Attentat à Christchurch : Facebook a supprimé 1,5 million de vidéos de la tuerie

La vidéo de l’attentat à Christchurch a été massivement relayée sur la toile. Facebook annonce ainsi avoir supprimé plus de 1,5 million de vidéos du massacre en l’espace de 24 heures. Mis sous pression par les politiques, le réseau social fait tout pour endiguer la propagation de la séquence. 

facebook vidéos attentat christchurch

Ce vendredi 15 mars, Brenton Tarrant, un extrémiste australien, a diffusé en direct sur Facebook Live le massacre de deux mosquées de la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Le massacre a fait jusqu’à 49 morts. Dans les heures suivants la tuerie, Facebook a assuré faire de son mieux pour supprimer la vidéo, partagée par de nombreux internautes.

Facebook a bloqué 1,2 million de vidéos de l’attentat de Christchurch avant leur publication

Dans le courant du week-end, Facebook a ainsi annoncé avoir « retiré 1,5 million de vidéos de l’attaque dans le monde en 24H, dont plus de 1,2 million ont été bloquées lors du téléchargement ». Le réseau social ne précise pas pourquoi 300 000 vidéos, donc 20% des contenus, ont pu être publié. De même, Facebook ne dit pas pourquoi la vidéo du massacre a pu être diffusée en live pendant 17 minutes avant d’être bloquée. « Par respect pour les victimes de cette tragédie et les préoccupations des autorités locales, nous supprimons aussi toutes les versions modifiées de la vidéo qui ne montrent aucun contenu choquant » précise Mia Garlick, responsable de Facebook en Nouvelle-Zélande.

Par ce communiqué, la firme américaine tente de répondre aux critiques de plusieurs dirigeants australiens et néo-zélandais. « L’aptitude réelle à aider du côté de ces entreprises technologiques est très limitée » regrette Scott Morrison, premier ministre australien, dont les propos sont rapportés par Le Parisien. Le dirigeant assure que Facebook lui a promis que les vidéos bloquées ne réapparaîtront jamais sur la plateforme. « Il est évident que ce n’est pas le cas » tacle le ministre.

Même son de cloche du côté de Jacinda Ardern, la Première ministre néo-zélandaise. « Nous avons fait tout ce que nous pouvions pour retirer ou obtenir que soient retirées certaines des images qui ont circulé dans la foulée de cette attaque terroriste. C’est à ces plateformes qu’il appartient de faciliter les retraits » assure la dirigeante sur son compte Twitter. Dans les jours à venir, Facebook et les autres réseaux sociaux vont devoir fournir certaines garanties aux autorités. Est-il vraiment possible d’effacer définitivement la vidéo de l’attentat ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook veut lire vos pensées avec un bracelet connecté

Facebook vient d’acquérir une stratup, CTRL-Labs, dans le but de concevoir un bracelet connecté capable de lire vos pensées en décodant les signaux qui circulent dans les nerfs de votre poignet. Pour l’heure, le réseau social décrit son projet comme…

Facebook : un simple JPEG suffisait à pirater des comptes

Facebook vient de corriger deux vulnérabilités dont l’exploitation permettait aux pirates d’obtenir des informations sensibles depuis ses serveurs. Un simple fichier JPEG suffisait à corrompre les systèmes du réseau social en créant une fuite de mémoire. Celle-ci permet d’accéder à…

Après Instagram, Facebook commence aussi à cacher les likes

Facebook imite Instagram et teste une fonctionnalité visant à cacher les compteurs de likes des publications. Une initiative dont le but est de freiner la frustration liée à la course aux interactions, qui peut être pesante pour certains utilisateurs.  Nous…

Facebook avoue écouter les messages audio échangés sur Messenger

Facebook admet avoir écouté les conversations vocales échangées par l’intermédiaire de son application Messenger. Il aurait mis fin à cette pratique la semaine dernière, en même temps que Google et Apple avec Assistant et Siri.  Après des accusations lancées par…

Facebook va enfin proposer un mode sombre sur Android

Facebook va enfin avoir droit à un mode sombre sur Android. Les développeurs de l’application sont au travail et la fonctionnalité devrait arriver à moyen terme sur nos smartphones. L’absence d’une telle option est un gros manque pour Facebook, alors…

Facebook prépare déjà la fusion d’Instagram et Messenger

Facebook fait le premier pas vers la fusion d’Instagram et de Messenger. Le module de messagerie instantanée d’Instagram est en train d’être réécrit de fond en comble avec les mêmes technologies que Facebook Messenger. Les deux applications devraient fusionner d’ici…