Huawei refuse que la Chine bannisse Apple en représailles

 

Huawei ne veut pas que la Chine exclut Apple du marché chinois. Ren Zhengfei, fondateur et patron du groupe, s'oppose fermement à ce que son pays natal entame des représailles contre son rival américain suite au décret promulgué par Donald Trump. Dans la foulée, il en a profité pour se payer la tête du président des Etats-Unis. 

huawei refuse chine bannisse apple représailles
Crédit : Qilai Shen/Bloomberg

Contrairement à ses habitudes, Ren Zhengfei accorde de nombreuses interviews depuis l'exclusion de Huawei du marché américain et d'Android. Lors d'un entretien avec nos confrères de Bloomberg, le dirigeant de 74 ans, a assuré que le constructeur parviendra à survivre à cette crise et à “trouver des alternatives pour conserver son avantage sur les smartphones et la 5G”. Il a néanmoins concédé que le décret de Donald Trump allait réduire à néant l'avance de 2 ans prise par Huawei sur la concurrence. Sans surprise, la firme s'attend ainsi à une croissance de 20% inférieure aux prévision en 2019.

Huawei ne veut pas que la Chine s'attaque à Apple pour se venger des Etats-Unis

Dans la suite de l'interview, Ren Zhengfei a évoqué l'éventualité de représailles chinoises à l'encontre d'Apple, un constructeur américain qui vend ses smartphones dans l'Empire du Milieu. Suite à l'exclusion de Huawei décidée par Donald Trump, de nombreux chinois ont décidé de boycotter les produits Apple. Ce boycott serait encouragé par les autorités chinoises. Dans la foulée, Pékin a annoncé une hausse de 25% des droits de douane sur l’équivalent de 60 milliards de dollars d’importations américaines, à compter du 1er juin 2019.

D'après Ren Zhengfei, la Chine n'ira pas plus loin et ne bannira pas Apple du marché chinois en représailles. “D’abord, cela ne se produira pas et ensuite, si cela se produit, je serai le premier à m’y opposer” a assuré le milliardaire. “Apple est mon professeur, il est en tête. En tant qu'étudiant, pourquoi je m'attaquerai à mon professeur? Jamais” précise le fondateur de Huawei.

Par la suite, il a évoqué la dernière sortie publique de Donald Trump. Lors d'une interview, le président américain a en effet lié le destin de Huawei à la signature d'un accord commercial avec la Chine. Cette annonce n'a pas manqué d'amuser Ren Zhengfei, qui estime que “c'est une vaste blague”. “Comment pourrons-nous être lié à un accord commercial entre les USA et la Chine ?” s'interroge l'homme d'affaires. Il ajoute que si Donald Trump venait à lui passer un coup de fil, il va simplement l'ignorer. “Je vois ses tweets et pense que c'est risible parce qu'ils sont contradictoires” souligne Zhengfei. Que pensez-vous de la position du fondateur de Huawei ? On attend votre avis dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
mastercard carte bleue biometrique
Samsung et Mastercard travaillent sur une carte bleue avec capteur d’empreintes

Samsung et Mastercard travaillent actuellement sur une carte bleue équipée d’un lecteur d’empreintes digitales. Avec ce système, les deux entreprises veulent ajouter une couche de sécurité supplémentaire et limiter davantage les contacts physiques avec les terminaux de paiement.  Durant cette…

apple pay
Apple Pay, Google Pay : le paiement sans contact a explosé en 2020

Les paiements sans contact via un smartphone ont explosé en 2020, dépassant même les paiements en espèce. C’est en tout cas ce qu’avance la dernière du cabinet FIS. La pandémie a évidemment favorisé la démocratisation de ce moyen de paiement…

apple silicon m1
Les Macs M1 sont capables de miner de l’Ethereum

Il est possible de miner de l’Ethereum avec un processeur Apple M1. L’ingénieur Yifan Gu est en effet parvenu à utiliser Ethminer, un programme normalement destiné aux PC Windows et Linux, sur la puce de la firme de Cupertino. Toutefois, avec…

bitcoin penurie cartes nvidia
Le Bitcoin provoque une pénurie de cartes graphiques Nvidia et AMD

La pénurie des dernières GeForce RTX 3000 n’est pas prête de s’arrêter. En plus des difficultés pour s’approvisionner en composants, Nvidia doit en plus composer avec les cryptomineurs, qui achètent des stocks entiers de cartes graphiques pour miner le Bitcoin…