Google, Amazon, Microsoft : exode massif des entreprises hors de Chine à cause de Trump

Google, Amazon et Microsoft et d’autres grands groupes de la tech américains ou internationaux planchent sur des projets de délocalisation de leur production hors de Chine. La guerre commerciale que se livre le pays avec les États-Unis, sous l’impulsion de Donald Trump, risque de faire des dégâts.

drapeau chine

Si Donald Trump et Xi Jinping ont repris les négociations autour de la guerre commerciale qui oppose les États-Unis et la Chine, la situation demeure critique entre les deux puissances et personne ne peut prédire si une solution au conflit va être trouvée. Un statu quo peu confortable pour les grands groupes de la tech américains, qui confient la majorité de leur production en Chine. Alors forcément, quand le gouvernement américain menace d’imposer une taxe à hauteur de 25% sur les produits électroniques assemblés en Chine, ces sociétés réfléchissent quant à leur avenir dans l’Empire du milieu.

Google, Amazon et Microsoft… les géants de la tech veulent quitter la Chine

D’après un rapport de la publication Nikkei Asian Review, elles commencent déjà à bouger leurs pions. Parmi elles, on retrouve les mastodontes Google, Amazon et Microsoft, ainsi que Dell ou HP. Les groupes qui ne sont pas originaires des États-Unis s’y mettraient : Sony et Nintendo au Japon, Asus à Taïwan et même le constructeur chinois Lenovo souhaitent trouver des horizons plus paisibles. Certains d’entre eux ont déjà entamé les manœuvres de relocalisation de la production, d’autres envisagent de suivre rapidement. Les destinations privilégiées restent en Asie du sud-est : Taiwan, Vietnam, Indonésie et Thaïlande.

Lire aussi : La Chine va établir une liste noire des entreprises non fiables, les États-Unis dans le viseur

De son côté, Apple voudrait délocaliser 30% de sa production d’ iPhone, iPad et MacBook hors de Chine. Mais une telle opération est coûteuse et prend du temps à mettre en place. Anecdote un peu ironique étant donné la situation : Apple fabrique son dernier Mac Pro en Chine, alors que les précédents modèles étaient produits aux États-Unis. Comme quoi, le pays conserve des atouts pour les marques malgré les déboires du moment.

Source : Nikkei Asian Review

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung Electronics : le bénéfice opérationnel plonge de 56% au 3e trimestre

Samsung Electronics anticipe un plongeon de 56% de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre 2019. Un résultat dû principalement à des difficultés dans un marché du semi-conducteur baissier depuis le début de l’année. La sortie du tunnel serait néanmoins proche.  Samsung Electronics enchaine…

Facebook Libra : PayPal lâche déjà l’affaire

La rumeur lancée par le Wall Street Journal se confirme. PayPal a annoncé vendredi qu’il quitte la Libra Association qui regroupe les membres fondateurs de la cryptomonnaie que Facebook souhaite lancer l’année prochaine. Le retrait de PayPal constitue un nouveau…

Free pourrait lancer FreeBank, une banque mobile à la Orange Bank

Free aurait l’intention de lancer une banque mobile concurrente d’Orange Bank. Ce 13 septembre 2019, Iliad, maison mère de l’opérateur de Xavier Niel, a en effet obtenu un numéro d’identifiant permettant d’exercer une activité bancaire. Tout porte à croire que l’arrivée d’une « FreeBank » sur le marché soit imminent.  Iliad…