La puce Apple M1 montre ses étonnantes prouesses dans une série de benchmarks

 

Le premier chipset d’Apple pour les Macs, appelé simplement M1, est apparu dans les bases de données d’un benchmark. De nombreux tests ont été réalisés ces derniers jours. Il est désormais possible de se rendre compte du résultat des travaux d’Apple avec ce chipset. Et certains chiffres présentés le 10 novembre n’étaient pas galvaudés.

apple m1 test geekbench

Mardi soir, nous avons suivi pour vous la troisième keynote d’Apple depuis la rentrée scolaire 2020. Un rendez-vous important pour tous les fans des Mac puisque ce fut l’occasion de découvrir la première plate-forme développée par Apple pour ses ordinateurs. Le composant s’appelle Apple M1. Et depuis deux jours, nous ne parlons (presque) que de lui.

Pour rappel, Apple M1 est un composant qui se veut être l’équivalent pour les Mac de l’A14 Bionic des iPhone. Gravé en 5 nm et basé sur une architecture ARM, le composant intègre 11 milliards de transistors. Comme les chipsets pour smartphone, vous retrouvez des coeurs puissants et des coeurs peu gourmands en énergie. Ici il y en a quatre de chaque type.

Lors de sa conférence, Apple s’est largement comparé avec les ordinateurs concurrents, lesquels tournent avec des processeurs Intel ou AMD. La firme n’y est pas allée avec le dos de la cuillère, allant jusqu’à dire que son processeur est plus puissant, plus fluide et moins gourmand que les processeurs habituellement croisés dans les PC sous Windows. C’est une très forte promesse. Reste à savoir si elle est tenue, une fois le produit en main.

Apple M1 a été testé sur les trois plates-formes où il sera disponible

Un premier élément de réponse est apparu sur le web le 11 novembre. Il s’agit de tests réalisés avec Geekbench, l’un des benchmarks les plus utilisés par les sites spécialisés (dont PhonAndroid, évidemment). Les tests ont été réalisés avec les trois plates-formes présentées mardi soir : le MacBook Air, le Mac Mini et le MacBook Pro. Et le chipset n’est pas toujours cadencé à la même fréquence : 3,135 GHz dans certains cas, 3,197 GHz dans d’autres.

Les résultats sont très intéressants. La fourchette des scores en single-core de l’Apple M1 démarre à 1690 points et monte à 1720 points environ, quelle que soit la plate-forme. La même fourchette en multi-core part de 6800 points et monte jusqu’à 7500 points. Nous ne remarquons pas de différence significative entre le MacBook Pro et le MacBook Air. Et nous n’en trouvons pas non plus entre les versions 8 Go de RAM et 16 Go de RAM.

Le Core i9 octo-core d’Intel est souvent derrière

Pour avoir des scores proches de ceux obtenus ici avec une plate-forme Intel, vous devez obligatoirement opter pour un Core i9. Un MacBook Pro Core i9 avec 8 coeurs avec 16 Go de RAM, testé le même jour avec Geekbench, obtient 1215 points en single-core et 6812 points en multi-core. Les autres plates-formes (Core i7, par exemple) obtiennent des scores bien moins élevés. Cependant, la différence entre Apple M1 et Intel Core n’est pas seulement une question de puissance, mais aussi d’optimisation. Le vrai test se déroulera quand les utilisateurs auront ces nouveaux Mac au bout des doigts.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
AMD Radeon RX 6000
AMD Radeon RX 6900 XT, 6800XT, 6800 tout savoir sur les cartes graphiques

Les Radeon RX 6000 Big Navi sont les nouvelles cartes graphiques d’AMD, basées sur l’architecture RDNA 2. Plus puissants que les GPU de la génération précédente, embarquant des technologies de ray-tracing et de Variable Rate Shading, ils répondent durement aux…