Huawei refuse que la Chine bannisse Apple en représailles

Maj. le 27 mai 2019 à 17 h 25 min

Huawei ne veut pas que la Chine exclut Apple du marché chinois. Ren Zhengfei, fondateur et patron du groupe, s’oppose fermement à ce que son pays natal entame des représailles contre son rival américain suite au décret promulgué par Donald Trump. Dans la foulée, il en a profité pour se payer la tête du président des Etats-Unis. 

huawei refuse chine bannisse apple représailles
Crédit : Qilai Shen/Bloomberg

Contrairement à ses habitudes, Ren Zhengfei accorde de nombreuses interviews depuis l’exclusion de Huawei du marché américain et d’Android. Lors d’un entretien avec nos confrères de Bloomberg, le dirigeant de 74 ans, a assuré que le constructeur parviendra à survivre à cette crise et à « trouver des alternatives pour conserver son avantage sur les smartphones et la 5G ». Il a néanmoins concédé que le décret de Donald Trump allait réduire à néant l’avance de 2 ans prise par Huawei sur la concurrence. Sans surprise, la firme s’attend ainsi à une croissance de 20% inférieure aux prévision en 2019.

Huawei ne veut pas que la Chine s’attaque à Apple pour se venger des Etats-Unis

Dans la suite de l’interview, Ren Zhengfei a évoqué l’éventualité de représailles chinoises à l’encontre d’Apple, un constructeur américain qui vend ses smartphones dans l’Empire du Milieu. Suite à l’exclusion de Huawei décidée par Donald Trump, de nombreux chinois ont décidé de boycotter les produits Apple. Ce boycott serait encouragé par les autorités chinoises. Dans la foulée, Pékin a annoncé une hausse de 25% des droits de douane sur l’équivalent de 60 milliards de dollars d’importations américaines, à compter du 1er juin 2019.

D’après Ren Zhengfei, la Chine n’ira pas plus loin et ne bannira pas Apple du marché chinois en représailles. « D’abord, cela ne se produira pas et ensuite, si cela se produit, je serai le premier à m’y opposer » a assuré le milliardaire. « Apple est mon professeur, il est en tête. En tant qu’étudiant, pourquoi je m’attaquerai à mon professeur? Jamais » précise le fondateur de Huawei.

Par la suite, il a évoqué la dernière sortie publique de Donald Trump. Lors d’une interview, le président américain a en effet lié le destin de Huawei à la signature d’un accord commercial avec la Chine. Cette annonce n’a pas manqué d’amuser Ren Zhengfei, qui estime que « c’est une vaste blague ». « Comment pourrons-nous être lié à un accord commercial entre les USA et la Chine ? » s’interroge l’homme d’affaires. Il ajoute que si Donald Trump venait à lui passer un coup de fil, il va simplement l’ignorer. « Je vois ses tweets et pense que c’est risible parce qu’ils sont contradictoires » souligne Zhengfei. Que pensez-vous de la position du fondateur de Huawei ? On attend votre avis dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Apple : un iPad 7 avec écran 10,2 pouces à l’automne 2019 ?

Apple devrait lancer une nouvelle génération d’iPad, la septième, à l’automne 2019. Cet iPad 7 embarquerait un écran de 10,2 pouces, plus grand que celui de son prédécesseur. Autre information : les iPhone qui seront présentés à la rentrée ne…

Apple pourrait lancer un iPad 5G à écran pliable

Apple serait en train de plancher sur un iPad pliable plutôt qu’un iPhone. La firme de Cupertino prendrait le contre-pied de ses concurrents sous Android, Samsung et Huawei en tête, en misant sur une tablette. Celle-ci aurait une diagonale d’écran…

iOS 13, iPadOS : comment installer la bêta publique

iOS et iPadOS sont enfin disponibles pour tous ceux qui voudraient les tester : la première bêta publique est enfin disponible. Il était depuis quelques semaines déjà possible de tester les nouvelles versions des systèmes d’exploitation mobile de la firme…