Sans smartphone ni internet, ce retraité ne peut pas payer ses impôts

Sans smartphone, sans ordinateur et sans accès à internet, Fritz Duperret, un retraité de 87 ans habitant dans le Jura, n’est pas en mesure de payer ses impôts sur le revenu. L’octogénaire explique avoir voulu régler la facture de 154 euros par chèque. Sans succès. 

smartphone internet impots retraité

Fritz Duperret, un ressortant suisse de 87 ans domicilié à Pagney (Jura), est dans l’incapacité de payer son impôt sur le revenu, rapportent nos confères du Progrès ce mardi 22 octobre 2019. Le retraité n’avait en effet pas assez d’argent sur son compte bancaire pour que la somme de 154 euros réclamée par la direction générale des finances publiques soit automatiquement prélevée. L’homme a donc reçu un courrier lui demandant de régler l’impôt en ligne sur «impot.gouv.fr».

Lire également : impots.gouv.fr – la panne était en réalité une attaque ? Bercy ouvre deux enquêtes

Ce retraité ne peut pas payer ses impôts parce qu’il n’a pas de voiture ou d’accès à internet

« Je dois payer en ligne, alors que je n’ai pas d’ordinateur, ni de smartphone » explique Fritz Duperret. Pour régler la facture, l’octogénaire est donc invité à se déplacer dans une ville située à 35 kilomètres de chez lui. « Il y a un problème et ils me disent que pour le régler, il faut que j’aille à Dole. Or, je n’ai pas de permis, et je n’ai pas de voiture ! Donc je suis coincé pour une simple somme de 154 € » regrette le retraité. Il a donc décidé d’envoyer un chèque accompagné d’un relevé d’identité bancaire. Le chèque a été retourné. La direction générale des finances publiques ne peut pas légalement accepter ce moyen de paiement. La loi interdit en effet aux trésor public de percevoir l’impôt par chèque sauf pour les taxes d’habitation et taxes foncières «inférieures à 300 euros».

Fritz Duperret est donc entré en contact avec le maire de la ville de Pagney, Michel Ganet. « Ce n’est pas normal qu’une personne âgée, qui n’a pas d’ordinateur, qui a des difficultés à se déplacer, ne puisse pas payer par chèque et qu’elle soit obligée de faire 35 km pour aller à Dole. Les impôts ne peuvent pas accepter le chèque, parce que c’est la loi, mais si la loi n’est pas bonne, il faut la changer ! » estime Michel Ganet, interrogé par le Progrès. Bien décidé à venir en aide à l’octogénaire, l’édile s’est résolu à déposer lui-même le chèque dans les locaux de la direction générale des finances publiques de Dole. Les impôts ont alors accepté d’encaisser le chèque et de régulariser la situation.

Néanmoins, la direction générale des finances publiques rappelle que Fritz Duperret pouvait simplement se rendre dans « un centre des finances publiques » pour avoir accès à un ordinateur. L’organisme oublie visiblement que le retraité ne peut pas se déplacer. Il reste alors la solution de la « plate-forme d’appels téléphoniques ». Que pensez-vous de cette affaire ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : Le Progrès

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
USB 4 : ce qu’il faut savoir sur la nouvelle norme USB

L’USB 4 a sa certification, les premiers produits utilisant cette nouvelle norme peuvent commencer à être produits. Mais quand va-t-on vraiment voir débarquer sur le marché des appareils avec ce standard ? Quelles sont ses caractéristiques ? Va-t-on avoir droit…

Amazon crée une plateforme où les profs peuvent vendre leurs cours

Amazon annonce le lancement de Ignite ce mercredi 13 novembre. Ignite est une plateforme dédiée aux professeurs sur laquelle ils pourront vendre leurs cours. Amazon considère Ignite comme un bon moyen pour les enseignants d’arrondir leurs fins de mois.  …