Instagram durcit ses règles pour bannir beaucoup plus de comptes

 

Instagram modifie ses conditions d'utilisation pour bannir beaucoup plus de comptes qui ne respectent pas ses règles. Le réseau social va être plus dur avec les utilisateurs qui publient des contenus à caractère discriminatoire, extrémiste ou violent.

logo instagram

Instagram va mettre à jour ses conditions d'utilisation pour bannir beaucoup plus de comptes qui ne respectent pas les règles. Les comptes seront supprimés après un certain nombre d'infractions sur une période donnée. Instagram s'est gardée de donner plus de précision, craignant que ces informations puissent servir aux utilisateurs qui ne respectent pas ses conditions.

Instagram : le réseau social modifie ses règles pour bannir les comptes encore plus vite

Actuellement, Instagram offre plusieurs sursis aux utilisateurs qui violent ses conditions d'utilisation. Un « certain pourcentage » de publications ne respectant pas les règles est accordé aux utilisateurs dans un délai précis avant que le réseau social ne décide de les bannir. Ceux qui ont un rythme de publication élevé peuvent ainsi poster plus de messages répréhensibles sans risquer de se faire retirer.

Avec les nouvelles règles, tous les utilisateurs sont mis sur le même pied d'égalité. Instagram abandonne le critère du pourcentage. Les comptes seront supprimés plus vite après un certain nombre de violations et dans une fenêtre de temps non divulgués. Les conditions seront les mêmes pour tous les utilisateurs, quelle que soit la fréquence de publication sur Instagram. Cette stratégie s'apparente aux points de permis de conduire. L'utilisateur bénéficie d'un nombre de crédits sur une période donnée. Lorsqu'il a fini de les vider, le réseau social pourra décider de le bannir.

Tout comme Facebook, Instagram a été très critiqué après le récent attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande. En seulement quelques heures, la vidéo du massacre s'était répandue telle une traînée de poudre, avec des millions de partages. Facebook, Instagram ou encore YouTube ont eu beaucoup de mal les supprimer. D'un autre côté, ces plateformes sont souvent accusées d'être des canaux de propagation de Fake news, mais aussi de messages à caractère discriminatoire, voire extrémiste. Elles ont décidé de prendre le taureau par les cornes.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient “trop sexy”

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est “trop sexualisé” pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…

twitter suspend comptes mort trump
Twitter suspend les comptes qui souhaitent la mort de Donald Trump

Twitter suspend les comptes qui souhaitent à plusieurs reprises la mort de Donald Trump. Atteint du coronavirus, le président des Etats-Unis a en effet été hospitalisé pendant plusieurs jours. Facebook et TikTok ont annoncé des mesures similaires contre les internautes…

Twitter
Twitter va bientôt permettre d’envoyer des messages vocaux en DM

Twitter teste une nouvelle fonctionnalité : les messages vocaux en privé. Cela permettrait aux utilisateurs de communiquer plus rapidement sans passer par l’écrit, comme cela se fait déjà sur Instagram ou WhatsApp. Une chose qui ne plait pas forcément à tout…