Facebook retire le VPN gratuit Onavo du Google Play Store : il espionnait tout !

 

Facebook décide de retirer le VPN Onavo du Google Play Store sous fond de scandale autour de la vie privée. La firme dirigée par Mark Zuckerberg espionne en effet le trafic qui passe par ce VPN et en exploite les données. Facebook avait déjà dû retirer l’application VPN Onavo de l’App Store d’Apple quelques mois plus tôt. 

facebook onavo

Facebook a retiré le VPN Onavo Protect sur le Google Play Store. La firme présentait cette application comme un moyen simple et gratuit de protéger sa connexion internet contre les sites malicieux et mieux gérer l’enveloppe data, mais en réalité, Facebook utilisait aussi Onavo pour collecter des données sur ses utilisateurs. Ainsi Facebook pouvait savoir combien de temps les utilisateurs passaient sur internet lorsqu’ils utilisaient l’application ainsi que leur historique de navigation. Il permettait également de déterminer le pays de l’utilisateur, les réseaux sociaux qu’il utilisait, et le modèle de l’appareil.

Facebook débranche le VPN Onavo sur Android

Le site Engadget va même plus loin, et affirme que c’est les données collectées via le VPN Onavo qui ont convaincu Facebook de racheter WhatsApp. La décision semble avoir été prise unilatéralement, quelques mois après qu’Apple ait forcé la firme à retirer son application de l’App Store. Un responsable de Facebook cité par TechCrunch explique : « les études de marché aident les entreprises à construire des meilleurs produits pour les gens. Nous déplaçons nos efforts vers des études de marché fondées sur la récompense, ce qui signifie que nous allons mettre fin au programme Onavo ».

Lire également : Facebook paie certains membres 20$ par mois pour accéder à leur smartphone

L’application n’est, au moment où nous écrivons ces lignes, plus disponible sur le Google Play Store. On imagine que la décision se veut le symptôme de changements profonds de philosophie chez Facebook, qui compte toujours collecter des données sur les utilisateurs de ses applications et services, mais indique se focaliser désormais sur des études de marché plus transparentes et rémunérées via des cartes cadeau. Que pensez-vous de cette nouvelle direction ? Partagez votre avis dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
facebook censure gorafi
Facebook censure Le Gorafi pour violence et provocation

Facebook vient de censurer une publication humoristique du Gorafi. Dans un post, le journal satirique prêtait à Jean Castex des propos plutôt virulents sur les personnes qui portent le masque sanitaire sous le nez. Les algorithmes de modération de Facebook…

Facebook Dating
Facebook Dating : l’application de rencontre est disponible en France

Facebook Dating arrive dans l’Hexagone, c’est officiel. Les Français, accompagnés de leurs voisins européens, peuvent dès aujourd’hui se créer un profil sur l’application du réseau social. Déjà testé à travers le monde, le service directement intégré à l’application Facebook, a…

facebook interdit anti vaccin
Facebook interdit désormais les publications anti-vaccins

Facebook va finalement interdire toutes les publications qui dissuadent les internautes de se faire vacciner. Bien décidé à lutter contre la prolifération de fake news, le réseau social s’est engagé à serrer la vis. Dans un second temps, Facebook va…

facebook refuse moderer trump
Facebook interdit désormais les messages qui remettent en cause la Shoah

Facebook va finalement interdire les contenus négationnistes dans le monde entier. Jusqu’ici, le réseau social de Mark Zuckerberg se contentait d’appliquer la législation en vigueur pays par pays. Les publications niant l’Holocauste étaient ainsi bannies en France et en Allemagne mais…

facebook censure photo oignons trop sexy
Facebook censure une photo d’oignons, ils seraient « trop sexy »

Facebook vient de censurer une photo montrant des oignons. D’après l’algorithme du réseau social, le cliché est « trop sexualisé » pour être publié sur la plateforme. Une nouvelle fois, l’algorithme de Facebook a fait de l’excès de zèle.  Ce 3 octobre 2020, Jackson…