17% des Français ne répondent plus au téléphone, ils préfèrent les messages vocaux

 

Vous souhaitez appeler un client ou tout simplement prendre des nouvelles d’un proche ? Un conseil, évitez de l’appeler. En effet, selon une nouvelle étude l’Insee, 17 % des Français ne répondent jamais aux appels qu’ils reçoivent sur leur téléphone fixe. Sur smartphone en revanche, ce chiffre chute à 2 %.

refus appel
Crédits : Unsplash

C’est un fait, le smartphone s’est durablement installé dans le quotidien des Français. Aujourd’hui ils sont 21 % à déclarer ne pas pouvoir se passer de leur téléphone pendant plus de 24 heures. Presque devenues comme extension de notre bras, nous y passons en plus une grande partie de notre journée, à savoir en moyenne 4 heures. Mais si la majorité de la population de la population possède désormais un téléphone portable, les Français sont paradoxalement de moins en moins joignables.

En effet, une récente étude de l’Insee, qui a par ailleurs révélé que 94 % des Français âgés de 15 à 29 ont un smartphone, s’intéresse à nos habitudes en matière d’appels. Le constat est assez équivoque. Sur le téléphone fixe, 17 % des utilisateurs refusent systématiquement de décrocher. Ils sont 26 % à expliquer qu’ils ne répondent que lorsqu’ils connaissent le numéro appelant. Ainsi, « ignorer ou filtrer des appels est une pratique courante », explique l’institut de sondage.

1 Français sur 5 ne veut pas que vous l’appeliez

Notons que ce chiffre varie grandement chez les propriétaires de smartphones. En effet, si une étude de 2017 affirmait que les appels se font moins fréquents, seulement 2 % avouent ne jamais décrocher tandis que 30 % filtrent systématiquement. Un écart qui peut notamment s’expliquer par la tranche d’âge. Ainsi, alors que le taux de refus et de filtrage se trouve entre 17 et 21 % jusqu’à 74 ans, il bondit à 32 % passé cet âge. Les arnaques et autres démarchages téléphoniques qui ciblent particulièrement les retraités n’y sont sûrement pas pour rien.

Sur le même sujet : 68 % des Français estiment que leur smartphone les espionne

Beaucoup se disent aussi indisponibles pour éviter de décrocher, préférant alors écouter le message vocal laissé sur leur répondeur. Enfin, l’Insee relève que les femmes sont beaucoup promptes à répondre que les hommes, à raison de 77 % contre 69 %. Elles sont de ce fait moins nombreux à refuser les appels (1 % contre 2 %). Selon l’institut de sondage, « cela pourrait refléter le rôle accru qu’elles exercent dans la gestion du quotidien des ménages, qui nécessite d’accepter plus souvent des appels en provenance d’interlocuteurs non identifiés ».

Source : Insee



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !