Google aurait-il saboté Firefox pour imposer son navigateur Chrome ? C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien cadre de Mozilla. Selon lui, Google a délibérément laissé traîner des bugs qui affectaient spécifiquement Firefox dans ses services en ligne. Une pratique qui a contribué à susciter l’exode des utilisateurs vers Chrome.

mozilla firefox navigateur web

Avec près de 70% de part sur le marché des navigateurs web, Google Chrome conforte chaque jour un peu plus sa domination. Le succès du navigateur à la base serait-il dû au sabotage des concurrents ? C’est ce qu’affirme Johnathan Nightingale, qui fut vice-président de Mozilla, responsable de Firefox.

Comment Google aurait délibérément nui à Firefox pour imposer Chrome

Avant l’arrivée de Chrome sur le marché des navigateurs, Google et Firefox avaient d’excellents rapports et étaient même liés par un partenariat qui selon Nightingale générait 90% des revenus de Mozilla pour le référencement de Google Search. Mais Google s’est finalement lancé sur le marché des navigateurs et ce fut le début de problèmes étranges pour Firefox.

La firme de Mountain View n’a pas rompu son partenariat avec Mozilla, mais aurait entrepris un travail de sape subtil. « Des publicités pour Chrome avaient commencé à apparaître dans le moteur Google, à côté des résultats de recherches portant sur Firefox. Gmail et Gdocs avaient commencé à rencontrer des problèmes de performances et des bugs uniquement sur Firefox. Les sites de démo bloquaient à tort Firefox pour incompatibilité ».

Mozilla faisait part des erreurs à Google qui promettait de se pencher sur les cas qui devenaient de plus en plus courants. Mais à chaque fois, cela prenait un temps interminable. Au même moment, les utilisateurs lassés par les problèmes de performances quittaient le navire. Nightgale affirme être partisan de la pensée : « N’attribue pas la malice à ce qui n’est que de l’incompétence ». Mais pour lui, il est clair que les ingénieurs de Google étaient loin d’être des incompétents.

Ça veut dire ce que ça veut dire. L’ancien cadre de Mozilla accuse Google d’avoir saboté Firefox et ce n’est pas la première fois que l’entreprise fait l’objet de telles accusations. En décembre dernier, un ancien de chez Microsoft l’accusait d’avoir mis une ligne de code dans YouTube pour délibérément ralentir l’application web sur le navigateur Edge. C’était quelques jours après que Microsoft a annoncé qu’il allait passer au noyau Chromium.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Chrome : Google va bloquer les faux sites HTTPS non sécurisés

Dans une prochaine mise à jour, Google Chrome va s’attaquer aux sites web présentant des pages HTTPS qui n’offrent pas les garanties de sécurité du standard. Il existe en effet de nombreuses pages web en HTTPS mais qui chargent du contenu non…

WiFi 6 : qu’est ce que c’est et à quoi ça sert ?

Le WiFi 6 commence peu à peu à s’imposer comme le standard des connexions sans fil domestiques. Mais à quoi correspond cette appellation exactement ? Quelles différences avec les autres générations de WiFi ? À quoi sert vraiment le WiFi…

Microsoft Edge et Internet Explorer : Flash sera supprimé en 2020

Microsoft a précisé quels sont ses plans pour la technologie Flash pour ses navigateurs Microsoft Edge et Internet Explorer. La firme de Redmond annonce une suppression complète pour fin 2020, mais avec des changements progressifs apportés par des mises à…

IPTV : l’ALPA demande à Google de déréférencer une série de sites web

L’IPTV continue d’inquiéter les ayants droit et divers organismes de défense de leurs intérêts. L’ALPA, l’association de lutte contre la piraterie audiovisuelle veut nuire à la visibilité des fournisseurs de services d’abonnement qui permettent aux utilisateurs d’accéder à des milliers…