Le gouvernement s’attaque au démarchage téléphonique, fini de se faire harceler par les assurances

 

Le 1er avril 2022 entrera en vigueur une nouvelle loi visant à protéger la population du démarchage téléphonique abusif. Concernant uniquement les courtiers en assurance, celle-ci oblige à obtenir un accord verbal de la personne pour continuer la conversation. Dès lors, il sera impossible de souscrire à un contrat uniquement par téléphone.

Crédits : Unsplash

En début d’année, une étude révélait que 17 % des Français refusent désormais de répondre au téléphone. Difficile de leur en vouloir : à l’heure où les arnaques par téléphone se multiplient au même titre que les applications de messagerie, il est devenu quasiment inutile de décrocher lorsqu’un numéro inconnu cherche à nous joindre. D’autant que si ce n’est pas une arnaque, c’est bien souvent une entreprise qui cherche à démarcher de nouveaux clients.

Aussi, le gouvernement français commence enfin à s’intéresser aux problèmes et à prendre des mesures. Début février, un nouveau projet de loi vise à interdire le démarchage téléphonique. Dès le 1er avril 2022, une première ébauche de ce plan sera mise en place. Ce dernier concerne uniquement les courtiers en assurance, un petit pas dans la lutte contre les arnaques, mais un début prometteur au vu des contours de la législation.

Vous pourrez bientôt refuser tout démarchage téléphonique légalement

La première mesure est aussi simple qu’efficace : avant de présenter son offre, le courtier devra au préalable obtenir l’accord verbal de son prospect. En cas de refus, il devra impérativement conclure l’appel. Cela n’empêchera pas de se faire appeler, mais évitera de passer des heures à argumenter dans le vide. Si malgré tout le prospect répond favorablement, la loi le protège contre tout risque d’arnaque.

Sur le même sujet : Arnaques Compte Personnel de Formation (CPF) — comment reconnaître et déjouer les tentatives escroqueries ?

En effet, la véritable nouveauté se trouve au niveau des contrats. Dès le mois prochain, les courtiers en assurance devront obligatoirement recevoir une signature pour valider un nouveau contrat. Autrement dit, l’accord verbal ne suffit plus. De plus, il faudra attendre 24 heures avant de conclure la transaction. Dès lors, impossible de se faire avoir : il suffit de ne rien signer. Pour finir, les entreprises devront garder une trace de tous les appels pendant deux ans.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !