Facebook, un cimetière 2.0 ? D’ici 50 ans, la majorité des profils appartiendront à des morts

 

Facebook comptera une majorité de profils appartenant à des personnes décédées d'ici une cinquantaine d'années à en croire une étude de chercheurs de l'Université d'Oxford (Grande Bretagne). 1,4 milliards d'utilisateurs actuels du site devraient mourrir avant 2100, et selon leurs calculs, le nombre de profils de personnes décédées devrait dépasser celui des utilisateurs bien vivants au tournant des années 2070. Les chercheurs en profitent pour poser la question très sérieuse “de la gestion des restes numériques” des personnes décédées pour les décennies à venir. 

facebook décès

Vous en avez déjà probablement croisé : Facebook propose depuis longtemps de mettre en place des profils mémoriels lorsque l'un des membres du réseau social décède. Il faut pour cela définir au préalable un contact légal qui pourra gérer leur profil. La page cesse alors d'être un profil “actif” mais permet aux connaissances du disparu d'écrire des messages d'hommage sur son wall.

Lire également : Réseaux sociaux Facebook, Twitter – que devient notre vie numérique après notre mort ?

Pourquoi Facebook est en train de devenir un cimetière numérique

Or, à en croire des chercheurs du Oxford Internet Institute – un département de l'Université d'Oxford – le nombre de ces profils mémoriels devrait inexorablement augmenter, à tel point qu'il finira par dépasser celui des profils actifs. En se basant sur les chiffres de 2018, ils ont en effet calculé dans leur enquête reprise par Metro qu'au moins 1,4 milliards d'utilisateurs sur les 2,3 milliards que compte le site mourront d'ici 2100.

Ainsi, au rythme actuel, le nombre de morts dépassera celui des vivants autour des années 2070. Et d'ajouter que si la base d'utilisateurs continue de croître à son rythme actuel – 13% par an – le nombre de profils appartenant à des personnes décédées devrait atteindre quelques 4,9 milliards. Si toutefois le site existe encore à la fin du siècle.

Pour les chercheurs, ce constat a des implications à la fois individuelles, familiales et pour les historiens : “ces statistiques permettent de se rendre compte des questions difficiles et nouvelles autour de qui peut prétendre à des droits sur toutes ces données, comment elles doivent être gérées dans les meilleurs interêts des familles et amis du décédé et leur usage par de futurs historiens pour comprendre le passé”, explique Carl Ohman, l'un des chercheurs.

Lire également : Facebook – un bug annonce à 2 millions d'utilisateurs qu'ils sont morts

Facebook : les profils de personnes décédées constituent-ils un “héritage numérique mondial” ?

Et d'ajouter : “au niveau sociétal, nous avons juste commencé à poser ces questions et il nous reste du chemin à parcourir. La gestion de nos restes numériques va tôt ou tard toucher tous ceux qui utilisent un réseau social, puisque chacun de nous va mourir et laisser des données derrière. Mais la totalité des profils d'utilisateurs décédés représente également quelque chose de plus important que la somme de ses parties. C'est, ou tout du moins deviendra, une constituante de notre héritage numérique mondial”. 

Selon Facebook, plus de 30 millions de personnes consultent des profils mémoriaux du réseau social chaque mois. Les chercheurs s'inquiètent de la concentration de ces profils au sein d'une seule entité – Facebook. Et de glisser : “contrôler cette archive reviendra, dans un sens, à contrôler notre histoire”. Ils appellent ainsi à “s'assurer que les générations futures puissent accéder à cet héritage” et que “l'accès à ces données historiques ne soit pas limité à une seule firme dont le but est de générer du profit”.

Lire également : Facebook – pourquoi les morts ne vous enverront plus de notifications d'anniversaire

Et invitent le réseau de Mark Zuckerberg à inviter “des historiens, documentalistes, archéologues, et éthiciens” pour étudier ce vaste volume de données. Et trouver une façon de les gérer “pour les dizaines d'années à venir”. Que pensez-vous de ces questions ? Partagez votre avis dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • facebook mark zuckerberg thierry breton
    Facebook : les États-Unis portent plainte contre Mark Zuckerberg suite au scandale Cambridge Analytica

    Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, vient d’être attaqué en justice par le procureur général de Washington DC à propos du scandale Facebook Cambridge Analytica qui avait explosé les données de millions d’Américains. Le procureur général de Washington DC a…

  • facebook refuse moderer trump
    Facebook ne parvient pas à censurer les images de l’attentat de Buffalo

    Facebook n’arrive toujours pas à supprimer les vidéos de l’attentat de Buffalo. Diffusé en direct sur Twitch, le massacre perpétré par un suprémaciste blanc a été relayé sur tous les réseaux sociaux. Malgré ses efforts, le réseau social de Meta…

  • Facebook arnaque malware
    Meta : vous ne savez pas ce que deviennent vos données personnelles ? Facebook non plus

    Facebook est confronté à ce qu’il décrit en interne comme un “tsunami” de réglementations sur la vie privée dans le monde entier, qui obligera l’entreprise à changer radicalement la façon dont elle traite les données personnelles des utilisateurs. Pour l’instant,…

  • facebook messenger supprimer
    Facebook Messenger : comment supprimer son compte ?

    Oui, vous pouvez librement supprimer votre compte Messenger en plus de votre compte Facebook. Mais pour cela, il faut connaître les étapes à suivre ! Nous allons vous y aider. Facebook Messenger est un incontournable sur un smartphone, particulièrement en…

  • facebook perte revenus apple
    Facebook pourrait perdre 11,8 milliards d’euros à cause de l’anti-pistage d’Apple

    D’après une récente analyse du cabinet d’études Lotame, l’outil anti-pistage d’Apple intégré via iOS 14.5 pourrait bien compter des milliards à Facebook en 2022. Plus précisément, les pertes sont estimées à 12,8 milliards de dollars, soit 11,8 milliards d’euros. Avec…

  • meta lunettes connectées réalité augmentée
    Meta lancerait ses lunettes connectées concurrentes des Apple Glass en 2024

    Meta travaille sur des lunettes connectées dédiées à la réalité augmentée. Attendues dans le courant 2024, ces lunettes façon Apple Glass permettraient de pousser l’adoption du metaverse auprès du grand public. Le groupe californien a déjà développé un prototype non fonctionnel de l’accessoire…

  • emmanuel macron facebook demantellement
    Emmanuel Macron veut démanteler Facebook, WhatsApp et Instagram

    Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Le Point, Emmanuel Macron a exprimé son souhait de voir le démantèlement de groupe tels que Meta (Facebook, Instagram, WhatsApp). Il remet en cause l’anonymat sur Internet, pourtant défendu par l’actuel secrétaire d’Etat au…

  • meta bataille marques
    Meta a trouvé le moyen de gagner de l’argent avec le metaverse

    Meta cherche actuellement des solutions pour monétiser le metaverse. Le groupe américain va notamment proposer aux créateurs de contenu de vendre des biens virtuels aux internautes. Evidemment, Meta compte s’octroyer une partie des bénéfices. Sans surprise, Meta (ex-Facebook) cherche à monétiser le…

  • facebook moderation etude
    Facebook interdit désormais de partager une adresse personnelle

    Meta a pris une décision importante contre le doxxing, mettant fin à une zone grise de son règlement. Ainsi, il sera tout simplement interdit de partager une adresse physique d’une personne, même si celle-ci est accessible au grand public. Il…

  • meta piratage russie
    Facebook : des comptes piratés par la Russie font croire que l’Ukraine capitule

    Meta (Facebook) vient d’annoncer le démantèlement de plusieurs cyberattaques menées par la Russie et la Biélorussie. Le groupe américain évoque notamment plusieurs tentatives de piratage de comptes Facebook appartenant à des soldats ukrainiens, le but étant ensuite de les utiliser…