Le Loup de Wall Street assure que la cryptomonnaie Shiba Inu est une grosse blague

 

Le Loup de Wall Street, alias Jordan Belfort, s'est finalement ouvert au secteur des cryptomonnaies. L'ancien courtier estime cependant que certaines devises, comme le Dogecoin ou le Shiba Inu, sont de vastes escroqueries. 

loup wall street shiba inu crypto

Jordan Belfort, le célèbre trader qui se faisait appeler “le Loup de Wall Street” dans les années 1990, a accordé une longue interview au magazine britannique The Sun. Lors de cet entretien, l'homme qui inspiré le film de Martin Scorsese avec Leonardo DiCaprio, s'est violemment attaqué au Shiba Inu, l'une des cryptomonnaies les plus populaires de ces dernières semaines.

Comme le fameux Dogecoin, le Shiba Inu est un meme coin, une devise numérique née d'une blague. Émise depuis l'an dernier, le token tient son nom de la célèbre race de chiens japonais, le Shiba. Profitant de la hausse du marché des cryptomonnaies, le Shiba Inu, considéré comme un Shitcoin par la plupart des investisseurs, a enregistré une augmentation phénoménale de son cours ces derniers mois. Le jeton numérique s'est même brièvement placé à la onzième place des cryptomonnaies les plus importantes du marché.

Jordan Belfort estime que les créateurs de Shiba Inu vont finir en prison

En miroir de la plupart des traders, Jordan Belfort estime que le Shiba Inu et le Dogecoin ne sont pas un bon investissement. Pire, il s'agit pour lui de véritables escroqueries. “Je suis un fan de la blockchain, mais il y a beaucoup de bêtises là-bas, beaucoup de pièces de m*rde qui ne servent à rien et qui ne sont là que pour séparer les gens de leur argent”, explique l'ancien courtier en bourse. “Vous entendez des histoires folles de gens qui gagnent des millions et des milliards, mais pour chaque personne comme ça, il y a 10 000 ou 100 000 personnes qui se font avoir”, nuance le fondateur de Stratton Oakmont.

Pour Jordan Belfort, les individus derrière ces meme coins doivent être sanctionnés par la justice. “Les gens devraient aller en prison sérieusement – ils ne sont pas légitimes. Je suppose que quelqu'un finira par être inculpé pour ce genre de choses”, estime celui qui a passé 22 mois dans une prison fédérale pour délit d'initié et blanchiment d'argent.

Lire aussi : Le cours du Bitcoin s’effondre sous les 55 000 dollars à cause d’un nouveau variant du coronavirus

“Ce que je déteste le plus à ce sujet, c'est ce genre de choses non légitimes – cela donne une mauvaise réputation aux monnaies numériques”, poursuit Jordan Belfort, autrefois opposé au secteur des cryptomonnaies. Après avoir longtemps considéré le Bitcoin comme une escroquerie, le trader reconverti en conférencier a investi dans certaines devises numériques, dont le Ripple (XRP).

Source : The Sun



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !