Facebook restreint la diffusion de vidéos en live après l’attentat de Chirstchurch

 

Facebook durcit les conditions d'usage de sa plateforme Live quelques semaines après l'attentat de Christchurch. Le réseau social avait promis des mesures pour empêcher qu'une telle diffusion en direct ne se reproduise à l'avenir. Le mercredi 15 mai, de nouvelles restrictions ont été annoncées.

Facebook Live

  

Après les promesses, Facebook passe à l'acte. Le réseau social a annoncé de nouvelles mesures restrictives qui rendent moins anarchique l'utilisation de Facebook Live, quelques semaines après la tuerie de Christchurch. Dans un communiqué, la plateforme explique qu'aucun sursis ne sera désormais accordé aux utilisateurs qui enfreignent ses règles les plus sensibles. Il s'agit notamment des personnes pouvant être classées dans la catégorie des « organisations et individus dangereux ». 

Facebook durcit les règles d'utilisation de Facebook Live

« Jusqu'à aujourd'hui, si des personnes publiaient du contenu contraire aux standards de la communauté — sur Facebook Live ou ailleurs sur notre plateforme — nous supprimions leurs contenus », explique Guy Rosen,  un cadre de Facebook dans une note de blog« S'ils continuaient de publier du contenu enfreignant nos standards, nous les empêchions d'utiliser Facebook pendant un certain temps, leur retirant ainsi la possibilité d'utiliser Facebook Live (…). Dans certains cas, nous les excluions de notre plateforme ».

Le réseau social change désormais de politique et déploie la règle du « One-strick ». Autrement dit, dès la première violation des règles, Facebook Live sera restreint sur le compte du contrevenant pendant une période déterminée – par exemple 30 jours – à compter de sa première infraction. Quant aux types de publications jugés sensibles par le réseau social, Facebook donne l'exemple du « partage de lien vers un communiqué d’un groupe terroriste sans élément de contexte ».

Lire aussi : Instagram durcit ses règles pour bannir beaucoup plus de comptes

Enfin, le réseau social a également annoncé des partenariats avec trois universités. Cette collaboration sera axée sur la recherche de nouvelles techniques de reconnaissance d'image. En effet, Facebook avait eu beaucoup de mal à supprimer toutes les vidéos liées à l'attentat de Christchurch en raison des faiblesses de son système de détection. 7,5 millions de dollars seront investis pour l'améliorer.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
foret amazonienne vente facebook
Des morceaux de la forêt amazonienne sont vendus sur Facebook Marketplace

Des parties de la forêt amazonienne au Brésil ont été mises en vente sur Facebook Marketplace, la section du réseau social dédiée aux ventes entre particuliers. Les internautes derrière ces annonces illégales occupent les terres appartenant aux peuples indigènes sans…

mark zuckerberg faire mal apple
Facebook : Mark Zuckerberg veut “faire mal” à Apple

Il semblerait que Mark Zuckerberg en ait assez du conflit qui oppose Facebook et Apple depuis quelques années. Tim Cook n’a de cesse de critiquer le réseau social sur son utilisation des données, ce qui a visiblement eu raison des…

brett jordan tWX_ho 328k unsplash
Facebook prépare un procès contre Apple pour concurrence déloyale

Rien ne va plus entre Facebook et Apple. Le groupe de Mark Zuckerberg prépare un procès contre son rival pour contester contre ses nouvelles politiques de protection des données personnelles des utilisateurs. Depuis la mise en place de ces mesures…

whatsapp
WhatsApp partagera quand même certaines données avec Facebook en France

WhatsApp devrait tout de même partager certaines données personnelles d’utilisateurs en France avec Facebook après l’acceptation des nouvelles conditions d’utilisation. Des représentants du groupe l’ont confirmé à un journaliste de BFM TV. Facebook nous l’a assuré la semaine dernière par…

trump facebook
Facebook bannit indéfiniment le compte de Donald Trump

Facebook a décidé de bannir indéfiniment le compte de Donald Trump. Après les émeutes qui ont eu lieu au Capitol et la mort tragique d’une partisane Pro-Trump au sein même du bâtiment, le réseau social juge que le Président n’est…