iPhone : Apple pourrait écoper d’une amende de 870 millions d’euros pour avoir ralenti ses anciens modèles

 

En 2017, Apple a avoué avoir bridé volontairement les performances de ses iPhone, officiellement pour préserver l’autonomie des batteries trop sollicitées. Aujourd’hui, cette affaire remonte à la surface après la plainte déposée par Justin Gutmann, dirigeant d’un groupe de défense des consommateurs, qui exige 870 millions d’euros de dédommagement à la marque à la pomme.

apple iphone outil pistage
Crédits : Apple

Comme tous les géants de la tech, Apple n’est pas un étranger aux amendes. Souvent, celles-ci demandent réparation pour les utilisateurs espionnés. Récemment, c’est l’absence d’un chargeur dans la boîte qui a mené à une condamnation. Mais d’autres fois, ce sont de vieux démons qui rattrapent la firme. Souvenez-vous : en 2017, un scandale écorne l’image d’Apple, qui est alors accusée de brider volontairement les performances de ses iPhone.

Les modèles concernés sont les iPhone 6, 6 Plus, 6S, 6S Plus, SE, 7, 7 Plus, 8, 8 Plus et iPhone X. Pour ce faire, le constructeur a introduit un outil de gestion des performances dans ses mises à jour du firmware afin de ralentir les smartphones. Si ce procédé est déjà discutable en soi, il l’est d’autant plus qu’Apple n’a, à l’époque, aucunement prévenu les utilisateurs de sa mise en place.

Sur le même sujet — iPhone SE 2020 : Apple a bridé ses performances selon ce benchmark AnTuTu

Apple risque une lourde amende pour avoir bridé les performances de ses iPhone

Aussi, alors que la firme avançait que ses mises à jour amélioraient les performances de ses iPhone, il s’avérait en réalité que c’était l’exact opposé qui se produisait. Après les découvertes des utilisateurs et des journalistes, la polémique éclate, forçant Apple à présenter ses excuses. La marque confirme les dires, mais assure avoir agi ainsi uniquement pour le bien des consommateurs. En effet, ce procédé aurait visé à allonger la durée de vie des batteries ainsi que leur autonomie.

Aujourd’hui, Justin Gutmann, dirigeant d’un groupe de défense des consommateurs a déterre l’affaire pour la porter devant le tribunal. Dans une plainte déposée récemment, il exige 750 millions de livres, soit 870 millions d’euros, de dédommagements pour les utilisateurs concernés par le bridage. Justin Gutmann affirme qu’Apple a délibérément caché le véritable fonctionnement de l’outil pour ne pas alerter les consommateurs.

« Nous n’avons jamais, et ne ferons jamais rien pour […] dégrader l’expérience utilisateur afin de pousser les clients à faire des mises à jour », a réagi Apple. « Notre objectif a toujours été de créer des produits que nos clients aiment, et faire en sorte que les iPhone durent aussi longtemps que possible en est un élément important. » L’année dernière, la firme a de nouveau fait l’objet d’accusations de bridage sur les iPhone 11 et 12.

Source : The Guardian



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !