G20 : Donald Trump et Xi Jinping vont discuter guerre commerciale et affaire Huawei samedi

En marge du G20 qui se tient en ce moment à Osaka (Japon), Donald Trump et Xi Jinping ont prévu une rencontre très attendue samedi . Leurs partenaires, notamment la Russie, l’Inde, et l’Union Européenne craigne une nouvelle issue imprévisible autour de la guerre commerciale et de l’affaire Huawei, et auraient fait vendredi pression pour que ces derniers fassent redescendre les tensions, dans l’intérêt de tous.

Crédits : Wikimedia

Le G20 qui se tient ce vendredi 28 et samedi 29 juin 2019 sera l’occasion d’une rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping en marge du sommet. Une rencontre très attendue : ces derniers mois, les tensions entre les deux pays se sont accrues sur fond de guerre commerciale, négociation d’un nouvel accord, entre autres plus respectueux de la propriété intellectuelle, et de mesures de rétorsions inédites visant le fleuron de l’industrie chinoise Huawei. Or, ce vendredi, aussi bien Vladimir Poutine, que le premier ministre Indien Narendra Modi, le président de la Commission Européenne Jean-Claude Junker, ou encore le premier ministre japonais Shinzo Abe ont fait pression sur leurs homologues pour qu’ils mettent un terme à leurs différends.

Rencontre de Donald Trump et Xi Jinping en marge du G20 samedi

De nombreux pays s’inquiètent en effet de l’issue imprévisible de cette rencontre, qui peut soit se solder par la signature d’un accord, soit par de nouvelles sanctions. La crainte de nombreux acteurs sur la scène internationale, c’est que la guerre commerciale ne conduise d’autres économies développées à adopter des mesures protectionnistes, ce qui menacerait le commerce international, et pourrait peser sur l’économie mondiale. Shinzo Abe a notamment souligné qu’un commerce international « libre et ouvert » est l’une des conditions de la paix et de la prospérité dans le monde. Et que personne ne ressortirait gagnant d’un conflit qui s’enlise. Des propos qui ont une connotation particulière. Car Donald Trump s’en prend également depuis quelques semaines au Japon, dont il estime que le pays profite d’« avantages commerciaux injustes ».

Lire également : Affaire Huawei vs Trump – quelles issues possibles ?

Shinzo Abe n’a d’ailleurs pas manqué de souligner les investissements massifs des fabricants de voitures japonais aux Etats-Unis – comme pour tenter d’illustrer que la vigueur de l’économie nipponne profite aussi aux USA. Vladimir Poutine a de son côté fait valoir que les attaques visant à affaiblir l’OMC (autrement dit le commerce international dans son ensemble) étaient « contre-productives ». Il a dit son inquiétude sur la situation du commerce international, très affecté selon lui par les effets du « protectionnisme, et de décisions politiquement motivées ». Narendra Modi a fustigé les « décisions unilatérales » qui menace l’économie de tous les pays. Jean-Claude Junker a de son côté relevé que les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine étaient « difficiles » et provoquaient un ralentissement de l’économie.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei, Android, ARM et Trump : le point sur la situation

Depuis mi-mai les mauvaises nouvelles s’enchainent pour Huawei : la firme est sous le feu de sanctions américaines qui l’excluent de facto du marché et des technologies d’entreprises basées aux Etats-Unis. Google, ARM, plusieurs fondeurs et quantité de partenaires ont…

Huawei s’apprête à déployer GPU Turbo 3.0 sur 9 nouveaux smartphones

Huawei va bientôt déployer GPU Turbo 3.0, l’option qui permet de booster les performances du GPU, sur 9 smartphones, dont plusieurs modèles commercialisés par Honor. La marque en profitera aussi pour proposer le système de fichiers EROFS ((Extendable Read-Only File-System) jusqu’ici…

Huawei va-t-il utiliser RISC-V comme alternative à ARM ?

RISC-V, le projet d’architecture open-source américain, gagne en popularité au détriment d’ARM. De nombreux géants de l’industrie, dont Western Union, commencent en effet à adopter l’architecture. Le projet ne manque pas d’atouts. Privé des licences ARM, Huawei va-t-il se tourner vers RISC-V pour continuer à…

Android, ARM… : Huawei se « prépare au pire »

Le directeur général délégué de Huawei France Zhang Minggang vient d’accorder une nouvelle interview à Challenges – il y détaille entre autres les conséquences de la guerre commerciale sur les résultats et la stratégie de long-terme de l’entreprise. Le responsable…