Apple : les employés d’usines chinoises gravement exposés à des produits toxiques

Maj. le 18 janvier 2018 à 11 h 22 min

Apple provoque encore l’indignation sur les conditions de travail des employés de ses usines sous-traitantes chinoises. Un rapport accablant de China Labor Watch fait état d’au moins 14 violations des standards demandés par Apple à ses partenaires. Ces usines sont accusées de mettre gravement en danger la santé des travailleurs et de polluer à outrance. De son côté, Apple affirme avoir enquêté et qu’aucun manquement n’a été constaté.

apple usine

Un sous-traitant chinois d’Apple est une nouvelle fois épinglé sur la question des conditions de travail de ses employés. D’après un rapport de l’ONG China Labor Watch (CLW), au moins 14 violations des standards qu’Apple exige de ses partenaires ont été constatées dans les usines de Catcher Technology, où sont fabriqués certains composants d’iPhone et MacBook.

CLW dénonce des journées de travail d’au moins 10 heures et le manque de protection des employés, qui manipulent des substances nocives et des produits toxiques sans lunettes de protection ou de gants adaptés. On leur fournit des masques en papier qui ne protègent pas bien des projections d’huile et des gants en coton très perméables qui permet aux fluides manipulés d’entrer en contact direct avec les mains et conduisant à de fortes irritations sur la peau.

Apple : des conditions de travail dangereuses dans les usines chinoises

Les travailleurs sont également exposés à de fortes nuisances sonores de l’ordre de 80 décibels ou plus. D’après IAC Acoustics, société spécialisée dans les produits de contrôle du bruit et acoustique, une exposition prolongée de huit heures à un tel niveau sonore peut entraîner des dommages auditifs importants sur les salariés. Quant au sol couvert d’huile, il fait glisser voire chuter le personnel. Enfin, la nourriture servie à la cafétéria semble régulièrement provoquer des diarrhées.

« Mes mains deviennent blafardes après un jour de travail », témoigne une employée de Catcher Technology auprès de Bloomberg. « Je ne dis que des bonnes choses à ma famille et je garde les souffrances pour moi », raconte celle qui est payée environ 2 euros de l’heure.

Apple a envoyé une équipe d’audit sur les lieux pour mener une enquête sur les conditions de travail. Une porte-parole de la firme de Cupertino assure qu’aucune preuve de violation de ses standards n’a été trouvée après avoir interrogé 150 employés. « Nous savons que notre travail ne fini jamais et nous enquêtons dès qu’il y a un soupçon. Nous restons motivés à faire tout ce nous pouvons pour protéger les travailleurs de notre chaîne d’approvisionnement », a-t-elle déclaré à Bloomberg.

Ce n’est pas la première affaire de ce genre dans laquelle est impliquée Apple. En novembre 2017, son sous-traitant Foxconn était accusé d'employer illégalement des étudiants pour assembler l’iPhone X suite à une enquête du Financial Times. L’entreprise aurait passé des partenariats avec les écoles pour imposer aux étudiants des stages obligatoires dans leurs usines. Une autre enquête démontrait comment Apple impose le secret dans l’enfer des usines chinoises.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
iPhone 2020 : Apple veut des écrans 120 Hz

Les iPhone de 2020 pourraient être équipés d’un écran avec taux de rafraîchissement atteignant jusqu’à 120 Hz. Apple étudierait la faisabilité de l’opération avec Samsung et LG, ses fournisseurs de dalles OLED. Après le dernier iPad Pro et son écran…

Apple : un iPad 7 avec écran 10,2 pouces à l’automne 2019 ?

Apple devrait lancer une nouvelle génération d’iPad, la septième, à l’automne 2019. Cet iPad 7 embarquerait un écran de 10,2 pouces, plus grand que celui de son prédécesseur. Autre information : les iPhone qui seront présentés à la rentrée ne…

Apple pourrait lancer un iPad 5G à écran pliable

Apple serait en train de plancher sur un iPad pliable plutôt qu’un iPhone. La firme de Cupertino prendrait le contre-pied de ses concurrents sous Android, Samsung et Huawei en tête, en misant sur une tablette. Celle-ci aurait une diagonale d’écran…