Instagram durcit ses règles pour bannir beaucoup plus de comptes

 

Instagram modifie ses conditions d'utilisation pour bannir beaucoup plus de comptes qui ne respectent pas ses règles. Le réseau social va être plus dur avec les utilisateurs qui publient des contenus à caractère discriminatoire, extrémiste ou violent.

logo instagram

Instagram va mettre à jour ses conditions d'utilisation pour bannir beaucoup plus de comptes qui ne respectent pas les règles. Les comptes seront supprimés après un certain nombre d'infractions sur une période donnée. Instagram s'est gardée de donner plus de précision, craignant que ces informations puissent servir aux utilisateurs qui ne respectent pas ses conditions.

Instagram : le réseau social modifie ses règles pour bannir les comptes encore plus vite

Actuellement, Instagram offre plusieurs sursis aux utilisateurs qui violent ses conditions d'utilisation. Un « certain pourcentage » de publications ne respectant pas les règles est accordé aux utilisateurs dans un délai précis avant que le réseau social ne décide de les bannir. Ceux qui ont un rythme de publication élevé peuvent ainsi poster plus de messages répréhensibles sans risquer de se faire retirer.

Avec les nouvelles règles, tous les utilisateurs sont mis sur le même pied d'égalité. Instagram abandonne le critère du pourcentage. Les comptes seront supprimés plus vite après un certain nombre de violations et dans une fenêtre de temps non divulgués. Les conditions seront les mêmes pour tous les utilisateurs, quelle que soit la fréquence de publication sur Instagram. Cette stratégie s'apparente aux points de permis de conduire. L'utilisateur bénéficie d'un nombre de crédits sur une période donnée. Lorsqu'il a fini de les vider, le réseau social pourra décider de le bannir.

Tout comme Facebook, Instagram a été très critiqué après le récent attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande. En seulement quelques heures, la vidéo du massacre s'était répandue telle une traînée de poudre, avec des millions de partages. Facebook, Instagram ou encore YouTube ont eu beaucoup de mal les supprimer. D'un autre côté, ces plateformes sont souvent accusées d'être des canaux de propagation de Fake news, mais aussi de messages à caractère discriminatoire, voire extrémiste. Elles ont décidé de prendre le taureau par les cornes.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
foret amazonienne vente facebook
Des morceaux de la forêt amazonienne sont vendus sur Facebook Marketplace

Des parties de la forêt amazonienne au Brésil ont été mises en vente sur Facebook Marketplace, la section du réseau social dédiée aux ventes entre particuliers. Les internautes derrière ces annonces illégales occupent les terres appartenant aux peuples indigènes sans…

mark zuckerberg faire mal apple
Facebook : Mark Zuckerberg veut “faire mal” à Apple

Il semblerait que Mark Zuckerberg en ait assez du conflit qui oppose Facebook et Apple depuis quelques années. Tim Cook n’a de cesse de critiquer le réseau social sur son utilisation des données, ce qui a visiblement eu raison des…

tiktok android tv
TikTok débarque sur Android TV, l’appli est déjà disponible en France

TikTok a tout rasé sur son passage en 2020. Elle est devenue l’application la plus téléchargée devant Facebook et a généré plusieurs milliards de dollars de recettes. C’est donc tout naturellement que la firme cherche à s’étendre et propose désormais…