Google fait comme Apple et réduit la commission du Play Store à 15%

 

Google a finalement décidé de réduire de moitié la commission du Play Store. Quelques mois après Apple, le géant de Mountain View va alléger la commission prélevée sur les achats passés via sa boutique d'applications. Tous les développeurs profiteront de cet assouplissement sur le premier million de dollars de revenus générés chaque année. 

Google Play Store

Ce mardi 16 mars 2021, Google a annoncé une réduction de la commission du Play Store. “Á compter du 1er juillet 2021, nous réduisons à 15% la commission que Google Play reçoit lorsqu'un développeur vend des biens ou des services numériques pour le premier million de dollars de revenus que tout développeur gagne chaque année” explique Sameer Samat, vice-président de la gestion de produits chez Google, dans un communiqué.

Une fois le million de dollars de revenus dépassé, les développeurs devront s'acquitter de la traditionnelle commission de 30%. Comme Apple, Google cherche à alléger les charges imposées aux petits développeurs. “Grâce à ce changement, 99 % des développeurs dans le monde qui vendent des biens et services numériques avec Google Play verront leurs frais réduits de 50 %” souligne le cadre.

Lire également : après Epic et son Fortnite, un recours collectif s’attaque à la commission du Play Store

Epic Games tacle la réduction annoncée par Google

Tim Sweeney, fondateur d'Epic Games, le studio derrière Fortnite, est rapidement monté au créneau pour fustiger la décision de Google. “La vaste majorité des éditeurs vont bénéficier de ce nouveau taux à 15% et seront ainsi moins enclins à se battre, mais la vaste majorité des revenus proviennent des applis pour lesquelles s'applique le taux à 30%” estime Tim Sweeney sur Twitter. Pour rappel, Epic Games a vu Fortnite chassé du Play Store l'an dernier. En infraction avec les règles de la boutique, l'éditeur avait proposé son propre système de paiement in-app.

Souvenez-vous : Apple a pris une décision similaire quelques mois plus tôt. Depuis le 1er janvier 2021, le groupe californien ne prélève plus que 15% sur tous les achats d'applications ou les paiements intégrés via l'App Store. Par contre, seuls les développeurs iOS qui génèrent moins d'un million de dollars par an sont concernés.

Comme Apple, Google cherche essentiellement à redorer son image en tendant la main aux petits développeurs. Mais, en miroir de la marque à la pomme, le géant de la recherche prend soin de protéger l'essentiel de ses revenus. Dans ces conditions, Tim Sweeney accuse ouvertement Google et Apple de manipuler les développeurs et “d'escroquer les consommateurs avec leur taxe sur les applis”.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos dernières applications !