Apple, Google : une amende de 20 millions d’euros pour avoir revendu les données de leurs utilisateurs

 

Apple et Google ont été condamnés à payer une amende de 20 millions d’euros en Italie pour avoir utilisé les données des utilisateurs à des fins commerciales sans leur permission. C’est la deuxième fois de la semaine que le régulateur sanctionne les géants technologiques américains cette semaine.

Apple
Crédit : Unsplash

L’AGCM, le gendarme italien en charge de la concurrence et du marché local a condamné Apple et Google à une amende de 20 millions d’euros, dont 10 millions chacun, pour avoir enfreint le code de la consommation. Les géants américains n’auraient notamment pas fourni suffisamment d'informations aux clients et auraient recouru à des « méthodes agressives » dans l'utilisation de leurs données à des fins commerciales.

En d’autres termes, Apple et Google ont revendu les données personnelles de leurs utilisateurs à d’autres entreprises sans leur consentement explicite. Cette nouvelle sanction intervient juste quelques jours après l’amende de l’AGCM d’un montant de 203 millions d’euros pour Amazon et Apple, qui avaient enfreint les règles européennes relatives à la concurrence.

À lire également Android vs iOS : Google collecte 20x plus de données qu’Apple

Vos données personnelles sont revendues sans votre consentement

D’après l’AGCM, Apple et Google n’offriraient pas aux utilisateurs de moyen de refuser l'utilisation de leurs données à des fins commerciales. En effet, lorsque vous créez par exemple un identifiant Apple, l’entreprise ne fournit pas « immédiatement et explicitement à l'utilisateur une indication sur la collecte et l'utilisation de (ses) données à des fins commerciales ».

Ce n’est qu’en se rendant sur l’Apple Store qu’Apple vous prévient qu’il va utiliser certaines de vos données personnelles pour « activer des fonctionnalités, sécuriser les services ou personnaliser votre expérience ». Pourtant, l’entreprise ne cite jamais clairement qu’elle utilisera vos données personnelles à des fins commerciales.

L’AGCM n’a pas précisé à qui Apple revendait vos données, mais cette pratique semble contraire à la politique de l’entreprise. En effet, sur la politique de confidentialité d’Apple, on peut lire que l’entreprise n'utilisera les données personnelles que pour alimenter ses services, se conformer aux lois locales, prévenir la fraude et pour des objectifs de communication.

Du côté de Google, lors de la phase de création du compte, l’entreprise aurait préactivé le consentement de l'utilisateur au transfert et/ou à l'utilisation de ses données à des fins commerciales, ce qui est considéré comme une pratique trop agressive pour le gendarme italien. Quoi qu’il en soit, les sanctions visant les géants du numérique ne sont pas près d’être terminées. Apple fait également l’objet d’une autre sanction de 1,1 milliard d’euros infligée en 2020, mais l’entreprise vient de demander à la France de l’annuler.

Source : AGCM



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !