Macs M1 : la prise en charge de Windows 10 avec Bootcamp est bien dans les cartons

 

Installer Windows 10 sur les nouveaux MacBook Air, Pro et Mac mini M1 sur une deuxième partition via Bootcamp n'est pas possible à ce stade, mais à en croire Apple cela pourrait changer. Néanmoins, la firme estime que c'est à Microsoft de prendre en charge les coûts de développement, et désormais aussi le coût des licences qu'il devra payer à Apple pour utiliser les technologies propriétaires des puces Apple Silicon.

Windows 10 Mac Bootcamp
Windows 10 sur mac avec Bootcamp / Crédits : Jon Rettinger via YouTube

Depuis la transition des macs de PowerPC à Intel, les utilisateurs de l'écosystème macOS bénéficient d'un avantage par rapport aux utilisateurs de PC. Il est en effet possible d'installer Windows 10 sur une deuxième partition. Apple a même prévu Bootcamp, un utilitaire très simple d'utilisation pour partitionner le disque à la volée, sans supprimer la moindre donnée.

Cerise sur le gâteau, Apple inclut dans l'assistant Bootcamp des drivers de sorte que toutes les fonctionnalités du mac ou presque sont disponibles dans Windows 10. Le problème, c'est, comme vous le savez, que Apple est en train de passer de machines Intel à son propre écosystème de puces basées sur ARM. Avec un effet immédiat : Bootcamp est désormais inutilisable, en tout cas avec la version de Windows 10 actuellement disponible.

Windows 10 sur les Macs M1 : la balle est dans le camp de Microsoft

Les nouvelles puces M1 ne sont en effet ni basées sur l'architecture x86 ni sur l'architecture ARM standard. Apple a tout optimisé, ce qui lui permet de délivrer des performances brutes et énergétiques inédites. Et cela explique en parallèle pourquoi la prise en charge de Windows 10 sur une seconde partition a disparu par la même occasion.

Apple explique en marge d'une interview de Craig Federighi que la prise en charge de Windows 10 sur les macs est simplement une question de volonté de la part de Microsoft. La nouveauté, c'est que Apple suggère que la firme de Redmond devra payer Apple pour accéder aux technologies de ces puces. Voici ce qu'explique Craig Federighi dans son interview :

“Nous avons les technologies qui leur permettront de faire cela, c'est à dire lancer leur version ARM de Windows, qui de son côté prendra bien sûr en charge un mode pour lancer les applications x86. Mais c'est une décision que Microsoft doit prendre, obtenir les licences autour de cette technologies pour que les utilisateurs puissent lancer [Windows 10] sur ces Macs. Les Macs de leur côté en sont certainement très capables”, explique Craig Federighi.

Lire également : MacBook Air, Pro et Mac mini ARM – date de sortie, prix, fiche technique, tout savoir

Microsoft aurait très certainement de bonnes raisons de le faire. Les Macs restent un marché important, et l'un des rares dans l'informatique à voir ses parts progresser d'année en année. D'autant que le vent est en train de tourner en faveur de nouvelles architectures fondées sur ARM. Porter Windows 10 sur les Macs M1 permettrait ainsi à Microsoft de mettre un premier pied dans la transition, avant un basculement plus large de l'industrie.

Source : ONMSFT



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !