Huawei : le gouvernement Trump refuse de lever les sanctions pour le moment

Huawei n’a toujours pas le droit de commercer avec des firmes américaines. D’après un nouveau rapport de Bloomberg, le gouvernement Trump refuse de lever les sanctions à l’encontre du constructeur pour le moment. Washington souhaiterait en effet se servir du groupe comme monnaie d’échange dans le cadre de la guerre commerciale avec la Chine. Jusqu’à nouvel ordre, Huawei n’obtiendra donc aucune autorisation de vendre. La Chine n’a pas tardé à fustiger la décision des Etats-Unis. 

huawei etats unis

La Maison-Blanche interdit toujours à des entreprises basées aux États-Unis, comme Qualcomm ou Intel, de commercer avec Huawei, rapportent nos confrères de Bloomberg. Lors du G20, Donald Trump avait pourtant promis un assouplissement des restrictions. Plus récemment, le gouvernement a même formalisé l’existence de dérogations  au décret National Defense Authorization Act (NDAA) de Donald Trump. D’après les informations du média, cette décision a été prise après que Pékin ait décidé de cesser l’achat de produits agricoles américains.

Huawei : pas d’assouplissement des sanctions tant que la guerre commerciale avec la Chine sera d’actualité ?

Dans ces conditions, Washington souhaite garder Huawei comme otage. Pour le gouvernement américain, Huawei n’est qu’une monnaie d’échange dans sa guerre commerciale avec la Chine. Wilbur Ross, le secrétaire au Commerce, explique d’ailleurs avoir reçu une cinquantaine de demande de dérogation depuis la semaine dernière. En théorie, l’homme est censé accorder des dérogations « lorsqu’il n’y a pas de menace à la sécurité nationale américaine ». Pourtant, tous les demandes formulées sont toujours en attente. Pour Bloomberg, l’administration Trump n’a pas vraiment l’intention de fournir des licences de vendre aux firmes chinois sur liste noire.

Lire aussi : tout savoir de l’affaire Huawei vs Donald Trump 

Hua Chunying, porte-parole du ministre chinois des Affaires étrangères, a vivement fustigé la position des États-Unis. « L’abus de pouvoir des Etats-Unis qui ne cherche qu’à éliminer certaines entreprises chinoises, délibérément et sans scrupules, porte atteinte à l’image des Etats-Unis et à leurs propres intérêts » estime Hua Chunying dans un communiqué. « Nous encourageons les entreprises chinoises lésées à saisir les moyens légaux pour protéger leurs droits » continue la responsable. Pour rappel, Huawei a introduit un recours contre le NDAA, estimant que le décret est contraire à la constitution américaine.

Source : Bloomberg



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei va dévoiler de nouveaux Kirin le 24 février 2020

Huawei tiendra un événement de lancement « virtuel » le 24 février 2020, au cours duquel le constructeur devrait notamment dévoiler de nouveaux processeurs Kirin. On s’attend, entre autres, à un Kirin 820 5G gravé en 6 nm. Huawei derail profiter d’un…

Huawei P30 / P30 Pro pas cher : le meilleur prix en 2020

Les smartphones Huawei P30 et P30 Pro ont été présentés le 26 mars 2019 lors d’une conférence à Paris. Se plaçant en concurrent direct du Samsung Galaxy S10e, la variante standard du Huawei P30 avec 128 Go de stockage est…