HarmonyOS : Huawei est loin d’avoir finalisé son alternative à Android

Maj. le 23 septembre 2019 à 9 h 35 min

HarmonyOS n’est pas encore prêt de remplacer Android sur les smartphones Huawei. Surpris par les sanctions américaines, le géant chinois joue visiblement contre la montre. De nombreux développeurs se plaignent d’un élément clé du nouveau système. 

HarmonyOS Huawei

En officialisant HarmonyOS en août dernier, Huawei a fait un pas vers son indépendance vis-à-vis d’Android. Mais la tâche est loin d’être une partie de plaisir. En plus de faire face aux sanctions américaines dont les conséquences commencent tout juste à se manifester, le constructeur assiste désormais à une fronde de plusieurs développeurs chinois, lassés des bugs dans un composant nommé Ark Compiler.

HarmonyOS : Huawei a encore du pain sur la planche

Ark Compiler est un composant important d’HarmonyOS. L’outil est conçu pour permettre aux développeurs de convertir rapidement leurs applications Android pour le nouveau système d’exploitation. Aussi bien pour Huawei que pour ses millions de clients, cet outil est porteur d’un grand espoir, celui d’assurer une transition plus facile vers le nouveau système sans pour autant regretter la myriade d’applications disponibles sur Android. Cet aspect sera déterminant pour le succès d’HarmonyOS.

L’un des avantages de ce compilateur, c’est aussi d’améliorer l’efficacité des applications Android. Selon Huawei, le compilateur Ark améliore de 60% la fluidité des applications. Plus les développeurs l’utiliseront, plus rapidement HarmonyOS comblera le vide des débuts. Mais plusieurs développeurs chinois qui sont déjà invités à utiliser une version démo de la plateforme constatent qu’elle est loin d’être prête, rapporte le site Abacusnews.

Le composant Ark Compiler est truffé de bugs

La déception semble être à son comble, certains commentaires étant particulièrement virulents. « En tant que développeurs, nous ne nous plaignons pas parce ce que nous n’aimons pas Huawei ou que nous voulons saboter notre pays. Encore moins parce que nous sommes des espions des impérialistes américains, mais lancer un produit qui n’est même pas à moitié achevé n’est vraiment pas digne », selon un développeur du nom de He Zhiyuan.

« Peut-être qu’ils l’utilisent comme une publicité et un levier pour mettre la pression sur les États-Unis », a déclaré Max Zhou, cofondateur de la société MetaApp. Mais pour l’heure, l’outil est encore peu stable et truffé de bugs, de l’avis général des développeurs. Huawei semble visiblement s’accorder le temps de peaufiner sa plateforme puis qu’il n’a pas l’intention de sortir un smartphone sous HarmonyOS de sitôt, ni cette année, ni l’année prochaine.

Source : Abacusnews

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Quel smartphone Huawei acheter en 2019 ?

Quel smartphone Huawei acheter ? Le constructeur chinois est devenu numéro 3 mondial en cinq ans à peine, il semble donc logique que vous vous y intéressiez. Mais le choix est large et il faut trouver le modèle qui correspond au budget. Nous vous avons préparé une petite sélection pour les modèles de 2018.

Huawei aurait demandé à ses fournisseurs de contourner l’embargo américain

Huawei encouragerait ses fournisseurs à contourner l’embargo mis en place par le gouvernement Trump, accuse Wilbur Ross, le secrétaire américain au Commerce. D’après lui, la firme chinoise demande explicitement à certains partenaires commerciaux américains de violer les lois des Etats-Unis.   Huawei demande à…