iOS 15.2 : le nouvel outil anti-pistage d’Apple va faire mal à Facebook

 

Via la bêta d'iOS 15.2, Apple vient d'intégrer un tout nouvel outil anti-pistage. Intitulé Rapport de confidentialité, il permettra aux propriétaires d'iPhone et d'iPad de savoir exactement à quelles données personnelles accèdent vos applications, à quelle fréquence, à quelle date, etc. Encore un outil qui va faire mal aux réseaux sociaux, Facebook en tête.

apple privacy report
Crédits : Apple

Comme vous le savez peut-être, Apple a mis un point d'orgue à renforcer la sécurité et la confidentialité de ses utilisateurs depuis iOS 14.5 et la mise en place de son système d'anti-pistage publicitaire. Pour rappel, il est impose aux développeurs d'applications de demander la permission aux utilisateurs pour collecter des données personnelles.

Un système efficace pour protéger la vie privée des utilisateurs, au grand dam des réseaux sociaux comme Facebook qui voit plutôt cet outil comme une menace pour leur portefeuille. Logique, surtout quand on vit majoritairement de la vente de données personnelles à des fins publicitaires. À ce sujet, Facebook a d'ailleurs accusé l'anti-pistage d'Apple de tuer “des millions de petites entreprises”, qui rencontrent maintenant des difficultés pour cibler leur clientèle sur le réseau social.

iOS 15.2 embarque un outil qui ne va pas plaire à Facebook

Quoi qu'il en soit, il y a fort parier que ce nouvel outil n'arrange pas les relations entre la marque à la pomme et le géant du web fondé par Mark Zuckerberg. Via la bêta d'iOS 15.2, Apple a intégré une nouvelle fonctionnalité baptisée Rapport de confidentialité des apps. Ici encore, l'objectif est clair : vous en dire davantage sur les informations collectées par toutes vos applications.

En vous rendant dans cette onglet accessible depuis les Paramètres > Confidentialité,  vous pourrez consulter la liste des applications qui accèdent à vos coordonnées GPS, à votre micro, ou encore aux caméras de votre smartphone. Plus intéressant encore, les domaines tiers joints par vos applications sont également listés. Il s'agit en d'autres termes des sites annexes sur lesquels vous vous connectez à chaque fois que vous lancez une application.

apple privacy report
Crédits : Apple

Apple va plus loin dans la surveillance des applis

Dans le cas de Facebook par exemple, à chaque démarrage de l'appli, une connexion sera établie avec le site www.facebook.com, mais aussi avec tous les autres sites qui affichent des pubs dans votre flux d'actualité Facebook ! On suit la même logique avec les jeux gratuits, qui pour la plupart vous bombarde de publicités entre deux sessions.

Justement, pour afficher ses bannières, une connexion doit être établie entre le jeu et le site de sa régie publicitaire. Comme vous vous en doutez, ces connexions auxquelles on ne pensent pas permettent de récupérer des informations à votre sujet ou sur votre appareil utiles pour dresser votre profil publicitaire.

Seul défaut notable de cet outil, il est pour l'instant impossible de bloquer l'accès à ces serveurs tiers ou de couper l'accès à la position, au micro ou à la caméra depuis le rapport de confidentialité. Il faudra se rendre dans l'onglet dédié aux applications pour retirer les différentes permissions. Le déploiement de cet outil se fera de manière progressive et devrait toucher tous les utilisateurs d'iPhone et d'iPad d'ici les prochaines semaines.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !