iPhone 11 : Apple est accusé d’employer illégalement des étudiants dans ses usines

Apple et son partenaire Foxconn sont accusés par une association chinoise d’avoir bafoué les règles du droit du travail dans ses usines consacrées à la production de l’iPhone 11. Le rapport fait également état de conditions de travail difficiles.

iPhone 11 : une association dénonce les conditions de travail dans les usines

Bloomberg rapporte qu’Apple et Foxconn sont accusés par le China Labour Watch (CLW), un groupe chinois de défense des travailleurs, d’avoir utilisé des employés temporaires représentant plus de 50% de la main-d’oeuvre consacrée à la production de l’iPhone 11. Selon le droit du travail chinois, ils ne sont pas censés constituer plus de 10% des travailleurs.

Production de l’iPhone 11 : une association dénonce les conditions de travail dans les usines

D’après l’association, une grande partie des employés étaient des étudiants stagiaires, ce qui n’est pas une première. Ils seraient retournés à leurs études à la fin du mois d’août, ce qui a ramené le nombre de travailleurs temporaires à 30%. Cette proportion est inférieure mais elle est toujours illégale, tout comme le nombre d’heures supplémentaires réalisées dans l’usine selon le rapport.

Le groupe de défense souligne que des employés ont effectué plus de 100 d’heures supplémentaires le mois dernier au lieu des 36 heures maximum fixées par la loi. Les accusations ne s’arrêtent pas là. Certains ouvriers n’auraient pas reçu les primes dues par l’entreprise. De plus, l’usine ne fournit pas d’équipement de protection adéquat pour le personnel et les accidents de travail ne sont pas signalés.

Apple a reconnu une partie des accusations et a déclaré collaborer avec Foxconn pour résoudre les problèmes identifiés, notamment en ce qui concerne la proportion des travailleurs temporaires et les heures supplémentaires. Pour le reste, la firme réfute les accusations du CLW.

Lire aussiMême Amazon l’admet, les conditions de travail chez Foxconn sont infernales

« Nous avons examiné les affirmations de China Labor Watch et la plupart de ces allégations sont fausses. Nous pouvons confirmer que tous les travailleurs sont rémunérés de façon appropriée, y compris pour les heures supplémentaires et les primes ». La firme a également déclaré que « toutes les heures supplémentaires étaient volontaires et qu’il n’y avait aucune preuve de travail forcé ».

Enfin, le communiqué précise que moins d’1% des travailleurs étaient des étudiants et qu’un petit pourcentage d’entre eux faisaient volontairement des heures supplémentaires ou travaillaient la nuit. Apple et Foxconn ont déclaré que ce problème a été corrigé.

Source : Bloomberg

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !