Molotov.TV : Altice interdit l’enregistrement des chaînes RMC et BFM

Molotov.TV est contraint par Altice et sa filiale NextRadio de suspendre la fonctionnalité d’enregistrement pour ses chaînes RMC et BFM. Le groupe de Patrick Drahi réclame une rémunération à l’application, qui refuse et qui paye déjà une redevance pour copie privée comme le prévoit la loi. Déjà en froid avec TF1 et M6, Molotov se fait un nouvel ennemi. 

molotov enregistrement

Molotov.TV est contraint par Altice de désactiver la fonctionnalité d’enregistrement depuis ce 29 octobre 2018 sur les chaînes du groupe, incluant donc notamment BFM TV, BFM Business, BFM Paris, RMC Découverte, RMC Story et RMC Sport News. « NextRadioTV [propriété d’Altice] s’oppose à l’application de l’exception pour copie privée à ses programmes en réclamant à Molotov un partage de revenus sans objet, ce qui contraint Molotov à suspendre le service d’enregistrement », explique la plateforme à Next Impact.

Altice réclame donc d’être payé pour la diffusion de ses chaînes. De quoi nous rappeler de bons vieux débats, comme le clash Orange vs TF1, quand ce dernier réclamait des dizaines de millions d’euros au FAI pour distribuer ses chaînes et pour les services annexes associés comme le replay. Comme les opérateurs à l’époque, Molotov estime ici être dans son droit et s’appuie notamment sur la loi Création de 2016, qui lui permet de proposer une option de copies privées à ses utilisateurs en échange d’une redevance payée à Copie France, qui se charge ensuite de redistribuer l’argent.

Molotov.TV suspend l’enregistrement pour les chaînes RMC et BFM

Mais Altice ne touche rien dans l’affaire, et accuse de plus Molotov de capter une partie de ses spectateurs, qui lui rapportent alors moins d’argent car ceux-ci parviennent généralement à s’arranger avec l’app pour passer les publicités. Molotov devient notamment une alternative aux plateformes de replay maison qui ne sont pas avares en spots publicitaires rémunérateurs. De leur côté, les dirigeants de l’appli estiment être en règle puisqu’ils payent les montants prévus par la loi, c’est à dire ceux versés à Copie France.

Un nouvel épisode de tensions entre le service et un groupe TV. M6 avait obligé Molotov à cesser la possibilité d’enregistrer les programmes de ses chaînes en avril 2018 déjà et réclamait même une rémunération pour la diffusion de ses contenus, avec une disponibilité de M6, W9 et 6ter selon pour les abonnés payants de l’application. Les propriétaires de Molotov avaient alors porté plainte après avoir saisi la DGCCRF et le CSA. Mais pour l’instant, la situation ne s’est toujours pas réglée entre les deux acteurs.

Les bookmarks, l’ancienne appellation des enregistrements sur Molotov, faisaient partie de l’identité de l’application. Mais Molotov a décidé de supprimer les 8 heures d’enregistrement gratuites de son offre basique depuis le 1er septembre 2018, avec 150h de record pour les abonnés premium (3,99 euros par mois). Une fonctionnalité qui devient de moins en moins intéressante au fil du temps : un plafond de 20h d’enregistrement est imposé pour les chaînes des groupes TF1 et M6, alors que celles d’Altice ne sont désormais plus du tout concernées.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Netflix : top 10 des meilleures séries du catalogue

Voici notre top des meilleures séries Netflix ! Si vous venez de vous abonner au service de VOD, ou si vous vous apprêtez à tomber à court d’épisodes de votre série fétiche, on vous a concocté un top 10 des meilleures…

Netflix teste un abonnement Mobile à moins de 4€ par mois

Netflix lance un abonnement à prix réduit dans certains pays à moins de 4 euros par mois. Ce test permettra au géant de continuer à croître en Asie ainsi que dans d’autres marchés émergents. Cette nouvelle offre se limite uniquement…