Intel ne produira pas de puce 5G pour smartphone, la firme jette l’éponge

Maj. le 17 avril 2019 à 12 h 48 min

Intel se retire du marché des modems 5G pour smartphone. L’entreprise n’est pas prête à s’y engager et le fait finalement savoir. C’est un gros coup dur pour Apple qui perd son seul fournisseur de modem pour les iPhone. Du moins, en ce qui concerne le défi de la 5G. La firme de Cupertino évite tout de même l’impasse en trouvant un accord-surprise et inattendu avec Qualcomm.

Intel modem 5G

On sentait cela venir et c’est désormais officiel. Intel n’est pas en mesure de proposer des puces 5G pour les smartphones et abandonne son agenda qui prévoyait la sortie du modem 5G XMM 8160 d’ici 2020. La première entreprise affectée par cette décision n’est autre que Apple dont les puces Intel étaient progressivement devenues sa seule option depuis le début de sa guerre avec Qualcomm.

Intel abandonne son projet de modem 5G pour les smartphones

L’entreprise l’a annoncé à travers un communiqué de presse publié mardi 16 avril. « Nous allons continuer à respecter nos engagements actuels pour la gamme de modems 4G existante, mais ne prévoyons pas de lancer de modem 5G pour les mobiles ». La firme n’abandonne pas pour autant toutes ses ambitions et « continuera à investir dans ses activités dans l’infrastructure des réseaux 5G ». Elle continuera également à étudier les « opportunités » en ce qui concerne les puces 4G et 5G dans les PC et les objets connectés.

Par contre, « sur le marché des puces réseau pour smartphones, il est devenu clair qu’il n’existait aucun chemin menant à la rentabilité », a fait savoir Bob Swan, le CEO d’Intel. Apple était l’un des premiers informés de ses difficultés. Depuis plusieurs mois, la firme de Cupertino essayait de trouver un fournisseur de modem 5G viable pour ses futurs iPhone, ce qui laissait entrevoir un retard.

Elle s’est tournée vers Samsung qui n’est visiblement pas prêt à assurer la fourniture de son modem 5G Exynos 5100 en quantité suffisante. Apple se retrouvait dans l’impasse, n’ayant pour seules options que Huawei et Qualcomm. Dès deux côtés, le choix paraissait quasiment impossible. Huawei s’est porté volontaire pour équiper les iPhone de son modem 5G mais cette option n’est pas envisageable pour Apple dans une Amérique de Trump devenue trop hostile à l’entreprise chinoise. Finalement, la firme de Cupertino et Qualcomm ont réussi à enterrer la hache de guerre et à trouver un terrain d’entente.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Mi True Wireless : Xiaomi lance ses propres AirPods à 80 euros

Xiaomi a lancé ses écouteurs Bluetooh sans fil Mi True Wireless en France. Commercialisés au prix de 80 euros, ils se posent comme une alternative plus abordable aux AirPods d’Apple. La marque chinoise a également sorti son Mi 9T et…

Samsung et AMD vont mettre des GPU Radeon dans les smartphones

Samsung et AMD ont signé un partenariat pour mettre des GPU Radeon dans des smartphones avec la promesse de meilleures performances graphiques et d’une bonne efficacité énergétique. Ces GPU seront intégrés dans les puces Exynos en lieu et place des…

Samsung lance deux contrôleurs USB-C compatibles avec la charge rapide 100W

Samsung vient de lever le voile sur deux contrôleurs USB-C capables de supporter jusqu’à 100 W de puissance. A la traîne dans le domaine de la recharge rapide, avec notamment des Galaxy S10 cantonnés à 15W, le constructeur sud-coréen se prépare apparement à rattraper…

Samsung refuse de fournir ses modems 5G à Apple

Samsung aurait été approché par Apple, intéressé par ses modems 5G Exynos 5100 pour une prochaine génération d’iPhone. Le constructeur et fondeur sud-coréen a indiqué à son concurrent que cela n’allait pas être possible. La firme de Cupertino se retrouve…

AMD minimise le DLSS de Nvidia et le trouve presque inutile

AMD s’est prononcé sur la technologie DLSS de Nvidia par l’entremise de son responsable marketing. L’équipe rouge s’attaque logiquement à son concurrent dans une tentative de minimiser les avantages apportés par la nouvelle solution d’antialisasing. Pour AMD, il vaut mieux…