Les MacBook et Mac mini M1 (ARM) lancent désormais aussi les applications Windows

 

Les MacBook Air, Pro et Macs mini ARM gagnent un atout supplémentaire, grâce au développeur CodeWeavers. Leur programme CrossOver 20, basé sur le projet Wine, est désormais compatible avec les macs Apple Silicon. Ils peuvent ainsi lancer des applications Windows directement dans macOS, en plus des apps iPhone et iPad !

MacBook Air Apple Silicon M1 ARM

Plus on en apprend sur les nouveaux macs ARM équipés de la puce M1, plus on s'en trouve agréablement surpris. Les premiers tests sont unanimes sur les performances et l'autonomie des nouveaux ordinateurs de la firme. En particulier sur la proposition que représente le MacBook Air, avec les mêmes performances que le MacBook Pro 13″ ARM, mais dans un format plus compact, sans ventilateur.

Ce design fanless pouvait faire craindre un net bridage automatique des performances dès que la température passe un certain seuil. Mais comme Apple contrôle tout, on se rend compte que la fréquence n'est bridée qu'au bout d'une dizaine de minutes. Ce qui permet par exemple d'avoir le temps d'exporter une vidéo en utilisant toute la puissance de la puce M1. Et ces macs ont d'autres atouts.

Lire également : La puce Apple M1 montre ses étonnantes prouesses dans une série de benchmarks

Les Macs ARM gagnent la possibilité de lancer nativement les applications Windows en plus des apps iPhone et iPad

On passe en effet sur une architecture ARM, ce qui implique que les applications iPhone et iPad sont désormais nativement prises en charge. N'espérez pas de vraie révolution immédiate de ce côté : ces applications ne sont pour l'heure pas du tout optimisés pour les macs qui manquent d'un écran tactile et donc doivent utiliser les applications via le clavier et la souris. Avec aussi cet autre inconvénient : tout n'est pas encore disponible dans les mêmes conditions que sur les macs Intel.

Par exemple, les nouveaux Macs avec puce ARM perdent la prise en charge des eGPU externes… mais aussi la possibilité de pouvoir installer WIndows 10 sur une seconde partition via Boot Camp. On imagine que Apple réparera cela à terme, mais pour l'instant, il faut s'en contenter. Ceux qui dépendent d'applications Windows, que ce soit dans leur travail ou pour jouer ont tout de même quelques solutions dans un avenir très proche. L'éditeur de la suite Parallels Desktop a déjà annoncé qu'une mise à jour serait rapidement disponible pour les macs ARM.

Le programme permet d'installer Windows 10 ou tout autre système d'exploitation via la virtualisation. Or, il existe une option qui fonctionne dès maintenant. Et qui est, en prime, plutôt plus pratique qu'installer une version de Windows dans une machine virtuelle : CrossOver 20. Basé sur le projet Wine, qui permet de lancer des applications Windows sous Linux, CrossOver 20 est officiellement compatible avec les macs M1. Grâce à CrossOver 20 il est donc désormais possible d'installer des applications (voire des jeux) directement dans macOS.

Tout fonctionne, à condition d'avoir la dernière bêta de macOS Big Sur

Selon les développeurs, CrossOver émule les exécutables Windows sur macOS grâce à la technologie Apple propriétaire Rosetta 2 (qui permet déjà d'émuler les applications macOS Intel sur la nouvelle architecture). A en croire l'éditeur, la solution fonctionne suffisamment bien pour faire tourner des jeux populaires comme Among US et même Team Fortress 2, sans trop impacter les performances (même si c'est quand même le cas…).

Pour l'heure, il faut noter que la prise en charge n'est pas totale. L'éditeur explique en effet n'être parvenu à lancer CrossOver 20 que sur des macs M1 tournant sur la version beta de macOS Big Sur 11.1. Cette version du système bénéficie en effet de correctifs majeurs autour de la technologie de couche de translation Rosetta 2. L'éditeur de CrossOver se félicite néanmoins que tout fonctionne, malgré l'imbrication complexe de plusieurs systèmes d'émulation.

“Je ne peux dire assez à quel point tout cela est cool: il y a tellement d'émulation sous le capot. Imaginez  – un exécutable Windows Intel 32 bit, qui se lance dans un pont 32 bit vers 64 bit dans Wine / CrossOver au-dessus de macOS, sur un CPU ARM émule le x86 – et ça fonctionne ! C'est tellement cool !”, s'enthousiasme Jeremy chez CodeWeavers.

Comment tester CrossOver 20 sur votre Mac ARM

Si, donc, voua avez acheté un mac ARM avec puce M1 et souhaitez lancer des applications Windows, il vous faudra suivre les étapes suivantes :

Vous pouvez également voir une démonstration de CrossOver sur les nouveaux macs dans la vidéo ci-dessous :



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
mac m1 linux
Apple vend désormais des Mac M1 reconditionnés

Apple vend pour la première fois des Mac mini alimentés par un processeur M1 reconditionnés sur sa boutique en ligne. Ces ordinateurs sont évidemment proposés à des prix moins élevés que les versions neuves. Dans la foulée, Apple commercialise aussi…

iphone indice de réparabilite
Apple dévoile l’indice de réparabilité des iPhone et Mac

Apple est l’un des tout premiers constructeurs à afficher l’indice de réparabilité de ses produits, notamment celui des iPhone et des Macs, comme le veut la Loi depuis le 1er janvier 2021. Rien n’indique que les constructeurs concurrents seront aussi…