Jeuxvideo.com : sous pression, le site durcit la modération sur le forum 18-25 ans

Le forum 18-25 ans de jeuxvideo.com fait l’objet d’une grande polémique depuis le début du mois de novembre 2017. Une affaire où se mêlent propos haineux et violents dans un débat autour du féminisme. Les évènements ont largement dépassé les frontières du web. Sous pression, Webedia (propriétaire du site) durcit sa modération sur le forum.

forum jeuxvideo moderation

Pour ceux qui n’auraient pas suivi cette polémique, petit rappel. Début novembre, le forum 18-25 ans de jeuxvideo.com se retrouvait au coeur d’une polémique nationale. Suite au lancement du numéro « anti-relou » certains membres du forum se sont déchaînés contre les initiateurs de ce projet : propos haineux, insultes, menaces, le forum a été le noyau d’une véritable levée de boucliers.

Une réaction que la journaliste Nadia Daam a dénoncé dans une chronique sur Europe 1. Quelques jours plus tard, ces membres du forum ont franchi la barrière du virtuel et se sont rendus aux domiciles des initiateurs du projet. Nadia Daam dit de son côté avoir été agressée physiquement.

Ce n’est pas la première fois que certains membres du forum le plus consulté d’Europe s’en servent de défouloir. Le 18-25 jouit d’une mauvaise réputation, celle d’un refuge pour certains internautes extrémistes, haineux et violents. Nous insistons sur le terme « certains ».

En conséquence, de nombreux observateurs demandent la fermeture du forum 18-25 ans de jeuxvideo.com. Mais cette solution radicale n’aurait aucune incidence. Les utilisateurs se retrouveraient sur un autre portail pour poursuivre leur « combat ». La solution : durcir la modération. C’est un reproche qui est fait à Webedia depuis longtemps maintenant. Le propriétaire de jeuxvideo.com est souvent pointé du doigt, accusé de ne pas mettre les moyens nécessaires pour éviter les dérapages dans son forum.

Webedia durcit la modération du 18-25

Webedia a visiblement entendu les critiques. A moins qu’il ne s’agisse de la pression financière subie. Pour rappel, de nombreuses marques de renom ont mis fin à leurs contrats publicitaires avec le média suite à la polémique. Quoi qu’il en soit, le groupe a entendu le message et est passé à l’action.

Comme l’indiquent nos confrères du Monde, la modération a été durcie sur le forum. Attention, nous sommes loin du grand ménage. Webedia a tout de même bien agrandi son équipé de modérateurs puisqu’elle passe de 4 à 15 salariés. Ils épaulent les quelques quatre cents bénévoles déjà actifs depuis longtemps. Cela a permis de filtrer plus rapidement les commentaires haineux et injurieux. Le problème est que cette modération se fait a posteriori avec des temps de traitement pouvant varier de la dizaine de minutes à plusieurs heures.

Webedia a donc mis en place le 6 novembre 2017 un nouveau système sur son forum. Comme d’autres médias le font dans les commentaires de leurs articles, Webedia a intégré un système de filtrage automatique de mots clés à caractère haineux ou violents. Sur le papier l’idée est plutôt bonne puisque les messages intégrant des mots du type « pute », « grand remplacement » ou même « féministe » passent par la modération avant publication. Hélas, le système s’est révélé peu efficace, d’abord parce que le volume de messages à filtrer est impressionnant, mais aussi parce que les utilisateurs déterminés à poursuivre leurs actions ont vite trouvé une faille.

Des internautes rusés et déterminés

En fin d’après-midi, le jour du lancement de ce filtrage, Webedia l’a désactivé. La raison : il est inefficace. Car les internautes déterminés ont vite identifié les mots-clés choisis par le média. S’en est alors suivie une publication de multiples fils de discussion contenant une liste complète des mots interdits. Il ne restait plus aux utilisateurs qu’à glisser un caractère spécial à l’intérieur du mot (par exemple « fémini?ste » pour « féministe ») pour échapper au filtre.

Webedia n’a pas baissé les bras pour autant et a carrément supprimé des fils de discussion entiers, avec une rapidité bien supérieure à d’habitude. Parmi les fils choisis : ceux à caractère haineux et violent bien sûr, mais également les fils de discussion anodins ou critiquant la modération.

reddit moderation

Des utilisateurs quittent le forum 18-25 ans

Face ce que certains qualifient de « censure », des utilisateurs prennent la fuite. Des groupes de discussion ont été créés pour rapatrier les mécontents vers d’autres plateformes. Un petit groupe a créé le sous-forum « EliteDeLaNation » sur le site américain Reddit, le plus grand forum au monde. Mais il a vite déchanté.

Si Reddit connaît un tel succès, c’est parce qu’il a une politique de modération bien au point. Il arrive bien sûr que certains passent entre les mailles du filet, mais jamais très longtemps. C’est d’ailleurs ce qu’on fait remarquer d’autres membres du forum 18-25 au groupe « EliteDeLaNation » en déclarant que « la liberté d’expression sur Reddit est une blague ». Pour eux, la modération sur Reddit est trop stricte, une fuite vers ce forum est donc inenvisageable.

discord moderation

Une autre idée a alors été trouvée : se réunir sur Discord. Il s’agit d’un outil de discussion de groupe au départ conçu pour les passionnés de jeux vidéo (tiens donc). Mais au fil du temps il s’est aussi transformé en outil pour les groupes militants. Les mécontents du forum 18-25 ans de jeuxvideo.com souhaitent donc s’y réunir. Mais là encore, difficile pour eux d’y trouver leur compte. D’abord parce que Discord repose sur des groupes fermés et le service n’est pas référencé. Difficile donc de réussir à créer un vrai phénomène d’ampleur via Discord. Affaire à suivre donc.

Nos derniers dossiers

Posts not found

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Internet : nous sommes 4,2 milliards d’internautes dans le monde

4,2 milliards d’internautes dans le monde. Nous sommes de plus en plus nombreux à pouvoir accéder à internet, notamment grâce aux smartphones, et cela se ressent dans les chiffres. Premiers bénéficiaires de cette nouvelle audience : les réseaux sociaux comme…