Mac Studio : Apple fait tout pour vous empêcher de changer le SSD

 

Le support de stockage du Mac Studio, dernier ordinateur de bureau d’Apple, est amovible. Mais Apple ne permet pas de le remplacer par un autre modèle. Un YouTuber américain explique que la firme de Cupertino a créé une protection logicielle qui empêche l’ordinateur de démarrer s’il n’est pas équipé de son module d’origine. Une stratégie qui vise certainement à rendre les Mac aussi hermétiques que les iPhone et les MacBook.

Apple Mac Studio

Il y a deux semaines, Apple a présenté plusieurs produits. L’iPhone SE 5G dont nous avons publié un test complet en fin de semaine dernière. L’iPad Air 5e génération, profitant d’un SoC Apple M1. Ou encore le Mac Studio, un ordinateur de bureau particulièrement puissant, grâce à son nouveau processeur M1 Ultra, lequel est deux fois plus gros que le M1 Max que vous retrouvez dans certains produits Apple de fin 2021.

Lire aussi – Apple TV bloque l’achat et la location de films sur Android TV et Google TV

Le Mac Studio est un produit qui s’adresse à des professionnels, notamment ceux qui travaillent dans les secteurs créatifs : montage vidéo, illustration, traitement audio, développement 3D, etc. Il dispose de 128 Go de stockage unifié maximum, ainsi qu’un espace de stockage compris entre 1 To et 8 To. Certaines vidéos sur YouTube ont montré que, contrairement aux MacBook par exemple, le Mac Studio profite d’un module de stockage amovible.

Le Mac Studio affiche SOS s'il ne reconnait pas son module de stockage d'origine

Cela veut-il dire que le Mac Studio peut être réparé ou amélioré avec le temps ? Pas vraiment. Le YouTuber américain Luke Miani a publié deux vidéos particulièrement intéressantes à propos du stockage. La première confirme qu’il n’est pas possible de changer le module de stockage, même s’il s’agit d’un module estampillé Apple. Elle nous apprend également que les Mac Studios intègrent deux emplacements pour ces modules. Mais un seul permet de démarrer l’ordinateur avec son module de stockage d’origine. Si vous essayez de changer le module de place ou d'échanger de module, le Mac va envoyer un message en morse : SOS.

La seconde vidéo va plus loin. Elle confirme qu’un Mac ne peut démarrer sans son module d’origine car il est marqué d'un numéro de série reconnu par le firmware. Il est cependant possible de restaurer le système sur un autre module si et seulement si le volume de stockage du module est identique à la configuration d’origine. Un employé du Genius Bar confirme que le module n’est pas réellement un SSD, mais un support de mémoire NAND sans contrôleur. Et il explique que le Mac Studio ne démarre qu'un Genius Bar peut éventuellement imprimer un numéro de série sur un module vierge si celui d’origine est défectueux.

Vous pouvez retrouver ces deux vidéos ci-dessous. Et nous vous les conseillons. Luke Miani exprime dans ses deux vidéos une réelle frustration face au Mac Studio : Apple avait là l’occasion d’offrir un ordinateur puissant qui est plus facilement réparable et améliorable. Mais la firme a préféré verrouiller le Mac Studio, au mieux pour des raisons de sécurité, au pire pour des raisons bassement financières. Dommage.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !