Google écope d’une nouvelle amende de 33 millions d’euros en Russie pour abus de position dominante

 

L'organisme russe de surveillance de la concurrence a infligé mardi à Google une amende de 2 milliards de roubles (33 millions d’euros) et a accusé le géant de la technologie d'enfreindre les lois sur la concurrence avec sa plateforme vidéo YouTube.

google moteur de recherche
Crédits : Pexels

Selon un rapport de Reuters, Google n’a vraiment aucun répit en Russie. Le géant américain vient d’écoper d’une nouvelle amende d'environ 33 millions d’euros, soit 2 milliards de roubles, pour avoir prétendument abusé de sa position dans l'hébergement de vidéos sur sa plateforme YouTube.

En effet, le Service fédéral antimonopole (FAS) de Russie affirme que la société Alphabet a « abusé de sa position dominante sur le marché des services d'hébergement de vidéos YouTube », selon un média local. Google a annoncé qu’il étudiera la décision officielle du tribunal pour savoir s’il veut faire appel, mais l’entreprise devra payer l’amende dans les deux mois.

La Russie continue d’infliger des amendes à Google

La Russie a infligé de nombreuses amendes à la filiale russe de Google au cours des derniers mois. La semaine dernière, un tribunal l'a condamnée à payer 21,1 milliards de roubles (368 millions d’euros) pour avoir refusé à plusieurs reprises, selon les procureurs, de supprimer des contenus jugés illégaux par la Russie, tels que des “fake news” sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie. La Russie avait déjà demandé leur retrait en mars dernier.

Une autre amende de 170 000 dollars a été infligée à l’entreprise au mois d’avril pour avoir prétendument diffusé des informations inexactes sur les pertes de troupes russes en Ukraine. Pour l’instant, on ne sait pas vraiment si Google va s’acquitter de toutes ces amendes. Pour rappel, Google a été contraint il y a quelques mois de déposer le bilan en Russie après que les autorités russes ont saisi son compte bancaire et ont rendu pratiquement impossible la poursuite des opérations de l’entreprise dans le pays.

De nombreuses grandes entreprises technologiques américaines ont été bloquées par le gouvernement russe dans le pays ou ont décidé de restreindre leurs services en réponse à l'invasion de l'Ukraine. On imagine donc que Google ne va pas simplement payer ses amendes sans que son armée d’avocats trouve de failles dans les décisions judiciaires russes.

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !