Fisc, douanes : les députés votent la surveillance de masse des réseaux sociaux, ce qu’il faut savoir

Le Fisc et les douanes pourront désormais surveiller Facebook, Instagram, Twitter et Le Bon Coin : l’Assemblée Nationale vient de voter la surveillance de masse des réseaux sociaux, une mesure controversée dont le but est de mieux lutter contre la fraude. Les députés ont choisi d’ignorer les réserves de la CNIL qui parlait pourtant d’une mesure « potentiellement liberticide ». Voici ce que cela signifie concrètement.

Déclaration d'impôts

Le ministère de l’Economie et des finances est les douanes pourront désormais espionner l’activité publique des administrés sur Facebook, Twitter, Instagram et les réseaux sociaux dans leur ensemble ainsi que des plateformes comme Le Bon Coin, eBay et Airbnb pour mieux lutter contre la fraude fiscale. Les députés ont en effet adopté l’article 57 du projet de loi de finance pour 2020 mercredi 17 novembre 2019. Article qui permet la surveillance des plateformes avec des programmes informatiques, en particulier l’intelligence artificielle. Pour autant, la surveillance des réseaux sociaux par les impôts et les douanes n’est pas une nouveauté.

Un dispositif qui se veut proportionné

D’ailleurs, la redoutable IA de Bercy a déjà permis de récupérer plus d’un demi milliard d’euros de fraude en 2019. La différence, c’est que jusqu’ici la collecte n’avait lieu qu’au cas par cas, de manière ciblée, en cas de soupçons de fraude. Désormais il s’agit bien d’une « collecte générale préalable » comme l’affirme la CNIL, autrement dit tout ce que vous posterez sur les réseaux sociaux pourra être immédiatement croisé et analysé et vous exposer à un contrôle fiscal.

L’administration estime avoir besoin de ces nouveaux moyens face à la sophistication de la fraude. Il y a néanmoins des gardes fous. Le premier d’entre eux, c’est que cette méthode ne permettra que de déceler trois types d’infractions :

  • Domiciliation fiscale
  • Activités non déclarées
  • Activités liées à de l’économie souterraine

Le second garde-fous, c’est que toutes les données ne seront pas traitées de la même manière. Ainsi les données personnelles jugées sensibles, comme les convictions politiques, religieuses et l’orientation sexuelle, ne pourront pas être conservées par l’administration fiscale plus de 5 jours. Aucun sous-traitant ne pourra accéder aux données collectées par l’administration fiscale.

Date d’entrée en vigueur probable le 1er janvier 2020

La mesure entrera en vigueur dès la promulgation et publication au journal officiel du projet de Loi des finances 2020. La plupart des mesures du PLF 2020 devraient ainsi entrer en vigueur au premier janvier 2020 – à condition néanmoins que le Conseil Constitutionnel ne retoque ou ne censure pas certaines mesures du texte. Les députés ont en effet choisi, en première lecture d’ignorer les réserves de la CNIL. La Commission nationale de l’informatique et des libertés avait pourtant dénoncé en septembre les risques liberticides posés par cette surveillance. et déploré l’émergence d’une « collecte générale préalable ». 

Nous nous faisons également echo d’un avocat qui estime également que ce genre de surveillance est « liberticide ». Par ailleurs, nos confrères de NextInpact rapportent que le Conseil d’Etat ne pense pas que l’article 57 ait sa place dans le PLF 2020 car il ne « concerne ni les ressources ni les charges de l’Etat » et aurait pu faire l’objet d’un simple décret. Ce qui renforce la perspective d’un retoquage.

Expérimentation de 3 ans

Néanmoins les sages pourraient tout de même se satisfaire du texte dans la mesure où il s’agit d’une expérimentation pour une durée de trois ans. Expérimentation qui pourra être renouvelée ou non en fonction des résultats de cette collecte. Mais en cas de succès, il n’est pas impossible que le périmètre de cette collecte et les infractions contrôlées soit étendu.

Bien sûr, la meilleure façon d’échapper à un contrôle fiscal est de remplir correctement ses déclarations et de bien vérifier l’exactitude des données communiquées. Mais il faudra également se méfier désormais de certaines photos potaches, ou de votre vie rêvée sur Instagram que vous aviez pris l’habitude de mettre en scène. Histoire d’éviter tout malentendu.

Lire également : Sans smartphone ni internet, ce retraité ne peut pas payer ses impôts 

Que pensez-vous de cette mesure ? Partagez votre avis dans les commentaires de cet article !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Amazon, Cdiscount et d’autres sites fraudent massivement la TVA selon Bercy

Amazon, Cdiscount, et d’autres sites de e-commerce s’adonnent massivement à des fraudes à la TVA selon un rapport de l’inspection générale des finances. Le problème viendrait des « marktplaces » c’est à dire la possibilité pour des vendeurs indépendants de vendre sur ces plateformes. 98%…

La Banque de France va tester une cryptomonnaie nationale dès 2020

La Banque de France veut créer une cryptomonnaie nationale, et annonce le lancement de tests dès l’année 2020. Initialement cette monnaie numérique sera principalement réservée aux grosses transactions, mais pourrait peu à peu se muer en une sorte d’euro électronique….

Un selfie pourrait bientôt suffire pour ouvrir un compte bancaire en France

La France n’est pas connue pour sa facilité administrative. Mais le gouvernement travaille sur certaines simplifications. Les services bancaires pourraient en bénéficier dès l’année prochaine, avec, par exemple, l’ouverture d’un compte à l’aide d’un selfie ou d’un appel visio. Les…

Le Black Friday bientôt interdit en France ?

Le Black Friday est dans le collimateur de certains députés. Un amendement au projet de loi « anti-gaspillage » vise en effet à interdire les campagnes de promotions en France. Cette mesure destinée à lutter contre la surconsommation et le gaspillage sera examinée le…

Carrefour est sur le point de vendre Rue du Commerce

Carrefour a reçu une offre ferme de Shopinvest (propriétaire des 3 Suisses) pour racheter 100% de Rue du Commerce. Le géant de la grande distribution ne détenait pourtant Rue du Commerce que depuis 2016. Carrefour ne serait pas parvenu à…

Samsung Electronics : le bénéfice opérationnel plonge de 56% au 3e trimestre

Samsung Electronics anticipe un plongeon de 56% de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre 2019. Un résultat dû principalement à des difficultés dans un marché du semi-conducteur baissier depuis le début de l’année. La sortie du tunnel serait néanmoins proche.  Samsung Electronics enchaine…

Facebook Libra : PayPal lâche déjà l’affaire

La rumeur lancée par le Wall Street Journal se confirme. PayPal a annoncé vendredi qu’il quitte la Libra Association qui regroupe les membres fondateurs de la cryptomonnaie que Facebook souhaite lancer l’année prochaine. Le retrait de PayPal constitue un nouveau…