Google paie des utilisateurs pour espionner leur smartphone, comme Facebook

Google paie des utilisateurs pour obtenir l’accès aux données de leur smartphone, sur Android ou sur iOS. Comme Facebook, le géant de la recherche a abusé de l’Enterprise Developer Program d’Apple, qui permet de proposer des applications en interne aux employé d’une entreprise, pour espionner des usagers lambda. Face au scandale, Google a rapidement réagi. 

google paie utilisateurs espionner smartphone

 

Une enquête du blog américain TechCrunch a révélé que Facebook paie certains utilisateurs 20 dollars par mois pour installer Facebook Research. Grâce à un VPN, cette application collecte tout ce qui transite par un smartphone. Parmi les utilisateurs du programme, on trouve même des mineurs. L’application était en effet ouverte aux internautes à partir de 13 ans.

Pour proposer cette application sur iOS, le réseau social a détourné l’Enterprise Developer Program mis en place par Apple. Ce certificat permet au groupe de déployer des applications réservées uniquement aux employés Facebook. Le réseau social a rendu disponible certaines de ses applications à des personnes extérieures pour le bien de la collecte de données. Apple a donc décidé de révoquer le certificat d’entreprise de Facebook et de supprimer toutes ses applications utilisées en interne.

Comme Facebook, Google a détourné l’Enterprise Developer Program d’Apple de son but initial 

D’après une nouvelle enquête de TechCrunch, Google utilise la même méthode que Facebook. Via l’Enterprise Developper Program, la firme de Sundar Pichai propose l’application Screenwise Meter. Comme Facebook Research, l’application offre un accès complet aux données d’un smartphone. Contrairement à la firme de Mark Zuckerberg, Google n’a pas ouvert son programme aux mineurs, note TechCrunch.

L’application est aussi disponible sur le Google Play Store pour tous les utilisateurs d’un smartphone Android. Comme on peut le lire sur la boutique d’applications, Screenwise Meter requiert ainsi l’accès à vos contacts, à votre position et au Bluetooth de votre téléphone. « L’application mobile Screenwise Meter est utilisée pour gérer la participation des panélistes inscrits aux panels d’étude de marché. Si vous n’êtes pas inscrit en tant que panéliste, l’application ne fonctionnera pas » explique Google sur le Play Store.

Pour utiliser celle-ci, vous devez donc vous inscrire au programme, ce qui n’est possible qu’occasionnellement. « Les volontaires recrutés pour ces panels acceptent de faire mesurer leurs activités sur Internet et sont récompensés pour leur participation » assure Google sur son site web. La firme ne précise pas le montant de la rémunération.

Google supprime l’application destinée à espionner les utilisateurs contre rémunération

Craignant un retour de flammes de l’opinion public et d’Apple, Google a vite annoncé la disparition de Screenwise Meter sur iOS. « L’application n’aurait pas dû fonctionner dans le cadre du programme d’entreprise d’Apple – il s’agit d’une erreur et nous nous en excusons. Nous avons désactivé cette application sur les appareils iOS » promet Google, qui précise que la participation au programme était entièrement volontaire. « Nous avons été clairs avec les utilisateurs sur la façon dont nous utilisons leurs données, il est possible à tout moment de quitter le programme » conclut le géant de la recherche. Pour le moment, Apple n’a pas commenté l’affaire.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Hadopi accuse Facebook, Twitter et YouTube de servir au piratage

La Hadopi vient de publier un niveau rapport qui met en lumière le rôle de YouTube, Facebook, Twitter ou encore Reddit dans l’ampleur grandissante du piratage. Selon l’autorité, 16% des pirates Français utilisent les réseaux sociaux pour accéder aux films,…

Chrome : Google va bloquer les faux sites HTTPS non sécurisés

Dans une prochaine mise à jour, Google Chrome va s’attaquer aux sites web présentant des pages HTTPS qui n’offrent pas les garanties de sécurité du standard. Il existe en effet de nombreuses pages web en HTTPS mais qui chargent du contenu non…

WiFi 6 : qu’est ce que c’est et à quoi ça sert ?

Le WiFi 6 commence peu à peu à s’imposer comme le standard des connexions sans fil domestiques. Mais à quoi correspond cette appellation exactement ? Quelles différences avec les autres générations de WiFi ? À quoi sert vraiment le WiFi…