Intel menace de suspendre le salaire des employés non vaccinés

 

Intel va suspendre le salaire de tous les employés non vaccinés. L'entreprise américaine laisse jusqu'au 4 janvier 2022 à tous ses salariés pour recevoir leur vaccin contre le Covid-19 ou soumettre une demande d'exemption pour raisons religieuses ou médicales. 

intel suspendre salaire employés non vaccinés

Plusieurs médias américains, dont The Associated Press, ont obtenu une note de service rédigée par Christy Pambianchi, patronne des ressources humaines d'Intel. Dans cette note interne, le groupe demande à ses employés de se faire vacciner contre le Covid-19 avant la date butoir du 4 janvier 2022.

Les salariés qui refusent d'obtempérer devront déposer une demande d'exemption pour motif religieux ou médical ou se soumettre à des tests hebdomadaires. Cette mesure concerne à la fois les personnes qui travaillent dans les bureaux d'Intel ou qui sont en télétravail. Dans la même optique, Netflix contraint ses équipes techniques à se faire vacciner pour participer à un tournage.

Intel va imposer à tous les employés non vaccinés 3 mois de congés sans solde

Intel précise que les demandes d'exemptions seront examinées jusqu'au 15 mars 2022. Les employés dont l'exception est refusée seront placés en congés sans solde à partir du 4 avril 2022. Les salariés ne percevront aucune rémunération pendant une période de minimum 3 mois. Cette période est susceptible de se prolonger mais les employés ne seront pas congédiés, précise Intel.

De plus, l'entreprise continuera de garantir l'accès des employés aux soins de santé pendant leur congé sans solde. Intel n'évoque pas quel sort est réservé aux salariés qui ne sont toujours pas vaccinés après la période de congé imposé. “Ils ne seront pas licenciés”, assure Christy Pambianchi.

Sur le même thème : Amazon est accusé de faire la pub de livres anti-vaccins

Contacté par plusieurs médias, Intel se justifie en citant un mandat déposé par le gouvernement fédéral qui vise à imposer la vaccination obligatoire dans les entreprises. Un décret de l'administration Biden demande en effet aux entreprises de plus de 100 salariés d'exiger la vaccination de leurs employés ou d'effectuer des tests chaque semaine.

“Nous évaluerons les options tout au long du premier trimestre de 2022 et continuerons à vous tenir au courant”, tempère Intel dans le mémo. De nombreux géants américains, dont Google, Facebook ou Amazon, ont déjà imposé la vaccination à leurs employés ces derniers mois.

Source : The Associated Press



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !