Huawei lancerait un nouveau navigateur web pour ses smartphones dès 2024

 

Huawei aurait lancé le développement d'un nouveau navigateur web pour ses smartphones. D'après une fuite, cette nouvelle mouture embarquerait davantage de technologie développées par des entreprises chinoises. Le déploiement de ce nouveau Huawei Browser serait prévu dans le courant de l'année 2024. 

Huawei browser

Depuis plusieurs années, Huawei installe par défaut son propre navigateur web sur ses smartphones. Sobrement baptisé “Huawei Browser”, le navigateur permet de consulter des sites web, d'épingler ses sites préférés en raccourcis et de lire des sujets d'actualité. L'application fait partie de la suite HMS (Huawei Mobile Services). Grâce à HarmonyOS, Huawei Browser fait également son entrée sur les PC Huawei MateBook.

D'après les informations relayées par nos confrères de Huawei Central, le groupe chinois développe actuellement une nouvelle version de son navigateur web. Aux dires de DigitalJun, un informateur réputé, populaire et actif sur Sina Weibo, le réseau social chinois, cette nouvelle mouture devrait voir le jour dans le courant de l'année 2024. Le leaker affirme détenir ses informations d'un cadre travaillant actuellement chez Huawei.

Sur le même sujet : Les concurrents chinois de Huawei adopteront HarmonyOS s’ils perdent leur licence Android

Huawei veut un nouveau navigateur web pour ses appareils

Citant les informations fournies par le cadre, l'informateur assure que Huawei regrette que de nombreux éléments de son navigateur web appartiennent à American Technologies, une entreprise basée aux Philippines. Parmi les éléments pointés du doigt, on trouve ID core, Webkit core, Gecko core, ou encore Presto core. Ces technologies sont indispensables au fonctionnement du navigateur web.

Apparement, Huawei regrette de ne pas exploiter davantage de technologies développées par des firmes chinoises au sein de son Browser. “Le pays d'origine de Huawei est loin derrière dans le concept”, explique Huawei Central. Pour palier à cette absence de solutions chinoises, le géant de la technologie aurait lancé le développement d'un nouveau navigateur web.

On suppose que cette décision dépend aussi des sanctions américaines décrétées en 2019. Interdit de commercer avec des firmes basées aux Etats-Unis et d'exploiter des technologies développées sur le sol américain, Huawei a été contraint de revoir une partie de ses solutions. Notamment, le fabricant a amorcé l'abandon d'Android au profit d‘HarmonyOS, son propre système d'exploitation.

Source : Huawei Central



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !