Meta veut intégrer des services payants dans Facebook, Instagram et WhatsApp

 

Meta cherche actuellement à intégrer des services et fonctionnalités payants supplémentaires sur Facebook, WhatsApp et Instagram. C'est en tout cas ce que révèle un mémo interne envoyé aux employés la semaine dernière et relayé par nos confrères de The Verge.

meta fonctions payantes
Crédits : Unsplash

Meta veut ajouter des services et des fonctionnalités payants supplémentaires sur ces trois applications les plus populaires, à savoir WhatsApp, Facebook et Instagram. C'est en tout cas ce que révèle un mémo interne envoyé aux employés la semaine dernière et relayé par nos confrères de The Verge.

Pour l'occasion, Meta a crée une toute nouvelle division baptisée New Monetization Experiences. On retrouve à sa tête Pratiti Raychoudhury, ancien responsable de la recherche chez Meta. Cette nouvelle branche représente la première incursion de Meta dans la création de fonctionnalités payantes pour ses applications sociales.

Il faut dire que les revenus du groupe ont été durement touchés après la mise en place de l'outil anti-pistage publicitaire d'Apple sur iOS 14.5. D'après une étude publiée en avril 2022 par le cabinet d'analyses Lotame, les pertes pour Facebook étaient estimées à 11,8 milliards d'euros cette année. En parallèle, nous avons appris en juillet 2022 que le chiffre d'affaires de Facebook avait chuté drastiquement lors du 1er trimestre 2022, une première dans l'histoire du réseau social. Ainsi, les bénéfices nets de la plateforme ont dégringolé de 36% par rapport à la même période en 2021.

Meta à la recherche d'autres sources de revenus

Sachant cela, il n'est pas étonnant de voir Meta s'activer pour trouver d'autres sources de revenus. “Je pense que nous voyons des possibilités de créer de nouveaux types de produits, de fonctionnalités et d'expériences pour lesquels les gens seraient prêts à payer et seraient ravis de payer”, a déclaré John Hegeman, vice-président de Meta en charge de la monétisation, à The Verge.

Jusqu'alors, Meta n'avait pas fait de la facturation des utilisateurs une priorité. Néanmoins, la chute de ses revenus publicitaires a amené l'entreprise à revoir sa stratégie. D'ailleurs, ces fonctionnalités payantes pourraient représenter à l'avenir une part significative de l'activité de Meta si l'on en croit John Hegeman. “Sur un horizon de cinq ans, je pense que cela peut vraiment faire bouger les choses et faire une différence assez significative”, a-t-il assuré.

Meta a d'ores et déjà ajouté des fonctionnalités payantes sur ses applis, à l'image des abonnements payants sur Instagram ou encore de la version Business de WhatsApp sans oublier les administrateurs de groupes Facebook qui peuvent faire payer l'accès à leurs contenus. Pour l'instant, Meta n'est pas rentré dans les détails concernant ces fonctionnalités payantes à venir sur ses applis phares.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !