie qui est devenue sa force principale avec le temps. Il y a quelques jours, nous apprenions que plusieurs séries ne seraient pas reconduites en 2022 après la diffusion de leur première saison. Aujourd’hui, c’est un nouveau domaine que l’entreprise a dans le viseur : celui de l’animation. En effet, plusieurs projets ont été tués dans l’œuf suite à la publication du dernier bilan financier catastrophique.

Netflix fait l’impasse sur l’animation suite à sa perte d’abonnés

Ce sont ainsi plusieurs séries en cours de production qui ont été annulées, dont l’adaptation du comics Bone, ou encore de The Twits, le roman pour enfant de Roald Dahl (à noter qu’un film sera tout de même bel et bien réalisé). Deux autres séries, Toil et Trouble, ne verront également jamais le jour. À ces annulations s’ajoute une refonte de la direction du côté de Netflix Animation. Phil Rynda, directeur du département, a été licencié cette semaine en compagnie d’autres employés.

Sur le même sujet : Netflix accuse les abonnés qui partagent leur compte de la hausse des prix

Du côté des réalisateurs, la colère gronde. Elizabeth Ito, créatrice de City of Ghosts, et plusieurs de ses homologues accusent Netflix d’avoir manipulé ses données pour justifier ces annulations. Reed Hastings, PDG du groupe, explique de son côté vouloir « faire ce que [les] spectateurs veulent voir », en opposition au fait « d’accueillir les séries favorites de tous » que prônait Phil Rynda.

Cette nouvelle stratégie montre déjà quelques prémices, de par notamment le nouveau système de catégorie qui vise à mieux s’adapter à chaque utilisateur. Mais cette dernière ne plaira pas à tout le monde. Plusieurs créateurs se plaignent déjà d’une fenêtre de promotion bien trop courte pour leur série ou leur film, ne leur permettant pas de créer une véritable attente chez le public.

Source : The Wrap



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !